Recherche de témoignages de gens s'étant "électrocuté"!

...jour.
Je recherche des témoignages de personnes ayant eu des contacts plus ou
moins prolongés et plus ou moins grave avec l'électricité, de manière à
savoir si les mesures que l'on prend ou que l'on conseille de prendre sont
valable?
Si, possible il serait bien de préciser les conditions et la date
(aproximative, mettons avant 2003, 1991, 1982, 1969) de ou des accidents.
Ainsi, j'ai dans mon enfance (avant 1966) attraper le courant sur un vieux
poste de radio au niveau du bouton, et il me semble (c'est vieux) d'avoir
mis une épingle dans une prise de courant.
Plus tard, j'ai eu des chataignes sur les doigts (entre 1969 et 1982),
bricolage sur des fiches de prises de courant.
Une fois dans les dents, en dénudant un fil (ça vas bien car on coupe la
gaine et dès qu'on sent les fils, on arrête de couper) que je croyait
débranché, dans les années 1970.
Il m'est arrivé de faire fonctionner un diférentiel 30mA, (1989) juste
après l'avoir posé
et là j'ai bien senti le courant dans tout l'avant bras.
Par exemple: j'aimerais avoir des témoignages de gens qui aurait attraper
le courant en débranchant une rallonge et ayant toucher soit une seule
broche de la fiche ou les deux, à l'époque (avant1980) ou les fiches
n'avait pas de broches protegées, les broches étaient en cuivre accesibles
sur toute leur longueur.
-
-
-
Elle n'a jamais rien dit, et pourtant elle a toujours le dernier mot!
-
-
-
Al Rom (en verlan) LMY
--
Reply to
PRUNE333
Loading thread data ...
éh, pourquoi pas... En plus, c'est amusant !
- en 1972 : contact malheureux avec l'une (au moins) des broches de la fiche de courant mal enfoncée alors que je cherchais l'interrupteur de type "olive" de la lampe de chevet pour sortir de ma sieste. Effets : souvenirs encore très présent de la contraction musculaire pouce-index qui m'a laissé "collé" (comme on dit) jusqu'à ce que ma mère arrive affolée en entendant criant son chérubin. Aucun souvenir par contre de la façon dont j'ai été séparé de la source (coupure préalable automatique, intervention de ma maman ?)
- autour de 1975, je faisiais comme toi : un trombone sur les 2 pôles de la PC de ma chambre... J'aimais bien l'éclair bleu au niveau du fusible intégré à la PC (les petites cartouches sur lesquelles on remplaçait le fil fusible) et n'avais aucune crainte car je me protégeais... Le bois étant isolant, je prenais entre mes petits doigts en plus dudit trombone une pique à saucisse... Ne me voyant jamais faire, ma maman ne s'inquiétait que du fait que la prise où elle branchait l'aspirateur été tombée plusieurs fois "en panne" en peu de temps (3 ou 4). Effets ressentis : néant (rétrospectivement : coups de chance extrême à répétition).
- en 1979 : superbe châtaigne avec "fourmis" remontant sur les avant-bras en sortie de l'alimentation de mon train électrique (saisissant ses fils dénudés alors que j'avais sur les mains un liquide très bon conducteur). Allez, pour le fun, et parce que ce sont des souvenirs inaltérables, je me permets de développer, en hors sujet, les circonstances. J'avais détourné l'usage de cette alimentation de train à de nombreuses fins plus ludiques (je n'aimais pas les trains électriques) dont celle-ci : électrolyse d'une solution eau + destop à l'aide d'un tuperware afin de récupérer "2H+O" dans un tube d'aspirine. Ledit "transfo" de train servait ensuite à alimenter deux électrodes (épingles à tête) qui plantée dans le tube et munies d'un système "allumette + élastique" pouvait être écartées, produisant ainsi l'étincelle me permettant de recombiner H2O... sur le rebord de la fenêtre, ouverte bien sûr (jamais cassé un carreau !). Même plus tard mon coffret "elec 2000" ne m'a pas permis de faire autant de chose que ce petit "transfo" gris !
- en juin 1983 : en stage chez Bull, service réparation des "visus" (comprenez : écrans d'ordinateur). Tétine HT (25kV) enlevée et tube chargé : passant le bras à une dizaine de centimètre au dessus du tube, l'arc s'est créé entre ce dernier et mon coude (manches courtes). Sensations : aucune sauf celle liée à la frayeur.
