protection aval d' un parafoudre

ric a écrit :
Bonjour
Je ne comprends pas bien votre question... Il n'y a aucune protection à mettre en aval d'un parafoudre. Cet appareil se branche au plus près du disjoncteur principal (celui fourni par EDF) avec un organe de coupure entre les deux (un porte fusible avec 2 cartouches de neutre fait très bien l'affaire) de manière à changer le parafoudre claqué sans couper toute l'alimentation de la maison. La liaison à la terre doit aussi être la plus courte possible.
Reply to
Béryl
Loading thread data ...
"Béryl" a écrit dans le message de news:42a2b7d4$0$1219$ snipped-for-privacy@news.wanadoo.fr...
La protection amont d'un parafoudre ne sert pas simplement au remplacement de celui-ci mais à la protection de l'installation lorsque le parafoudre se met en court-circuit.
Reply to
F
Bonjour
si, il en faut une, car en cas de fin de vie du parafoudre, celui-ci est conducteur, donc créer un défaut phase terre que le diff coupera tout le temps
Strictement interdit par la norme : depuis quand on met une barrette de neutre sur un conducteur de phase ?
Reply to
David CROCHET
Prendre le dispositif de protection conseillé par le fabriquant du parafoudre.
Le dispostif de protection interne du parafoudre sert à le déconnecter lorsqu'il vieillit et laisse passer un courant 50 Hz trop important qui le fait chauffer.
Le dispositif de protection externe (intégré par Hager au bloc parafoudre pour leur modèle autoprotégé) sert à protéger l'installation dans le cas où le parafoudre se mettrait brusquement en court-circuit.
Pourquoi dites vous que la capacité d'écoulement est trop limitée ?
Philippe RAI
Reply to
Philippe RAI
"Philippe RAI" a écrit dans le message de news:1gxos9r.15k2g4714fugumN% snipped-for-privacy@NSfreesurf.fr...
Le modèle de parafoudre autoprotégé d'Hager est un 15kA et dans sa situation un parafoudre 40kA est préférable.
Reply to
F
C'est une protection contre les court-circuits 50 Hz qui doit pouvoir laisser passer le courant de foudre.
Philippe RAI
Reply to
Philippe RAI
Eh bien mettez un 40 kA avec le dispositif de protection préconisé par le constructeur du parafoudre, je ne vois pas où est le problème.
Philippe RAI
Reply to
Philippe RAI
David CROCHET a écrit :
Bin si, ça m'a été conseillé par la hot-line Promotelec et approuvé par le consuel. Il ne sert qu'à ouvrir le circuit du parafoudre quand celui-ci, en court-circuit la plupart du temps, fait sauter le disjoncteur EDF.
D'ailleurs aucun constructeur n'a pu me donner la valeur du fusible à mettre sur le conducteur de phase en amont d'un para-foudre...
Par contre, personne ne m'a prévenu du vieillisement de cet organe et de la protection à calculer dans cette éventualité. Même le consuel n'a fait aucune remarque à ce sujet.
Reply to
Béryl
"Philippe RAI" a écrit dans le message de news:1gxp20k.2yhkps13m4ilaN% snipped-for-privacy@NSfreesurf.fr...
Le problème c'est que le disjoncteur préconisé varie d'un constructeur à l'autre et même d'une brochure à l'autre pour un même constructeur : 3kA de pouvoir de coupure pour les uns, 10kA pour les autres, 15 kA ailleurs. Au delà de la réponse : "suivre la notice et installer le dispositif préconisé" Ric s'interroge sur le pourquoi du comment.
Reply to
F
Bonjour à tous ,
Je dois installer un parafoudre (SPN 40 Hager) et je suis perplexe au sujet
de la protection de ce parafoudre contre les courts circuits à mettre en
aval de celui-ci :
Le service technique Hager me confirme qu' un simple MFN 32 ou même 25
"devrait" suffire donc avec Icc max de 3kA. Ce qui est conforme à leur doc
technique récente.
une doc plus ancienne indiquait que le disjoncteur devait supporter un max
de 15kA ..
Chez Legrand et Merlin Gérin c'est 10 kA ( DX6000 06469 et C60N 20A
respectivement)
Qui a raison ? et pourquoi ?
merci d'avance
Reply to
ric
David CROCHET a écrit :
Dans le "petit livre rouge" (dernière version) ils donnent un bipolaire 20A à titre d'exemple et préconisent une protection "en accord avec le constructeur du para-foudre". Le mien est un Protel et rien n'est préconisé....
