protection aval d' un parafoudre

bon .. on tourne un peu en rond là non ? prendre un disjoncteur qui laisse passer 40 kA? pas très facile à trouver !
et au fait le disjoncteur principal de branchement il est calibré à combien ?
Reply to
ric
Loading thread data ...
dommage .. n'étant pas electrotechncien je ne peux me lancer dans un débat avec le repsonsable de l'assistance technique de Hager. Je garde quand même sa réponse si le gars du Consuel y trouve à redire Salutations et merci à tous
Reply to
ric
"victor" a écrit
Le fait que ce soit mal, voire pas du tout, enseigné ne veut pas dire que personne ne sait quantifier ce qui va passer dans les protections d'une installation correctement protégée.
Vous semblez penser que les fabricants de parafoudres ne sont même pas équipés pour modéliser et tester leurs produits et leurs modes de mise en oeuvre. Même s'il subsiste des comiques comme dans tous les secteurs de marchés, ce que vous dites est globalement faux. Claude
Reply to
Claude
Bonjour
la norme est clair la dessus :
- la règle du triangle ne s'applique pas dans la section 7-771 de la NF C 15-100 donc la section d'un conducteur dépend du dispositif de protection contre les surcharge et les court-circuit.
Donc si tu utilises des barrettes de neutre comme dispositif de coupure et de sectionnement, la section des conducteurs en aval de ce dispositif dépend du calibre du disjoncteur de branchement amont de ce même dispositif
Sinon, puisque l'on câble souvent les conducteurs de phase et de neutre allant au parafoudre avec du conducteur de section de 2,5 mm², on peut mettre de dispositif de protection contre les surcharges et les court-circuit avec un courant assigné au plus de 20 A en disjoncteur, 16 A en coupe circuit à cartouche fusible
Ensuite si le constructeur du parafoudre demande un raccordement dans une section différente, le calibre du dispositif de coupure peut s'adapter au besoin, mais respectant la section 7-771
Reply to
David CROCHET
40 kA ... en onde de foudre 8 micro secondes / 20 micro secondes. Il ne s'agit pas de 50 Hz ! Je me demande si vous ne mélangez pas les deux.
En pouvoir de coupure ou en seuil de déclenchement ?
Le pouvoir de coupure dépend du disjoncteur, 2 kA pour les plus vieux. Le seuil de déclenchement dépend de votre abonnement.
Par contre il y a des fusibles en amont du compteur et du disjoncteur dont le seuil de fusion dépend aussi de votre abonnement et dont le pouvoir de coupure est de 20 kA.
En théorie tout cela se calcule en fonction de la distance du poste et des caractéristiques du câble, du poste, et de la ligne HTB amont.
Il y a une norme de 90 pages qui explique tout cela. NF C15-105.
Si vous êtes trop près du poste la puissance de court circuit est très élevée et les dispositifs de protection peuvent ne pas couper. Votre maison crame.
Si vous êtes trop loin, la puisance de court circuit est insuffisante pour faire déclencher les disjoncteurs (assez rare tout de même). Votre maison crame.
Philippe RAI
Reply to
Philippe RAI
"Claude" a écrit dans le message de news:42a4433c$0$8124$ snipped-for-privacy@news.free.fr...
RE : on se cantonne au *normatif*, merci et on relit mon post en prenant chaque mot j'ai spécifié caractéristiques constantes mais vous affirmeriez donc que le fabricant du parafoudre connait par avance les longueurs des canalisations mises en oeuvre par l'electricien , leur mode de pose etc ... et a étudié l'infinité de combinaisons du schéma équivalent sur lequel se présente la perturbation conduite *avec tous les points de disruption potentiels du dielectrique ou par cablage dans l'air ( effet de pointe ) * :-))))))
RE : primo : ( pour rester dans le fil ...que vous n'avez certainement pas lu ) je n'ai pas cité les *fabricants de parafoudre * donc on reste dans le cadres des * fabricants de modulaires* qui incorporent ou ont incorporé des parafoudres dans leur gamme
segundo : je ne sais pas et j eme contrefiche pouvez pas savoir de ce qui se passe actuellement derrière leurs murs et je ne m'intéresse pas aux procédures de certification et tests *actuels * de ces composants une délégation de test à un labo d'essais extérieur pour un matériel c'est fréquent et ya pas de quoi à en avoir honte >
mais, pour rester dans le cadre du fil
vu *l'imprécision* apportées et rapportées ici par les représentants des marques aux différents posteurs ( le sujet n'est pas nouveau sur le forum ) ***ya de quoi se poser des questions *** ==>*surtout si vous évoquez des techniques de modélisation *!! je souhaiterais vos commentaires de comique ou comiques sur le sujet
Même s'il subsiste des comiques comme dans tous les secteurs de marchés, ce
( juste pour définir le caractère comique du tout faux ) ca me permettra de ranger mes rayonnages ( luxueuses et epaisses les doc foudre ) ...et peut-être un de vos courriers