- dans les années 80 : impossible de prendre l'ascenceur d'un grand magasin pour cause de choc électrique douloureux à chaque toucher du BP d'appel. Plusieurs tentatives infructueuses (2 ou 3). J'ai renoncé.
Et ça devient électricien plus tard ça...
PS : heureusement que je me doute que les enfants qui avaient mon âge de l'époque traîne plus devant Loft Sory and Co qu'ici, sinon je ne me serais pas permis cet exposé.
Reply to
Patrick (newsWanadoo)
Bonsoir,
Pour le témoignage des électrocutes : Voir St Pierre
Pour les électrisés :Le ng c'est une solution... salutations
Jp ( de mauvaise foi )
Reply to
JP
Même plus tard mon coffret "elec 2000" ne m'a pas permis de faire autant de chose que ce petit "transfo" gris !
Le petit transfo gris de chez Jouef avec un voyant vert et un rhéostat ?? Vers 72, à 10ans, j'avais décidé de m'en passer en pensant que mon train irait plus vite en 220 direct !! Résultat, une bourre monstrueuse ( la première) , la maison dans le noir, et suprême punition, pas de télé pendant un mois ! Mon père voulait me faire passer le goût des bidouilles ! Peine perdue, je suis devenu dépanneur :o))))))))
Reply to
Thileb
Salut,
Y'avait de l'idée :-)
Ouais, mais maintenant t'as compris où tu t'étais trompé dans la manipulation ? :-)
a+, G.T (hilare) snipped-for-privacy@worldonline.fr 205 Diesel & turbo-Diesel :
formatting link

Reply to
G.T
En 1970 avec un magnétophone à lampe, je tenais le micro d'une main et je me suis appuyer sur un robinet avec l'autre. Très forte douleur sous les bras. En 1972 en pissant dans une haie traversée par une clôture électrique. Assez douloureux. Mais le mode impulsionnel de la clôture est sans danger En 1974, en effectuant des contrôles de câble dans une cabine de rigidité (j'avais strapé les sécurités pour gagner du temps) j'ai pris uns châtaigne avec le générateur 5KVdc 1A. On m'a ramassé par terre. J'avais un trou dans le doigt. En 1995 en déplaçant mon karcher, les pieds dans l'eau j'ai pris une énorme bourre très douloureuse même après quelques heures. (le fil de terre de la rallonge était coupé). Et en trente deux ans d'activité sur les alim et générateurs haute tension, je n'ose plus compter les petits coups de jus. Mais sans gravités. Et qui ne passe pas à travers tout le corps.
"PRUNE333" a écrit dans le message de news: 01c42eb5$08665920$0100000a@lemee...
Reply to
FAB
Ouais, mais maintenant t'as compris où tu t'étais trompé dans la manipulation ?
Penses tu :o)) J'ai récidivé plusieurs fois mais dans des genres différents !! Mais la pire bourre à ma connaissance, j'avais touché 2 phases, une à chaque main. Me suis retrouvé les fesses sur des cartons de chiffons, 2 mètres derrière !! pas de séquelle (apparente) et depuis une extrême prudence aux prises de tensions sur des contacteurs sans protection. Ce genre de coup de bol me se reproduit pas !
Reply to
Thileb
D'apres "FAB" , dans le forum fr.sci.electrotechnique...
D'où réplique de la veuve éplorée du banquier, dans "100.000 dollars au soleil", parlant de son mari récemment mis au courant qu'il ne faut pas pisser sur les lignes électriques: "c'est bien la première fois qu'il fait des étincelles avec sa bite".
Reply to
Marc Zirnheld
Effectivement, j'avais oublié cette réplique qui m'a bien fait marrer.
"Marc Zirnheld" a écrit dans le message de news: snipped-for-privacy@4ax.com...
Reply to
FAB
30 Apr 2004 13:14:26 GMT, "PRUNE333" a =E9crit:
Ma soeur (vers 1975): utilisant un agrandisseur pour tirer des photos, dans une cave avec un sol en terre battue bien humide, pieds nus (c'est plus confortable), tripotant le transformateur 220/110 qui alimentait ce vieil appareil. L'installation avait un disjoncteur diff=E9rentiel 600mA. Elle a =E9t=E9 scotch=E9e au transfo, incapable de cr= ier et de toute fa=E7on =E0 la cave personne ne l'aurait entendue. Par v=E9ritable miracle elle a r=E9ussi =E0 se d=E9gager sans plus de dommages qu'un visage tout bleu.
