Disjoncteur de branchement différentiel et mise à l a terre.

....jour.
Le principe de la protection différentiel reposant sur la mise à la terre
des masses, pourrait il indiquer qu'une installation comportant un
disjoncteur différentiel doit avoir une mise à la terre avant
l'installation du disjoncteur de branchement.
Et dans le cas où l'on se trouve dans un logement avec un disjoncteur de
branchement possédant la protection différentiel, sans prise de terre
installée, on peut penser que la
prise de terre a été enlevée.
La responsabilité du propriétaire se trouverait ainsi engagée en cas de
problème.
Reply to
PRUNE333
Loading thread data ...
Bonjour
Oui, via le certificat de conformité délivré par le consuel
disjoncteur de
quel est la date de construction du logement
sauf si la responsabilité de l'utilisateur a été prouvé
Reply to
David CROCHET
David CROCHET a écrit dans l'article ...
Le post a été fait pour éviter cette question ou pour l'approfondir. EDF aurait donc, peut être, installer des disjoncteurs différentiels, en remplaçement d'appareils plus ancien ou HS, sans demander de réaliser une mise à la terre.
Reply to
PRUNE333
Bonjour
différentiels, en
réaliser une
donc de quand date l'installation électrique ?
Reply to
David CROCHET
Le disjoncteur de branchement EDF n'est pas la pour protéger l'installation des clients. Il sert a protéger le réseau, donc les autres utilisateurs, de défaut ayant le siège chez un client. Il sert aussi à limiter la puissance vis a vis le l'abonnement. Sa fonction différentiel permet de piéger les fraudes via la terre. Évidement il participe par ces caractéristiques à la sécurité le l'installation des clients, mais ce n'est pas son rôle premier.
Cordialement.
"PRUNE333" a écrit dans le message de news: 01c48f2f$8bfa7b60$0100000a@lemee...
Reply to
Alpha 50
David CROCHET a écrit dans l'article ...
Il s'agit juste d'une réflexion personnelle sur des appartements que j'ai visité et qui avaient des disjoncteurs de branchements différentiels, mais qui n'avait pas de terre. Par contre je ne saurais dire leur date d'obtention du certificat du consuel, mais ces appartements et maisons avaient au moins 40 ans.
Reply to
PRUNE333
Complètement d'accord , le disjoncteur de branchement EDF différentiel ( 1A , 500 mA ou 300 mA ) a pour fonction première la protection du réseau face à une utilisation Phase - Terre (1) , il sert aussi à protéger l'usagé "s'il à une mise à la terre des masses métallique < à 50 Ohms" dans ce cas la tension de contact ne dépasserait pas 25 V ( en théorie ) . Une mise à la terre des masses métalliques contribue à baisser la tension de contact et assurer une équipotentialité entre deux masses simultanément accéssibles ( attention dans ce cas l'eau , et les conduites de gaz peuvent mettre en situation de " simultanément accéssibles" deux appareils qui ne sont pas "physiquement parlant " simultanément accéssibles !
Si cette terre " de fait " ( c'est à dire sans connexions J/V ) est sup à 50 Ohms ... le disj de branchement même de 300 mA ne sert à rien car la tension de contact sera largement supérieure à 25 V , d'où la norme de mettre des diff de 10 et 30 mA qui limitent la tension de conctact à des valeurs de 25 V pour des résistances de terre bcp plus élevées .
(1) une utilisation Phase Terre est utilisées sur certains réseaux mais bonjour le calcul des protections :-)) à vos composantes symétriques :-((
Reply to
Olivier2grambois
Olivier2grambois a écrit dans l'article ...
Un doute m'assaille cependant, le fonctionnement du compteur dépendrait du courant rentrant par la phase et sortant par le neutre, je ne vois pas l'utilité pour EDF. La seul mesure de l'intensité passant dans la ou les phases rentrantes est suffisante, (après qu'il retourne par le neutre, la terre ou les autres phases importe peu), multiplié par la tension entre phase et neutre, ou pour le tri entre les phases pour obtenir l'énergie consommé. Sinon dans les installations industrielles alimentées uniquement par disjoncteur tri non différentiel, il leur étaient loisibles d'utiliser du courant aux dépents d'EDF. L'affirmation que le compteur à besoin de mesurer le courant qui rentre (par la ou les phases) et celui qui sort (par le neutre ou les phases) me parait faux et parfaitement inutile.
