facteur de puissance

Relever le facteur de puissance d'une installation (Voir le post de kéo) me parait pas aussi simple qu'une formule de mathématique. On doit tenir compte
de la configuration du réseau et à mon avis une bonne analyse harmonique non. (Nota: j'ai jammais été confronté à un calcul de relevage de facteur de puissance en 12 ans de carrières dans un BE) Je serais intéresser de savoir combien l'on déja fait?? Franck
Add pictures here
<% if( /^image/.test(type) ){ %>
<% } %>
<%-name%>
Add image file
Upload

me
compte
de
Bonsoir
Ceci est fait tous les jours par les gestionnaires du réseau EDF : le RTE.
Je n'ai pas bien compris l'histoire des harmoniques ? Peux-tu détailler ton idée ?
Add pictures here
<% if( /^image/.test(type) ){ %>
<% } %>
<%-name%>
Add image file
Upload
Bonsoir
Les harmoniques ne rentrent pas en compte dans le calcul des condos de relevages Cos phi. Mais attention ne pas oublier que la formule S2=P2+Q2 n'est valable que pour la fondamentale du courant
Mais chose très importante , les harmoniques I ( provoquer par les charges déformantes ) causent des harmoniques U ( via l'impédance de ligne ) qui sont très mal "digérée" par les condensateurs Explication : les pertes des condos augmentent fortement ( non linéairement ) avec la fréquence de la tension d'alim, et le courant les traversant est proportionnel a celui-ci. Donc en présence d'harmoniques en tension la durée de vie des condos est diminuée drastiquement Pour l'annectode un labo de recherche japonais a brûle entièrement pour cette raison il y a qq. années, trop de charge déformante avec une impédance de ligne trop importante et une explosion des condos qui n'avais rien a voir avec un 14 juillet.
Salutations
Jp qui vous souhaite ses meilleurs voeux
Add pictures here
<% if( /^image/.test(type) ){ %>
<% } %>
<%-name%>
Add image file
Upload
en france aussi du coté de Marcoule je crois (mais ya longtemps, plus de 15 ans en tous cas).
--
Patrick

"JP" <Jp79dsfr nospam @free.fr> a écrit dans le message de
  Click to see the full signature.
Add pictures here
<% if( /^image/.test(type) ){ %>
<% } %>
<%-name%>
Add image file
Upload
Corriger moi si je me trompe, mais, je crois que cette méthode doit marcher, même en triphasé déséquilibré avec présences d'harmoniques :
On mesure U1, U2, U3, I1, I2, I3, CosFi1, CosFi2, CosFi3. avec Fi1 angle entre U1 et I1...mesuré par exemple à l'oscillo.
On calculs : P = U1.I1.CosFi1 + U2.I2.CosFi2 + U3.I3.CosFi3 et S = U1.I1 + U2.I2 + U3.I3
Et enfin le facteur de puissance :
Fp = P / S.
Si quelqun peut proposer des méthodes...

me
compte
de
Add pictures here
<% if( /^image/.test(type) ){ %>
<% } %>
<%-name%>
Add image file
Upload
C'est vrai pour U et I de forme sinusoïdale. Le U du réseau est relativement sinus (s'il ny a pas trop de chute en ligne). Pour le I, c'est une autre affaire. Si la charge est un transfo avec des redresseurs par exemple, le I n'est plus du tout sinus.

facteur
Add pictures here
<% if( /^image/.test(type) ){ %>
<% } %>
<%-name%>
Add image file
Upload
Mais, si on les mesure avec un appareil TRMS, n'aura t'on pas leurs valeurs efficaces, même en non-sinusoidal ?

kéo)
harmonique
Add pictures here
<% if( /^image/.test(type) ){ %>
<% } %>
<%-name%>
Add image file
Upload
Bonjour

valeurs
tout dépend de sa bande passante pour savoir jusqu'à quel harmonique il va. Sinon un TRMS mesure la Vrai valeur efficace.
--
Cordialement
David CROCHET
  Click to see the full signature.
Add pictures here
<% if( /^image/.test(type) ){ %>
<% } %>
<%-name%>
Add image file
Upload
L'appareil qui va bien est le wattmètre. Il existe en numérique, et en analogique. En fait il effectue le calcul UxI point par point en échantillonnant à une fréquence très supérieure à la fondamentale (en général pour du 50 ou 60 Hz on va faire le calcul jusqu'à l'harmonique 60).
Il existe d'excellent wattmètre qui permettent les mesures en monophasé, biphasé, triphasé quelque soit les formes d'onde. Je les ai utilisés jusqu'à 800Hz pour la fondamentale. Bien sur il font aussi analyseur d'harmonique. Voir : Xitron 2503ah, Norma3000, Zeszimmer etc.