Un physicien dans un labo de l'=E9cole normale sup=E9rieure =E0 Paris: il tripote un appareil install=E9 dans un rack m=E9tallique. Tout est reli=E9 = =E0 la terre, mais il y a le 220V sur la terre (certains labos sont un peu v=E9tustes). Le courant l'a travers=E9 d'une main =E0 l'autre, il n'a rien pu dire (personne ne l'a entendu) et est rest=E9 accroch=E9, mais il a r=E9ussi =E0 donner des coups de pieds. Le rack est tomb=E9, et comme les fils =E9taient trop courts ils se sont d=E9branch=E9s. Aucun dommage, sauf pour le mat=E9riel. Peu apr=E8s, l'=E9lectricit=E9 a =E9t=E9 refaite.
Un physicien =E0 la fac d'Orsay, utilisant lasers, peut-=EAtre rayons X, etc... Il meurt b=EAtement, chez lui, en s'=E9lectrocutant avec le fil de son aspirateur.
Pour ma part, jamais pris de bourre avec le 220V. Dans mon boulot actuel, petites chataignes avec un g=E9n=E9rateur 250V/5mA (je l'avais oubli=E9, celui-l=E0, quand j'ai cherch=E9 une carte =E9lectronique =E0 l'aveuglette) et avec une alimentation de tube photomultiplicateur 1000V/0.2mA. Et dans ma jeunesse, quelques plombs saut=E9s (masse de l'oscillo sur la phase du 220V,...). =C0 chaque fois mon p=E8re criait dans l'escalier, =E0 mon fr=E8re et =E0 moi, "vous avez d=E9branch=E9, je p= eux remettre le courant?".
Michel
Reply to
Michel de Montpellier
En 1989-1990 Sur un système d'alimentation par contacts glissants (3x380V) dans un environnement industriel. je tenais en main les 3 preneurs de courant, quelqu'un (qui est resté discrèt) à remis le courant sur la ligne j'ai donc pris le 380 en pleine main sans retour semble-t-il vers le sol (j'avais des chaussures de sécu). J'ai senti passer le ju, le bras vibrait, puis j'ai laché prise (le quelqu'un ci-dessus avait certainement ré-ouvert le sectionneur), le coeur devait tourner bizzarement. Je suis resté abasourdi pendant pendant plusieurs minutes. Il n'y avait pas de portection différentiel directement dans l'armoire ou se trouvait le sectionneur.
Maintenant je mets un cadenas ou mieux je fais faire le boulot
R.O.
Reply to
Régis O.
Il est effectivement préférable de mettre un cadenas sur tous les interrupteurs qui servent pour des coupures d'entretiens si l'on n'a pas un contrôle visuel permanent de ce dernier.
Pour le différentiel, s'il n'y a pas eu de courant contre la terre par les pieds et que les mains ne touchaient que le sconducteur polaires (ou neutre) il n'aurrait pas déclenché !
Denis
Reply to
Denis
Moi pareil sur un chauffage a accu. Les bornes des resistance etaient sur le devant sur ce modele et j'avais mon bras de ce coté.... Ca fais bizarre de ne pas pouvoir se controler.
on s'en bat l'oeil et le flanc gauche avec un métatarse droit de brontosaure femelle, avec une intensité dans le rien-à-cirer, à côté de laquelle la distance de la Terre à Aldeberan n'est rien d'autre qu'une promenade de santé pour cul-de-jatte cacochyme et emphysémateux.
Reply to
heinrich
Nombreux choc subis à cause du 220V entre phases sur une ancienne installation mono 110V passée en 220V dans les années 1970-80. Les fusibles et interrupteurs ne coupaient qu'une phase ! Les fils de neutre amenaient l'autre phase jamais coupée d'où les chocs ! Les chocs phase-terre donc en 110V n'étaient pas trop fort heureusement. Les usagers n'étaient pas franchement informés lors du changement de tension. Tout est rentré dans l'ordre avec la migration vers le système 220/380V et la remise en mono de cette vieille installation.