La question donc de l'installation de disjoncteurs diférentiel pour le branchement, sans demande de mise à la terre, reste en partie en suspend.
Reply to
PRUNE333
Alpha 50 a écrit dans l'article ...
l'installation
Les fraudes sont impossible via la terre, le compteur tourne dès que la phase débite, qu'elle que soit le retour du courant (neutre, terre, voisin, etc..), tout du moins sur le compteur bleu où j'ai fait l'essai. La fonction différentiel n'est donc pas là pour pièger les "fraudes".
Reply to
PRUNE333
Bonsoir,
Effectivement je suis allé trop vite pour la fraude. Je ne retrouve pas le justification... Par contre l'intérêt du différentiel pour protéger le réseau et donc les autres clients est justement le problème d'une phase à la terre de façon plus ou moins franche donc dangereux du point de vu de la contact. J'ai eut le cas d'un client qui prenait des châtaignes avec sa robinetterie ( Env. 100 V ). En fait c'était l'entreprise voisine qui avait un Tarif Jaune avec un différentiel HS. Elle avait un défaut dans son installation : une phase à la terre! Donc en conclusion l'exigence de terre dans une installation neuve vient de la C15-100 (Consuel).
Dans une installation ancienne il n'y a pas d'exigence de terre de la part du Distributeur pour la principale raison que : 1 - Le disjoncteur différentiel remplaçant un non différentiel assure la même fonction de base ( Max de I ) , et rajoute une autre non négligeable ( Diff ). Avec une terre non fixé son fonctionnement restera plus ou moins efficace. Avec une terre fixée et circuit PE (V/J) il fonctionnera dans dans une plage de valeurs plus stricte. C'est aussi part le principe des normes non rétro-active.( Sauf dans le cas de rénovation ).
Mais la principale raison de la protection différentiel sur le disjoncteur de branchement reste la protection du réseau.
Cordialement.
"PRUNE333" a écrit dans le message de news: 01c490e0$bfe44a20$0100000a@lemee...
Reply to
Alpha 50
Entièrement d'accord. Merci pour le complément de précisions.
"Olivier2grambois" a écrit dans le message de news: snipped-for-privacy@mb-m06.aol.com...
Reply to
Alpha 50
Alpha 50 a écrit dans l'article ...
robinetterie
disjoncteur
Je suppose que vous voulez dire une phase sur la tuyauterie qui n'était pas à la terre, où mal. Car la généralisation de la mise à la terre ou tout du moins des diférents schémas, IT,TT, TN, date de 1930, il y a des articles du code du travail qui date du 4 aoüt 1935 section II-Isolement des "installations électriques. Mises à la terre. Art5. En vue d'assurer la sécurité des personnes, l'isolement des installations doit être aussi élevé que possible, cette disposition ne s'opposant pas à la mise à la terre éventuelle des points neutres ou des conducteurs neutres. Art7. dans les installations de 1er catégorie B2 (de 150V à 250V), jusqu'a 6000 volt courant continu et 33 000 volts courant alternatif, tout les éléments métaliques conductrices des machines doivent être mises à la terre..." Comme on peut le voir la mise à la terre ne date pas d'hier; dans le décret du 14 novembre 1962; installations industriels, les appareils différentiels doivent être testé une fois par jour.(ART.36 alinéa 2) Je joitn ici une historique de la NFC 15-100; que j'ai déja mis sur ce forum, mais qui a pu disparaitre (enfin devenir inaccéssible). Une norme de 90 ans La NFC 15-100 découle d'une longue histoire normative.
1911 : la publication 137 de l'UTE fait figure d'ancêtre. Son titre : « Instructions concernant les conditions d'établissement des installations électriques de première catégorie dans les immeubles et leurs dépendances ». Cette publication a eu plusieurs versions respectivement en 1921, 1925 et 1928. Elle comportait une trentaine de pages !
