Reglementation concernant la creation de luminaires

Bonjour,
Pouvez me dire si une création artistique réalisé à la main, en l'occurrence un luminaire, doit obligatoirement être certifié CE pour
pouvoir être proposé à la vente, en nombre limité (< 30 unités) au sein de la communauté européenne.
Cordialement,
Add pictures here
✖
<% if( /^image/.test(type) ){ %>
<% } %>
<%-name%>
Add image file
Upload
Bonjour,
Pouvez me dire si une création artistique réalisé à la main, en l'occurrence un luminaire, doit obligatoirement être certifié CE pour pouvoir être proposé à la vente, en nombre limité (< 30 unités) au sein de la communauté européenne.
Cordialement,
Add pictures here
✖
<% if( /^image/.test(type) ){ %>
<% } %>
<%-name%>
Add image file
Upload
Bonjour,
Pouvez me dire si une création artistique réalisé à la main, en l'occurrence un luminaire, doit obligatoirement être certifié CE pour pouvoir être proposé à la vente, en nombre limité (< 30 unités) au sein de la communauté européenne.
Cordialement, --------------- il y a aucune obligation d'être certifié NF,CE,CEE , le responsable est celui qui en fait l'acquisition et son utilisation.
il existe des milliers de produits non réglementé par la norme NF et tous de même commercialisé.
Add pictures here
✖
<% if( /^image/.test(type) ){ %>
<% } %>
<%-name%>
Add image file
Upload
wrote:

Bonjour Eric,
Existe t'il une source officielle (reglementation, texte de loi ou autre) qui explique ce cas de figure.
Merci beaucoup,
David
Add pictures here
✖
<% if( /^image/.test(type) ){ %>
<% } %>
<%-name%>
Add image file
Upload

Il n'est pas besoin d'être certifié sans doute, mais il est besoin de respecter les normes, le client final saura se retourner contre le fabricant en cas de ... Richard
Add pictures here
✖
<% if( /^image/.test(type) ){ %>
<% } %>
<%-name%>
Add image file
Upload

Bonjour Richard,
Répondre aux normes en vigueur et être conforme CE ou NF, revient au même à mon sens. La certification CE est une déclaration de respect des normes... Ma question concerne plus particulièrement les créations artistiques (dans le domaine du luminaire). Au vue des normes, il me semble impossible de créer et vendre des luminaires qui ne soient pas fabriqués en grande série par des industriels, pour une question de coût d'homologation... ce qui voudrait dire, qu'en tant que créateur artisanal, l'accès au monde du luminaire semble verrouillé... Qu'en pensez vous ? Cordialement,
David
Add pictures here
✖
<% if( /^image/.test(type) ){ %>
<% } %>
<%-name%>
Add image file
Upload

tous de

Bonjour Richard,
Répondre aux normes en vigueur et être conforme CE ou NF, revient au même à mon sens. La certification CE est une déclaration de respect des normes... Ma question concerne plus particulièrement les créations artistiques (dans le domaine du luminaire). Au vue des normes, il me semble impossible de créer et vendre des luminaires qui ne soient pas fabriqués en grande série par des industriels, pour une question de coût d'homologation... ce qui voudrait dire, qu'en tant que créateur artisanal, l'accès au monde du luminaire semble verrouillé... Qu'en pensez vous ? Cordialement,
David ----------------------------- Allez voir des artistes qui commercialise des luminaires de leur création. Posez leur des questions.
Add pictures here
✖
<% if( /^image/.test(type) ){ %>
<% } %>
<%-name%>
Add image file
Upload
wrote:

Ceux que je connais, ne sont pas certifiés CE, mais essayent de proposer des produits les plus surs et fiables possibles. Cela ne veut pas dire qu'ils ne sont pas "hors la loi"...
David
Add pictures here
✖
<% if( /^image/.test(type) ){ %>
<% } %>
<%-name%>
Add image file
Upload
david snipped-for-privacy@yahoo.com a écrit :