Reply to
Béryl
Essayons de faire simple.
Un disjoncteur a plusieurs caractéristiques, dont : - la valeur à laquelle il va s'ouvrir, 20 A par exemple, pour protéger un circuit dont on ne veut pas que l'intensité dépasse cette valeur; - la valeur de courant qu'il peut ouvrir, 15 kA par exemple. En effet, s'il y a un court circuit on se trouvera en présence d'un courant qui dépend de la caractéristique du réseau et que le disjoncteur devra pouvoir ouvrir; - la courbe, qui consiste à donner le temps de retard de fonctionnement en fonction du courant qui le traverse. Il peut ainsi laisser passer de forts courants d'appel pour les moteurs par exemple, et ne se déclencher que si ce courant dure trop longtemps (moteur bloqué par exemple). Dans notre cas il doit pouvoir laisser passer le courant de foudre sans s'ouvrir (40 kA pendant 10 micro secondes par exemple).
En fonction des caractéristiques de son parafoudre et de la puissance de court-circuit moyenne des réseaux BT, le constructeur va choisir le disjoncteur correspondant. Il n'y a pas forcément qu'une possibilité.
Voilà.
Philippe RAI
Reply to
Philippe RAI
Je suis bien d'accord avec toi F ... le dimensionnement du disjoncteur reste un problème : d'ailleurs Hager et MG sortent un modèle autoprotégé dixit Hager" pour éviter la difficulté du choix du disjoncteur associé " .. sauf que ces parafoudres sont d'une capacité d'écoulement trop limitée dans mon cas ( montagne) Bref .. je ne sais pas à quoi m'en tenir
Reply to
ric
"Philippe RAI" a écrit dans le message de news:1gxp8v2.ylode4163elakN% snipped-for-privacy@NSfreesurf.fr...
Merci pour la pédagogie mais tout cela je le sais, néanmoins d'un disjoncteur donné à 3kA comme pouvoir de coupure à 15kA et cela pour un même fabriquant de parafoudre, il y a une marge et l'explication de la Pcc du réseau BT n'explique pas le choix du constructeur.
Reply to
F
""Pourquoi dites vous que la capacité d'écoulement est trop limitée ?"" Parce que l'analyse du risque ( bâtiment isolé en montagne) débouche sur un parafoudre à capacité élevée ( 40 kA) et que les modèles autoprotégés ne sont calibrés que pour 15kA
Reply to
ric
""Prendre le dispositif de protection conseillé par le fabriquant du parafoudre.""
Oui .......mais ... je cherche une explication technique ( pas trop savante quand même !) d'autant que le fabricant varie dans ses préconisations.
Reply to
ric
"F" a écrit dans le message de news:42a34bf1$0$14609$ snipped-for-privacy@news.free.fr...
= = = = = = = = = = = la foudre ( perturbation conduite ) n'est pas un phénomene quantifiable au sens de caracteristiques stables et constantes , un Icc ~ oui ........ le parafoudre ne vaut que par ses caracteristiques intrinseques conditions de mise en oeuvre ( niveau d'implantation ) liaison à la terre
alors on peut tout dire ;-) coté fabricant Ils choisissent un modulaire 20A et ils le testent ( font tester ) sur un front d'onde normalisé ou bien ils annoncent en notice " .....bla bla ...pipeau se disant que leur niveau de remontée d'information des equipements installés et dommagés est suffisant pour corriger le tir dans les catalogues sur une ou deux années en changeant la référence du produit ... ;-)
hugh
victor
Reply to
victor
"ric" a écrit dans le message de news:42a38902$0$32528$ snipped-for-privacy@nan-newsreader-07.noos.net...
vous avez des fusibles en amont dont le pouvoir limiteur fait que le Icc max sur l'ACPG est de ~6KA au grand max pour la majorité des abonnés domestiques
ca se complique , hein ? ! ;-) quand on n'est pas electotechnicien
( note perso : la hauteur d'implantation normalisée de l'ACPG fixée par les normes EDF fait que le montage d'un parafoudre ne peut être optimale dans un pavillon ...hugh
victor
Reply to
victor

PolyTech Forum website is not affiliated with any of the manufacturers or service providers discussed here. All logos and trade names are the property of their respective owners.