Ted
"Michel de Montpellier" a écrit dans le message de news: snipped-for-privacy@camembertfree.fr... 30 Apr 2004 13:14:26 GMT, "PRUNE333" a écrit:
Ma soeur (vers 1975): utilisant un agrandisseur pour tirer des photos, dans une cave avec un sol en terre battue bien humide, pieds nus (c'est plus confortable), tripotant le transformateur 220/110 qui alimentait ce vieil appareil. L'installation avait un disjoncteur différentiel 600mA. Elle a été scotchée au transfo, incapable de crier et de toute façon à la cave personne ne l'aurait entendue. Par véritable miracle elle a réussi à se dégager sans plus de dommages qu'un visage tout bleu.
Un physicien dans un labo de l'école normale supérieure à Paris: il tripote un appareil installé dans un rack métallique. Tout est relié à la terre, mais il y a le 220V sur la terre (certains labos sont un peu vétustes). Le courant l'a traversé d'une main à l'autre, il n'a rien pu dire (personne ne l'a entendu) et est resté accroché, mais il a réussi à donner des coups de pieds. Le rack est tombé, et comme les fils étaient trop courts ils se sont débranchés. Aucun dommage, sauf pour le matériel. Peu après, l'électricité a été refaite.
Un physicien à la fac d'Orsay, utilisant lasers, peut-être rayons X, etc... Il meurt bêtement, chez lui, en s'électrocutant avec le fil de son aspirateur.
Pour ma part, jamais pris de bourre avec le 220V. Dans mon boulot actuel, petites chataignes avec un générateur 250V/5mA (je l'avais oublié, celui-là, quand j'ai cherché une carte électronique à l'aveuglette) et avec une alimentation de tube photomultiplicateur 1000V/0.2mA. Et dans ma jeunesse, quelques plombs sautés (masse de l'oscillo sur la phase du 220V,...). À chaque fois mon père criait dans l'escalier, à mon frère et à moi, "vous avez débranché, je peux remettre le courant?".
Michel
Reply to
Teddy
"Denis" a écrit dans le message de news:40ae2355$0$718$ snipped-for-privacy@news.sunrise.ch...
Moi une autre façon qu'on m'a apprise et qui coute moin cher c'est de mettre une boucle entre les différentes sorties avec un cable de plus grosse section + un papier pour le signaler.
Celui qui malgré ça réenclenchera le disjoncteur c'est à lui que ça pétera a la "gueule"
Reply to
Fabian
Vers 1990 petit choc avec une ralonge que je débranchais. Ma mère n'a pas voulu me croire que je m'étais électrocuté. Belle bourre vers 1999: une alim a découpage que je cherchais a réparer, j'ai mis un interrupteur pour éviter de la brancher-débrancher a chaque fois.... erreur... il ne coupais qu'un coté du circuit. ct dans ma cave, gt assis sur un siège en bois, des espadrilles au pied avec un sol en béton. J'ai touché du bout d'un doigt un radiateur mon bras est resté bloqué j'ai pu pousser sur mes jambes pour me faire tomber en arrière (heureusement que l'alim est tombée a ma gauche et non pas sur moi) et un baquet de linge m'a ammorti :-) . quand je me suis relevé j'avais des écorchures au mains qui saignaient bien et une brulure sur le doigt avec lesquel j'avais touché le radiateur. (Je ne sait toujours pas si c'est le choc électrique ou si j'ai essayé d'amortir ma chutte avec mes mains qui a provoqué ces saignements...) Mais maintenant je sait pourquoi il vaut mieu acheter des interrupteurs qui coupent les 2 cotés du circuit.
Reply to
La geuze
En travaillant dans un cumulus d'eau chaude, capot a bornes ouvert, j'ai fait un contact phase-neutre avec le dessus de la main. Les deux poles etaient ecartes de 1 ou 2 cm, pas plus.
Vu la sensation, je pense que le courant est passe au plus court, et donc pas dans mon bras, j'ai pu retirer ma main.
Ca m'a fait deux trous a peine visibles sur le moment. Puis, dans les jours suivants, je me suis apercu que ma main etait en fait bien plus trouee dans le dedans que ce qui etait visible sur le coup.
Bertrand
Reply to
Bertrand Maujean

Site Timeline

PolyTech Forum website is not affiliated with any of the manufacturers or service providers discussed here. All logos and trade names are the property of their respective owners.