Je vais encore mettre le wouay, en disant qu'à mon avis si les normes devaient êtres appliquées, elles devraient déjà être en consultation gratuite ! ( comme les lois quand on dit : nul n'est censé ignorer la loi ) en plus, bien souvent elles n'apportent rien d'un point de vue technique et très peu sur le plan sécuritaire , elles sont le plus souvent le vecteur du protectionnisme des capitaux ( ce qui n'est pas démenti par le fait qu'on doit les acheter pour en avoir connaissance ! ) Quand dans les appels d'offres on place la phrase qui tue : " le titulaire devra respecter les normes et décrêts en vigueur ainsi que les règles de l'art " celà signifie : je n'y connais rien, t'as qu'a te démerder mais s'il y a un prob c'est toi le responsable !
Pour revenir aux luminaires, prends par exemple les merdes vendues chez ikéa certifiées CE CEE NFC et j'en passe ... quand tu veux changer l'ampoule tu te prends le globe sur la tronche , ou alors j'ai pas encore compris la logique et les normes suédoises ! et quand tu veux remonter ... galère !!!
à mon avis si tu crée il ne faut pas s'embarrasser avec cette pacotille de M...E , et si tu vends tu te fait faire un certif par un organisme comme veritas.. apave .. etc ... et bien sûr le coût tu le répercute sur ton prix de vente , ce que les Chinois ignorent encore ;-(
Add pictures here
✖
<% if( /^image/.test(type) ){ %>
<% } %>
<%-name%>
Add image file
Upload
Itacurubi a écrit :

...leur compétence en luminaire... on peut en douter vu certains vecus... un seul labo parisien detient ce savoir faire et pratique SON tarif... ...arghhh.... quant à le faire faire ailleurs en europe... on y est pas encore !

Monsieur : Bravo ; tout y est , concis, precis, impeccable, simple reflet de la realité.
Les fabricants italiens se marrent avec nos problemes de coherence entre leurs luminaires et les nouvelles boites DCL !!!! (plus grosses que les embases de luminaires appliques).... !!! sacres français !!!! (en italien)
Add pictures here
✖
<% if( /^image/.test(type) ){ %>
<% } %>
<%-name%>
Add image file
Upload
R.Girard a écrit :

et t'as pas de probs avec de la "rénovation" ??? tu n'a pas le CE marqué de 1898 d'origine ;-)) tu fait comment ?
Je m'insurge encore ! les luminaires ... avant on pouvait les démonter facilement pour changer les ampoules , aujourd'hui il faut avoir le plan ! et c'est pas dans les normes ! ALORS A QUOI QU'ELLES SERVENT LES NORMES ?
Bon comme tu sais je crie toujours dans le désert (en moto ) :-))
Add pictures here
✖
<% if( /^image/.test(type) ){ %>
<% } %>
<%-name%>
Add image file
Upload
Itacurubi a écrit :

tu m'as l'air en forme ! :-)
Add pictures here
✖
<% if( /^image/.test(type) ){ %>
<% } %>
<%-name%>
Add image file
Upload
R.Girard a écrit :

c'est pas trop le cas ! mais bon ! on fait avec :-)
Add pictures here
✖
<% if( /^image/.test(type) ){ %>
<% } %>
<%-name%>
Add image file
Upload

C'est vrai ca !!! Les luminaires qui sont revendus chez les antiquaires.... ils peuvent provoquer des accidents, et dans ce cas qui est censé être responsable ?? Le vendeur qui propose des produits électriques non conformes CE ?... ou le fabriquant, décédé depuis longtemps.... Comme quoi, il y a forcement des execeptions à la règle du "tout conforme", mais impossible de savoir ou ce situe la limite...
Pour le moment, je me suis procuré quelques normes, via la mule, elles sont en italien/anglais et elles me semblent compréhensibles (au vue de mon niveau en anglais) pour monter un dossier technique.
Une chose me pose tout de même un problème, peut etre que vous saurez m'éclairer, j'utilise pour toutes mes créations dans ampoules halogènes 12V en courant alternatif. Certaines créations sont constituées d'une ou deux branches métalliques, simple fil de fer de section 1,8 mm et de 1 m de long autour duquel, je fais courrir un fil électrique 0,75mm2 (avec gaine isolante) afin d'alimenter l'ampoule au bout de la branche. Le retour de courant (environ 1,7 A alternatif) s'effectue par la branche elle même. Ma question est : Ce type de montage électrique engendre t'il des champs électromagnétiques pouvant être nuire au bon fonctionnement d'appareils domestiques. Par expérience, il n'y a aucun problème... en tout cas, si un GSM respecte la norme "Compatibilité Electromagnétique" alors tout appareil respecte cette norme !!!
Merci pour votre expérience,
David
Add pictures here
✖
<% if( /^image/.test(type) ){ %>
<% } %>
<%-name%>
Add image file
Upload
david snipped-for-privacy@yahoo.com a écrit :

