transformateur et courant d'appel à la mise sous tension ?

Bonjour,
je cherche des infos sur l'appel de courant crée par la mise sous tension
d'un transfo de puissance 500VA à 1kVA ?
Est ce que cet appel de courant est du au transfo lui même ou bien plutot a
la charge au secondaire du transfo ?
Comment quantifié cet appel de courant en fonction des caractériqtiques du
transfo ?
Merci pour vos lumières.
Vroum
Reply to
SC
Loading thread data ...
de mémoire il peu y avoir un surcourant pendant la phase transitoire qui dépend fortement du point ou le transfo a été raccordé sur la sinusoide, ça va de rien du tout à un gros klong" qui se remarque tres facilement sur un transfo bordé de pieces metaliques comme un boitier.
A cela s'ajoute bien evidement la charge si par exemple il y a redressement et capacité, mise en mouvement de pieces etc... Pour ce qui est de le calculé j'ai fait ç il y a 15 ans, pfiouuu c'est loin ;-)
A+
Reply to
Olivier B.
Est ce qu'il n'y a pas une histoire de courant de magnetisation ?
J'ai lu quelque part qu'un transfo avec secondaire ouvert genere un fort appel de courant lors de son alimentation ?
@+
"Olivier B." a écrit dans le message de news: snipped-for-privacy@4ax.com...
Reply to
SC
Bonsoir,
L'appel de courant d'un transformateur vu du primaire ne dépend pas de la charge située au secondaire. En effet, cet appel qui peut atteindre parfois 10 à 15 fois la valeur du courant nominale est liée à l'inductance magnétisante du primaire du stator. Cette inductance est d'ailleurs représentée dans le schéma équivalent du transformateur. Le courant magnétisant décrit 50 fois par seconde un cycle d'hystérésis imposé d'une part pas la fréquence du réseau l'alimentant et d'autre part par les pertes générées dans les tôles magnétiques. Plus le feuilletage du circuit magnétique sera élevé et plus les pertes seront faibles. Lorsque le transformateur est mis sous tension, le cycle d'hystérésis (B=f(H)) se décrit en essayant de rattraper le cycle du secteur, ce qui occasionne souvent des pointes de courant importantes. On peut d'ailleurs vérifier que cette pointe de courant n'est jamais la même selon le moment de l'alternance de la tension du secteur. En clair, il faudrait pouvoir mettre sous tension au passage à zéro de la tension secteur pour ne plus jamais être embêté, ce qui devra faire appel à certain composants électroniques comme les triacs ou bien les thyristors...
la première fois, ce courant magnétisant "SC" a écrit dans le message de news: 4430d7b6$0$27059$ snipped-for-privacy@news.free.fr...
Reply to
Samuel Bonnard
c'est tout ce que je voulais savoir.
Merci beaucoup
"Samuel Bonnard" a écrit dans le message de news: 44315086$0$9452$ snipped-for-privacy@news.free.fr...
Reply to
SC
Bsr.. Passons sur le "stator" DU primaire DU transformateur. Pour le reste faisons la part des choses. Transfo =E0 vide: 2 causes principales pour simplifier. a) l'instant de mise en route par rapport =E0 la tension instantan=E9e du secteur. b)l'=E9tat et le sens de la mag=E9tisation r=E9siduellle du noyau. Ce qui fait d=E9j=E0 que le courant d'appel peut =EAtre tr=E9s diff=E9rent entre les mises en route. Quand le secondaire est 'charg=E9', son action additive va d=E9pendre de la nature de la charge; quand ce sont ,des ampoules, un redressement suivit d'un condo de filtrage cons=E9quent, ou un moteur, cel=E0 va fortement contribuer =E0 l'appel de courant. Quant =E0 la mise en route "synchronis=E9e", le d=E9marage =E0'0-tension' n'est valable que dans ce dernier cas.Pour le transfo =E0 vide il faut le d=E9marer au max de tension. AB
Reply to
andre.bustico
Bonjour
Justement NON!! c'est au maximum de tension qu'il faut mettre un transfo sous tension pour ne pas avoir de période transitoire et sub transitoire
Reply to
David CROCHET
Certes... mais une mise sous tension par cascade d'élimination de résistances séries n'est pas ridicule dans des cas extrêmes de protections (magnéto) mal adaptées !
Reply to
Zaca

Site Timeline

PolyTech Forum website is not affiliated with any of the manufacturers or service providers discussed here. All logos and trade names are the property of their respective owners.