j'attend vos lumières *normatives* mister Claude on est sur fr.electrotech ici, pas sur fr brico ou fr. marchés de l'electrotechnique j'ai ma camelotte à placer y a le mechant victor qui me tire dans le spattes
hugh
victor
Reply to
victor
"victor" a écrit >
Bonjour, Je n'ai rien à vendre. J'ai juste travaillé dans ce secteur assez longtemps pour avoir une petite opinion fondée sur une bonne expérience. Bref, rien qui puisse lutter contre des certitudes. Bonne continuation. Claude
Reply to
Claude
"Claude" a écrit dans le message de news:42a55427$0$18136$ snipped-for-privacy@news.free.fr...
.../...
J'ai juste travaillé dans ce secteur assez longtemps
RE : tiens c'est marrant moi aussi mais c'est une opinion entière ( civile en majorité ) et une expérience participative ( civile et genie civil mil ) fondée en priorité sur l'application des textes des fabricants ( yavait que cela à l'epoque avant le début du normatif ) et l'analyse de situations avant et surtout *après *sinistre savoir si j'y ai travaillé assez longtemps , cela est à définir
mais puisque vous avez travaillé dans ce secteur vous allez peut-être nous apprendre depuis quand la modélisation est entrée dans la conception de ces systemes
RE : faut pas se défiler comme cela après avoir traité les personnels de comique pas honnête mister claude , pas honnête :-( surtout que vous êtes peut-être un des répondeurs inscrits entre autres dans mes archives courriers réponses des fabricants ( j'ai deux claude + mister feu reymond pour l'ute ) cela serait comique ...... ya aussi un mister claude.... qui a développé ( avec d'autres personnels la protection parafoudre des aerodromes US croisé au début des années 80 et qui m'a bien instruit et ordonné mes notes et ma doc sur le sujet ) ce serait encore plus comique que ce soit vous mais là j'ai comme un doute ...vous paraissez trop vieux dans l'ame
==> le posteur initial il aimerait bien je pense avoir votre vision experte et une réponse *normative * de quelqu'un qui plus est a travaillé dans la partie ( fabrication j e suppose car la modélisation a été évoquée ) plutot que lire vos insinuations critiques et désobligeantes envers un des répondeurs
Reply to
victor
Juste une mise au point : le mot "comique" que j'ai employé et qui semble vous avoir fait prendre feu ne vous était nullement destiné, mais visait certains fabricants de protections foudre qui n'ont pas les moyens d'études et de tests nécessaires. Je cite ce que j'ai dit : "Vous semblez penser que les fabricants de parafoudres ne sont même pas équipés pour modéliser et tester leurs produits et leurs modes de mise en oeuvre. Même s'il subsiste des comiques comme dans tous les secteurs de marchés, ce que vous dites est globalement faux." Sauf à ce que, par coincidence, cette remarque s'applique à l'un quelconque des participants au newsgroup, il n'y avait donc aucune "insinuation critique et désobligeante envers un répondeur". Juste une affirmation sur le sérieux global d'une profession. Pour le reste, je ne souhaite pas en dire plus même si, par exemple, le sujet de la modélisation serait intéressant à débattre. Comme vous le dites justement, la foudre c'est avant tout de la physique. Et c'est ça qui m'intéresse. Mais quand l'argumentation dérive au point de porter sur la supposée jeunesse ou vieillesse d'âme de l'interlocuteur, on en est bien trop loin. Claude
Reply to
Claude
La protection contre la foudre n'est pas un sujet simple, et peu de gens sont compétents dans le domaine.
Philippe RAI
Reply to
Philippe RAI
ca se complique , hein ? ! ;-) quand on n'est pas electotechnicien
et même si je l 'étais ! mais comme on dit aux USA dans mon milieu ( informatique) : il y a toujours quelqu'un qui en sait plus que vous ! faudrait quand même pas que ça tourne au pugilat Bonne soirée
Reply to
ric
"prendre un disjoncteur qui laisse passer 40 kA? pas très facile à trouver !
40 kA ... en onde de foudre 8 micro secondes / 20 micro secondes. Il ne s'agit pas de 50 Hz ! Je me demande si vous ne mélangez pas les deux."
bon j'admets: ) mais c'est marrant de voir que les questions simples demandent toujours des réponses compliquées !
Reply to
ric
traduction svp ! ça veut dire que si on câble le parafoudre en 16² ou 10² il faut un disjoncteur amont de quel calibre ?
Reply to
ric
Hager préconisant un disjoncteur de 25 A entre le disjoncteur principal et le parafoudre puis-je en déduire que le cablâge doit être de 4² ? .... alors que la disribution vers les divisionnaires et différentiels se fait classiquement en 10 ou 16² ?
Reply to
ric
Bonjour
principal et
Normativement, oui
Normal, dans cette section de l'installation électrique, c'est le disjoncteur de branchement qui protège
Reply to
David CROCHET

Site Timeline

PolyTech Forum website is not affiliated with any of the manufacturers or service providers discussed here. All logos and trade names are the property of their respective owners.