Vidéo multicopter géant taille humaine



et leur permet de maintenir une situation stable en développant le moins d’énergie possible (voir plus bas)

sans doute par ce que mettre sa tête au milieu d'une palanqué d'hélices en fonctionnement est un loisir que toute personne ayant déjà fréquenté un terrain de modélisme préfère éviter :) leur design final prend ce "détail" en compte a grands coups de carénages en plus de la gestion de pannes.

(voir plus bas la encore)

aie le mythe du pendule :)
Tu n'as manifestement jamais piloté d'hélico, pour une machine bien réglée la différence entre être sur le dos (donc masse au dessus) et sur le ventre est a peine perceptible. Cela pour des machines touti rikiki (le 450 c'est bien manger en :) pour lesquels aucune électronique n'intervient en terme de stabilisation au niveau du rotor principal.
Là encore cette différence est d'autant moins perceptible que l'inertie augmente (le 600 c'est bien aussi :). Elle ne s'exprime qu'en temps de réaction, la machine réagissant aux ordres passé un chouille plus vite dans toutes les directions car elle a moins d'énergie a développer. Mais bon, en hélico la difficulté pour le pilote dans une telle configuration est moins un problème de temps de réaction que de sens de l'orientation ;)
note (le truc a voir indiqué plus haut) lorsqu'une configuration pendulaire comme un hélico qui se maintient >>> d'elle même <<< en l'air sort d'un état stable, elle ne se redresse pas (il n'y a pas de point fixe) elle perd de l'énergie verticale (qu'il lui faut compenser sans quoi elle tombe) qui se transforme en énergie horizontale qu'il faudra elle aussi compenser dans le sens inverse pour revenir a un état stable. au bout du compte, pour une même masse plus l'effet "pendulaire" est prononcé plus l’énergie a développer pour le ramener a son état initial est conséquente. De plus le "pendule" a une trainée et une inertie qui vont évidemment avoir tendance a amplifier le phénomène.
résultat des courses, sans assistance électronique ou mécanique un hélico dont on lâche les manches par d'abord gentiment en glissade en perdant un peu d'altitude... puis la glissade accélère en même temps que l'incidence et la perte d'altitude pour finir explosé en petits morceaux :)
le fait de multiplier les rotors ou d'être en effet de sol ne change malheureusement rien au problème ci ce n'est a celui de l'anticouple. Bien au contraire ces machines étant de toute façon instables par définition et donc soumise a la moindre perturbation non seulement du type pet de mouche mais aussi des perturbations aérodynamiques qu'elles engendres elles mêmes implique de faire travailler en permanence tout les rotor pour maintenir un semblant de stabilité. Je ne parle même pas des inévitables différences entre chaque unité de propulsion.
En regardant quelques vidéo d'hélicos comme de multicopter en ligne, tu constateras en passant que les multis sont loin d'obtenir aujourd'hui la stabilité des hélicos même auto-pilotés par des systèmes relativement proche de ceux des multis.

voir ci-dessus.

Ce n'est pas DU TOUT un facteur de stabilité si l'effet de sol aide effectivement a la sustentation il est par contre un indécrottable ennemie de la stabilisation. Il est beaucoup plus facile de maintenir un stationnaire lorsqu'on en est dégagé. Le bordel aérodynamique engendré par des rotors multiples n'arrange toujours rien.
Add pictures here
✖
<% if( /^image/.test(type) ){ %>
<% } %>
<%-name%>
Add image file
Upload
merci pour cet exposé clair
pour hpspt
Je pense puiqu' à l'époque j'avais un miniboy comme hélico qu'une marge de puissance faible ne permettra pas (même à 5-6 mètres de haut et justement parce que ce n'est pas haut) d'avoir le temps de rattraper et contrer la force qui attire vers le bas autrement dit la gravité avec son acceleration.
Je pense que ton projet est intéressant et pour qu'il soit vraiment viable il faut tabler sur un potentiel de puissance plus important que celui que tu as prévu
Bernard 2+2, 93300 Aubervilliers http://www.poussinb.com
Le 22/12/2011 23:44, nshag a écrit :

--


Bernard 2+2
93300 Aubervilliers
  Click to see the full signature.
Add pictures here
✖
<% if( /^image/.test(type) ){ %>
<% } %>
<%-name%>
Add image file
Upload
juste pour donner un ou deux chiffres sur l'e-volo la masse de l'engin AUW hors pilote est annoncée a 80Kg les 16 q80-m peuvent développer en pointe 88Kw (5.5Kw par moteur en burst). Alors forcement, même en tenant compte des marges de sécurité annoncées par e-volo (4 moteurs en vrac et la bestiole peu encore se poser a plat) 12 hextro de 2.4Kw qui arriveraient au même résultat sans la sécurité, malgré les 40Kg d’économie, ça laisse dubitatif.
Add pictures here
✖
<% if( /^image/.test(type) ){ %>
<% } %>
<%-name%>
Add image file
Upload
Je suis moniteur-hélico (RC) depuis quelques années, pilote depuis logntemps, et je peu dire que je suis d'accord à 100% avec tes propos... Son problème, c'est qu'il aborde le sujet d'une manière beaucoup trop théorique...et probablement un peu borné à ce niveau ;-) Je connais des pilotes d'hélico allemand et leur rigeur...et ce n'est pas une légende...D'ailleurs les 3 trois gars de la région de Karlsruhe, sont probablement de modélistes expérimentés de longue date... Le savoir-faire allemand en matière d' aéro-modélisme est reconnu dans le monde entier..mais là c'est un autre sujet.
Add pictures here
✖
<% if( /^image/.test(type) ){ %>
<% } %>
<%-name%>
Add image file
Upload
hpspt a écrit :

Bonjour, J'arrive peut-être un peu tard, mais je suis en train de monter un site web pour le co-design. www.opentruc.fr (basé sur mediawiki).
Si ça peut vous servir, n'hésitez pas !
Sinon, il y a 2/3 pages/compilation sur les outils qui peuvent peut-être aider à la conception.
--
Open Source des objets, DIY, etc www.opentruc.fr

Add pictures here
✖
<% if( /^image/.test(type) ){ %>
<% } %>
<%-name%>
Add image file
Upload

Polytechforum.com is a website by engineers for engineers. It is not affiliated with any of manufacturers or vendors discussed here. All logos and trade names are the property of their respective owners.