Vitesse maximale moteurs électriques

Bonjour
J'ai du mal =E0 voir comment ce syst=E8me peut permettre d'atteindre des vitesses =E9lev=E9es. En effet la vitesse du deuxi=E8me champ tournant ne sera que la somme (au nombre de paires de p=F4les pr=E8s) de la f=E9quence des courant rotoriques et de la vitesse du rotor... donc pas de quoi atteindre une vitesse bcp plus =E9lev=E9e.
Si vous savez ou je peux trouver de plus amples renseignements =E7a m'interesse
-- Judicael Aubry
Reply to
Jude
Loading thread data ...
le double.. soit environ 6000 t/min ... lorsque les variateurs de fréquence n'existait pas, ca pouvait etre une alternative intéressante... aujourd'hui aucun intéret (tout ca si j'ai bien pigée le principe de fonctionnement)
Claude
Reply to
Rufus Larondelle
Bah justement je vois pas comment un rotor dans lequel les courants sont de faibles fr=E9quences (au synchronisme) peut cr=E9er un champ tournant =E0 6000tr/min.
-- Jude
Reply to
Jude
"Jude" a écrit dans le message de news: snipped-for-privacy@p10g2000cwp.googlegroups.com...
Bonjour
J'ai du mal à voir comment ce système peut permettre d'atteindre des vitesses élevées. En effet la vitesse du deuxième champ tournant ne sera que la somme (au nombre de paires de pôles près) de la féquence des courant rotoriques et de la vitesse du rotor... donc pas de quoi atteindre une vitesse bcp plus élevée.
Si vous savez ou je peux trouver de plus amples renseignements ça m'interesse
-- Judicael Aubry ---------------- moteur à double cage ,Paul BOUCHEROT 1869-1943. la vitesse d'un moteur dépend du nombre de poles ainsi que la fréquence. Pour information la fréquence pour les aéroports de maintenance est à 1200 HZ.
Reply to
Eric WISNIEWSKI
Bonjour,
Certes, je pense qu'il s'agissait «d'usines à gaz» puisque l'article dont je me souviens faisait état d'un système genre poupées russes à plusieurs étages, donc + 3000 TM à chaque étage.
Mais comme je l'ai précisé, ma lecture remonte à une bonne cinquantaine d'années, mais j'ignore de quand datait l'article trouvé sans doute dans un N° de la «Revue Générale d'Électricité» à laquelle mon ingénieur de père était abonné depuis les années 30 ! Trois fois hélas, toute la collection de cette revue a fini à la poubelle dans les années 60.
Je suis incapable de donner plus de détail, désolé :-( Bien cordialement, Max.
Reply to
Max
perso je me suis imagniné des bagues qui ramène le 50Hz dans le premier rotor... mais c'est juste mon imagination qui a produit ca !
Claude
Reply to
Rufus Larondelle
Bonsoir. J'imagine, un premier moteur dont le rotor est le stator du second. Le second moteur est alimenté par bagues sur le rotor du premier moteur. C'est ce que vous cherchiez ? Je pense que de nos jours les moteurs sans balais ne sont pas limités en vitesse de rotation. Bon week-end. Rufus Lar>> >>
Reply to
Jean-Claude LAUER
Jean-Claude LAUER a écrit :
il faut se recaler dans les années 50 à 70 , où le IGBT et autres transistors n'étaient que de "pures visions de l'esprit" :-)) et pourtant ces bécanes fonctionnaient . Je pensais aussi a des convertisseurs à bagues , mais il y a d'autres pistes comme le champ inverse . Malheureusement il ne reste pas bcp de documents :-(
Reply to
Itacurubi
que veut-tu dire par aeroport de maintenance ? tu parle de la frequence dans l'avion et donc des appareil de maintenance à terre ou de l'alimentation de l'aeroport ?
Reply to
Olivier B.
"Olivier B." a écrit dans le message de news: snipped-for-privacy@4ax.com...
----------------- C'est la fréquence terrestre de l'atelier de maintenance, elle est utilisé seulement pour tester les moteurs d'avions. Le moteur thermique de l'avion est accouplé au moteur electrique.
Reply to
Eric WISNIEWSKI
La double cage invent=E9e par Paul boucherot ne permet pas d'atteindre des vitesses =E9lev=E9es et de cr=E9er un deuxi=E8me champ tournant. Cette double cage permet au d=E9marrage de pr=E9senter une r=E9sistance =E9lev=E9= e et donc un couple plus =E9lev=E9e (on abaisse la caract=E9ristique de couple) et puis en marche normale de pr=E9senter une r=E9sistance faible. Ce n'est pas le style de machine dont voulait parler Max
-- Judica=EBl
Reply to
Jude
Je prends le fil en marche, je n'ai donc pas le texte de départ. Si l'on regarde les variateurs de fréquences, ils donnent jusqu'à 400Hz soit 8 fois la fréquence du secteur. Si le moteur est bien équilibré et avec des roulements de qualité, la vitesse peut atteindre 8 fois la vitesses nominale mais il faut être prudent et tester avant d'envisager un fonctionnement permanent à ces vitesses là. La puissance absorbée par le "ventilateur" de circulation forcée de l'air peut aussi être un élément limitant. S'il est nécessaire de tourner vite et longtemps, remplacer les roulements par des modèles à jeu réduit et envisager une usure rapide de ces roulements.
Dans tous les cas, la puissance réellement disponible sera réduite comparée à la puissance nominale du moteur.
A+
Reply to
Philippe Vessaire
le plus grand danger est quand meme l'eclatement du rotor, ce n'est pas pour rien que certains essais de moteurs haute vitesse se font dans des fosses...
Reply to
Olivier B.
nope... 8x la vitesse, ca veut dire 8x la tension induite... donc clairement pas possible avec un moteur standard...
on monte "a coup sur.." a 120% de la vitesse , souvent a 150%... plus devient risqué a cause de la fréquence de résonance, de toute facon on y arrive pas car la tension dispo est trop faible.
il existe des moteurs spéciaux, qui eux montent a 400Hz (soit tout de meme 24'000 t/min), par exemple:
formatting link
tout ceci ne concerne que les moteurs asynchrone, pas les plus rapide d'entre tous !
Claude
Reply to
Rufus Larondelle

Site Timeline

PolyTech Forum website is not affiliated with any of the manufacturers or service providers discussed here. All logos and trade names are the property of their respective owners.