Pour l'instant tu n'est pas "Justiciable" comme Chirac .
> Ma question est : Ce type de

ils comportent des champs le réponse et oui
pouvant nuire ... la question est mitigée : il y en a qui disent que les champs électromagnétiques sont nocifs et qui se soignent aux "ondes" ou autres "vibrations" ! d'autres regardent les compte rendus de scientifiques qui disent à 50 % noir et blanc . Admetons que les champs élec soient nocifs ( dans les conditions actuelles ) alors pourquoi je ne suis pas normal ? Admetons que les champs ne soient pas nocifs ( dans les conditions actuelles ) alors pourquoi suis-je normal ?
(v normal : j'adore ;-))
Add pictures here
✖
<% if( /^image/.test(type) ){ %>
<% } %>
<%-name%>
Add image file
Upload
wrote:

le client final pourra se retourner contre le vendeur SI le vendeur enfreind une reglementation, c'est à mon avis cette réponse que cherche David. J'ai aussi souvenir de contournement de reglementation avec la mention "usage interdit en france", dans ce cas si l'acheteur l'utilisait c'etait sous sa responsabilité mais les choses ont peut etre changé.
--
http://olivier.2a.free.fr /
pas de turlututu. apres l'@robase
  Click to see the full signature.
Add pictures here
✖
<% if( /^image/.test(type) ){ %>
<% } %>
<%-name%>
Add image file
Upload

Bonjour à tous et merci pour vos réponses,
Elles me confirment dans mon choix actuel :
1) me procurer les normes appelées par les deux directives "Basse Tension" et "Compatibilité Electromagnétique" 2) comparer la conception de mes produits avec ces normes et améliorer si besoin 3) monter un dossier technique et m'auto-certifier CE
Le problème, pour le moment, c'est le coût de ces normes : 130 € pour lire le tome des généralités (CE 60598-1), puis 40 € par chapitre en fonction du type de luminaire. Comme dit Itacurubi, nul n'est censé ignorer la loi... mais en l'occurence, il faut avoir des sous pour s'en informer !!!
Pour info, hier, j'ai appelé un organisme de certification (LCIE) et le cout pour homologuer une simple lampe de chevet se monterait au minimum à 1000 €. Je n'en vend pas assez pour le moment, pour passer par ce type organisme.
Le truc qui me tracassait le plus et qui a été en partie résolu par Cosinus, c'est comment évaluer la compatibilité électromagnétique sans passer par un labo onéreux... l'idée de monter un dossier technique par analogie me semble un bon compromis !
En vous remerciant encore et en espérant que Google ne censurera pas ce message.... comme celui que j'ai rédigé à 1h, ce matin !!! (Pourquoi ???)
David
Add pictures here
✖
<% if( /^image/.test(type) ){ %>
<% } %>
<%-name%>
Add image file
Upload
david snipped-for-privacy@yahoo.com wrote:

t'es pas un peu fou ??? :P
ces normes, c'est illible, compliqué, tordu, bourré de renvois, une véritable horreur... amha tu peut compter 1 an si tu part des normes pour avoir une idée quoi faire...
dans ton cas, autocertification, essaie de trouver un extrait de norme dans ton domaine pour le CE. (couleur des fils, sections, mise a la terre, etc...)
pour le CEM, si tu bricole de l'electronique ou qu'il y a des variateur, une petite analyse CEM pourrait lever qq doutes... mais franchement... presque tout le monde s'en passe... even si tu connait qq avec un analyseur de spectre pour jeter un oeil si il n'y aurait pas une raie spectrale qui traine...
si tu n'as que des ampoules normales, sans variateur... te pose aucune question.
Pour ton info, il y a plein plein de produit industriel qui sont vendu sans homologation... par contre il faut un certif, qui stipule simplement que tu as fait les choses correctement.
Claude
Add pictures here
✖
<% if( /^image/.test(type) ){ %>
<% } %>
<%-name%>
Add image file
Upload
Les normes sont consultables gratuitement dans les centres AFNOR, Peut être l'UTE à Paris.
Bonjour à tous et merci pour vos réponses,
Elles me confirment dans mon choix actuel :
1) me procurer les normes appelées par les deux directives "Basse Tension" et "Compatibilité Electromagnétique" 2) comparer la conception de mes produits avec ces normes et améliorer si besoin 3) monter un dossier technique et m'auto-certifier CE
Le problème, pour le moment, c'est le coût de ces normes : 130 ? pour lire le tome des généralités (CE 60598-1), puis 40 ? par chapitre en fonction du type de luminaire. Comme dit Itacurubi, nul n'est censé ignorer la loi... mais en l'occurence, il faut avoir des sous pour s'en informer !!!
Pour info, hier, j'ai appelé un organisme de certification (LCIE) et le cout pour homologuer une simple lampe de chevet se monterait au minimum à 1000 ?. Je n'en vend pas assez pour le moment, pour passer par ce type organisme.
Le truc qui me tracassait le plus et qui a été en partie résolu par Cosinus, c'est comment évaluer la compatibilité électromagnétique sans passer par un labo onéreux... l'idée de monter un dossier technique par analogie me semble un bon compromis !
En vous remerciant encore et en espérant que Google ne censurera pas ce message.... comme celui que j'ai rédigé à 1h, ce matin !!! (Pourquoi ???)
David
Add pictures here
✖
<% if( /^image/.test(type) ){ %>
<% } %>
<%-name%>
Add image file
Upload
david snipped-for-privacy@yahoo.com a présenté l'énoncé suivant :

