Vitesse d'un éclair

Dans le Figaro, il y a un article sur la foudre et il est fait référence à la
vitesse de l'éclair.
Je cite:
La longueur d'un éclair va de 100 mètres à 20 kilomètres et sa vitesse est
d'environ
40 000 km/s. Son épaisseur est d'environ 3 centimètres et sa température est de
quelque 30 000°. Il peut être sinueux (nombreux traits et segments en zigzag),
ramifié
(avec plusieurs branches) ou fulminant (segments arrondis).
formatting link

De mon point de vue, dès lors qu'un courant électrique est amorcé, tout l'éclair
devrait
s'illuminer simultanément.
Et donc je ne vois pas ce que l'auteur de l'article appelle la vitesse de
l'éclair.
ast
Reply to
ast
Loading thread data ...
L'claire résulte de l'ionisation de l'air sous l'effet de la haute tension.
L'ionisation se propage de proche en proche, un peu comme la flamme dans une mèche. La vitesse de l'éclair est donc la vitesse du front d'ionisation.
Reply to
Christophe Dang Ngoc Chan
Bonjour
Ne pas confondre l'éclair en lui même qui est le déplacement d'électron à travers le canal ionisé et la vitesse des amorces qui se fait par bond successives
Reply to
David Crochet
"Christophe Dang Ngoc Chan" a écrit dans le message de news: e7at6f$5lv$ snipped-for-privacy@news.tiscali.fr...
l'éclair devrait
mèche. La vitesse de l'éclair est donc la vitesse du
C'est donc l'ionisation qui émet de la lumière ?
Je pensais que c'était le passage du courant, une fois le canal ionisé complètement établi.
Reply to
ast
àmha oui (sauts électroniques), et aussi sans doute une émission de type corps noir.
Le passage du courant ne produit pas de lumière /per se/. C'est soit par echauffement (rayonnement du corps noir, cf. filament de l'ampoule), soit en provoquant des transitions électroniques (comme un rayon cathodique dans un gaz à faible pression, ou une lampe à décharge).
Reply to
Christophe Dang Ngoc Chan
Exact, mais il n'emp=EAche qu'il a raison. Pendant la phase d'ionisation, aucune lumi=E8re n'est =E9mise. C'est lors du passage du courant, juste apr=E8s, que celle-ci est =E9mise. Mais effectivement, l'=E9mission lumineuse est indirecte (je ne saurais dire si elle est thermique ou du type lampe =E0 d=E9charge).
Reply to
d.lauwaert
À ouais. Toutes mes excuses alors.
Une ionisation explosive sans phénomène lumineux, ça me laisse quand même perplexe. Ceci dit, en y réfléchissant bien, le fait que la lumière soit blanche penche effectivement en faveur d'un phénomène type corps noir plutôt que des raies d'émission.
Reply to
Christophe Dang Ngoc Chan
Gloups ! Maintenant que tu en parles, il me semble vaguement me souvenir avoir vu des images prises avec des cam=E9ras ultrarapides o=F9 on voit la formation du canal ionique. La trace =E9tant tr=E8s peu lumineuse mais l=E9g=E8rement quand m=EAme.
Enfin, si c'est bien de =E7a qu'il s'agissait. Apr=E8s 20 ans ma m=E9moire peut me faire d=E9faut :o) Et j'ai bien suivi les cours sur la fourdre mais je n'en ai pas fait ma sp=E9cialit=E9 (je me suis orient=E9 vers les sections "courants faibles", plus pr=E9cis=E9ment vers l'automatique). Faudrait que je contacte le recteur de Polytechnique, c'=E9tait mon prof. La foudre c'est son dada :-)
Reply to
d.lauwaert

PolyTech Forum website is not affiliated with any of the manufacturers or service providers discussed here. All logos and trade names are the property of their respective owners.