Add pictures here
<% if( /^image/.test(type) ){ %>
<% } %>
<%-name%>
Add image file
Upload

et la méthode qui va bien est la méthode des deux wattmètres :-))
Add pictures here
<% if( /^image/.test(type) ){ %>
<% } %>
<%-name%>
Add image file
Upload
Avec un TRMS on aurra I et U RMS. Mais le produit de I rms x U rms ne donne pas la puissance réelle, mais la puissance apparente.

tenir
Add pictures here
<% if( /^image/.test(type) ){ %>
<% } %>
<%-name%>
Add image file
Upload
Bonjour
je me pose un problème quand à la mesure du déphasage avec un oscilloscope.
Il faut un énergiemètre avec un bande passante assez large pour mesurer le rang d'harmonique 25 soit 2,5 kHz de bande passante
--
Cordialement
David CROCHET
  Click to see the full signature.
Add pictures here
<% if( /^image/.test(type) ){ %>
<% } %>
<%-name%>
Add image file
Upload

N'est ce pas un compteur ? :-)
Add pictures here
<% if( /^image/.test(type) ){ %>
<% } %>
<%-name%>
Add image file
Upload
Bonjour
non, un énergiemètre fait plus qu'un compteur. Un énergiemètre, c'est : - 1/3/6 voltmètre - 1/3 ampèremètre - 1/3 cosphimètre - 1/3 wattmètre - 1/3 VAmètre - 1/3 varmètre - 1 compteur wattmétrique - 1 compteur varmétrique - 1/3/6 distortionmètre tension - 1/3 distrotionmètre courant - analyseur d'harmonique de tension et de courant
Bref, un analyseur de réseau complet
N.B. 1/3/6 se lit : un ou trois ou six
--
Cordialement
David CROCHET
  Click to see the full signature.
Add pictures here
<% if( /^image/.test(type) ){ %>
<% } %>
<%-name%>
Add image file
Upload

Ah bon ? donc le nom est encore usurpé ou source de profits ! Pour moi l'énergie c'est des Watts x temps , un compteur est un "énergiemètre" . Mesurer le cos Y , la distorsion , c'est bien, mais il s'agit d'autres mesures et encore faut savoir comment ces appareils donnent les valeurs ! certaines sont calculées , d'autres déduites : les principes de calculs ne sont pas toujours explicites ou donnés par le constructeur .
Donc méfi
Add pictures here
<% if( /^image/.test(type) ){ %>
<% } %>
<%-name%>
Add image file
Upload

me
compte
de
============================================== Bonsoir
1 Vous faite une approche globale ( factures EDF ) et enregistreur au poste pour déterminer la puissance à installer ...==> et OU l'installer <= ( là , faut connaitre impérativement la boutique et son mode de vie en détail ) 2 avec les enregistrements vous déterminez le % de batterie en gradation automatique
La compensation ne sera pas de meme type suivant la nature de l'industrie ( ex une production quasi permanente en régime établi et une production en régime aléatoire ( soudure chantier navals ...)
====Généralement on procède 1 à un relevage "grossier " du cos phi par atelier ou batiment pour deux raisons 1 faut d'abord soulager la ligne 2 la place est souvent réduite au poste HT de livraison ou de transformation 3 c'est plus simple à définir
Ensuite une période d'enregistrement globale et de facturation puis détermination de la compensation générale pour l'entreprise
Ce n'est donc pas vraiment du travail de BE mais plutot du travail de terrain réservé au service de maintenance et dans des endroits pas toujours faciles d'accès et propres
Quand au calcul précis de la compensation et l'usage de matériels de mesures sophistiqués , je le laisse à ceux qui aiment bien couper les cheveux en quatre et qui considèrent qu'une batterie de condensateur est un élément stable dans le temps et sans dérive
simple avis
Victor
Add pictures here
<% if( /^image/.test(type) ){ %>
<% } %>
<%-name%>
Add image file
Upload
Et avant même qu'elles ne vielllissent, n'oublions pas la forte tolérance sur les valeurs des capa.
--
Patrick


"Victor" < snipped-for-privacy@oreka.com> a écrit dans le message de
  Click to see the full signature.
Add pictures here
<% if( /^image/.test(type) ){ %>
<% } %>
<%-name%>
Add image file
Upload
héhé. Ben ceux qui ont pondu une installation en tarif vert par exemple ! Sur les jaune (a fortiori bleu), le client voit pas la différence sur sa facture d'énergie. Alors forcément, si on lui parle que de la diminution de la section de cuivre ou du transfo, faut arriver à faire passer la pilule.
--
Patrick


"franck" < snipped-for-privacy@lelec.com> a écrit dans le message de
  Click to see the full signature.
Add pictures here
<% if( /^image/.test(type) ){ %>
<% } %>
<%-name%>
Add image file
Upload

de
Bonsoir en industriel et BE internes correspondants *l'augmentation * des sections pour arriver à une section dite "économique " est fréquente ( ca dépend des mentalités régionales et du type d'industrie )
en batiment on s' en contrefiche un peu, l'électricien étant considéré comme un parasite....sauf s'il a pour interlocuteur direct le comptable-gestionnaire de l'entreprise qui va acquérir les locaux ...là c'est l'archi et le maitre d'oeuvre qui font la gueule :-)))
C'est EDF qui s'occupe de la compensation au TJ chez le client, au TB pro regroupés ( rares ) c'est au poste ou parfois un local déporté chez un client
Victor
Add pictures here
<% if( /^image/.test(type) ){ %>
<% } %>
<%-name%>
Add image file
Upload

Polytechforum.com is a website by engineers for engineers. It is not affiliated with any of manufacturers or vendors discussed here. All logos and trade names are the property of their respective owners.