[long]
Quelques humbles réflexions de quelqu'un qui s'intéresse au sujet, sans l'avoir pratiqué professionnellement. A prendre comme pistes de réflexions, donc, mais pas comme paroles d'évangile. Je serais d'ailleurs heureux d'avoir l'avis de ceux qui en savent plus que moi sur le sujet...
----
Tout dépend de ce qu'on entend par "création artistique". Si c'est de l'"art reconnu", commercialisé dans le circuit des galeries, expos, avec éventuellement une cote Artprice ou autre, je ne pense pas que le marquage CE soit obligatoire.
Si c'est du "design industriel", vendu par un commerçant ordinaire, oui, le marquage me semble obligatoire. Maintenant, on peut toujours vendre sans marquage, du moment qu'il y a un acheteur qui ne se plaint pas...
Mais le véritable problème est juridique : en cas d'accident, un juge cherchera toujours à établir la part de responsabité du fabricant, marquage ou non. L'absence de marquage est un facteur aggravant, la présence du marquage n'est pas une garantie absolue d'échapper aux poursuites. Et ce sera aussi le juge qui décidera du caractère "artistique" ou "design industriel" de l'objet incriminé.
Ceci dit, une certification CE n'est pas forcément la mer à boire pour un objet simple, et on peut souvent s'auto-certifier sans passer par un labo d'essais ni un organisme certifié. La principale difficulté est de trouver la procédure à suivre, que lesdits organismes ne distillent qu'à coup de formations dûment monayées...
La principale démarche consiste à monter un "dossier de preuve" conservé par le constructeur (dans des conditions probablement précises, mais j'ignore lesquelles), qui donne la liste des normes prises en compte, et la preuve que ces normes sont bien respectées.
Cette preuve peut se faire par des essais dans des labos agréés (très cher), par le visa d'un organisme de certification (qui pourra exiger les essais labos...), mais aussi par analogie avec un équipement similaire déjà certifié, ou par démonstration.
Dans le cas d'un lampadaire, les principaux critères sont la sécurité des personnes (ne pas se brûler, ne pas s'électrocuter, etc) , et la CEM.
Si le circuit électrique du lampadaire est constitué d'un interrupteur Legrand, d'une fiche Legrand, d'une ampoule Philips avec la douille et le fil kivonbien, chaque composant obligatoirement labellisé CE, et l'ensemble monté "selon les règles de l'art" (hem...), le dossier est vite monté en ce qui concerne la sécurité électrique.
Et pour la CEM, "analogie avec n'importe quel lampe X ou Z", et c'est fini.
En revanche, si la part de création réside dans la réalisation d'un interrupteur spécifique, conçu pour générer un spectacle de magnifiques étincelles prolongées du plus joli effet... il faudra peut-être vérifier que la télé du voisin le supporte bien. L'art moderne n'est pas toujours compatible de la Star'Ac...
Après, on peut toujours farcir le Lampadaire de lames de rasoir, et dire que c'est de l'Art... mais là, il y a intérêt à obtenir une décharge en bonne et due forme de l'acquéreur. Ou alors, il n'y a plus qu'à faire péter la planète en expliquant que c'est le Happening Suprême !
cosinus
--
"une panne peut en cacher une autre" (théorème de la SNCF)



Add pictures here
✖
<% if( /^image/.test(type) ){ %>
<% } %>
<%-name%>
Add image file
Upload

Polytechforum.com is a website by engineers for engineers. It is not affiliated with any of manufacturers or vendors discussed here. All logos and trade names are the property of their respective owners.