1930 : changement de numérotation. La norme NFC 11 née avec le même titre que son aïeule, afin de prendre en compte le premier Arrêté Technique imposant la mise à la terre du neutre dans les réseaux de distribution. Les divers schémas des liaisons à la terre sont alors élaborés et le schéma TT s'impose en France. Les règles de sécurité électrique font leurs premières apparitions.
1946 : la norme NFC 11 devient USE 11 « Règles pour l'exécution et l'entretien des installations électriques de première catégorie ». Elle prend en compte les nouveaux conducteurs isolés en matière synthétique remplaçant les isolations en tissu friable ainsi que les nouveaux types de conduits. La protection par disjoncteur est proposée en remplacement des fusibles et la notion de double isolation est née.
1951 : USE 11 redevient NFC 11 pour peu de temps.
1956 : la norme NFC 11 devient NFC 15-100 « Installations électriques de première catégorie ». En effet, l'UTE a adopté la classification méthodique et le préfixe 15 est désormais attribué aux installations électriques basse tension. Le format adopté est celui existant actuellement, mais le fond ne change pas.
1962 : la grande impulsion est donnée le 4 novembre, avec le nouveau décret de protection des travailleurs. La norme NFC 15-100 est entièrement refondue : classement en 10 chapitres, décomposition des règles de protection entre la protection contre les contacts directs et contacts indirects, apparition des dispositifs différentiels.
1963 : de cette année date la "vraie révolution" avec la publication de la norme NFC 15-100 dite la "bleue", en raison de la couleur de sa couverture.
1977 : la "bleue" est remplacée par la "grenat", la première à prendre en compte le plan international établi par le comité 64 de la CEI.
1991 : la "rouge" remplace la "grenat". Cette nouvelle version généralise l'emploi des dispositifs différentiels 30 mA. La norme en vigueur est actuellement celle homologuée le 13 mai 1991 dont un projet avait été publié par l'UTE en mars 1990 afin que tous les acteurs concernés puissent en prendre connaissance avant son application obligatoire. Un erratum a été publié en mai 1992 ainsi que deux amendements en 1994 et 1995. Parallèlement, la commission 15 de l'UTE a pris en compte diverses questions posées et a publié 45 interprétations regroupées pour la plupart dans deux recueils publiés par l'UTE en décembre 1995 et en octobre 1998.
1999 : le premier CD-Rom NFC 15-100 voit le jour !
Reply to
PRUNE333
Alpha 50 a écrit dans l'article ...
robinetterie
Vous faites une erreur, la fonction différentiel ne se détache pas de la mise à la terre (sauf dans le cas d'une impossibilité de mise à la terre, à ce moment là le différentiel 30 mA s'impose). Mais dans tous les autres cas et ce depuis juste qu'avant 1991, avec des différentiels de 300, 500, 650 mA ou plus, la mise à la terre s'imposait, avec une résistance de terre adéquate, cela évitait que les carcasses "raccordées à la terre" ne s'éléve à un potentiel (50V pièce seche ou 25V pièce humide) en cas de fuite, dangereux pour l'homme. Mais si vous preniez le courant directement de la phase, vous vous trouviez sous un potentiel de 220V ou 380V, réputé dangereux si vous aviez les pieds sur sol conducteurs, d'où les protections venant par la suite pour les enfants: prises à eclipses, et pour les adultes: broches des fiches mâles isolées sur la moitié de leur longueur ou socles de prise de courant à collerette, etc..etc..
disjoncteur
Reply to
PRUNE333
Merci pour le copier collé...... Effectivement " Je suppose que vous voulez dire une phase sur la tuyauterie qui n'était pas à la terre, où mal." est une cas de figure. Mais vous ne lisez pas tout le contenu du message peut être.... J'ai indiqué fonction différentiel HS ..... et les conséquences pour l'environnement. Quoique en dise la C15-100..... Si la fonction était opérationnelle évidement elle aurait ouvert le circuit.
Cordialement.
"PRUNE333" a écrit dans le message de news: 01c49136$464f9a60$0100000a@lemee...
différentiels
couverture.
Reply to
Alpha 50
"PRUNE333" a écrit dans le message de news: 01c49138$64fb3f80$0100000a@lemee...
Hummm... Je reste dans le vrai. Un organe différentiel travail en déclenchement sur une fourchette de courant.Donc il ne contrôle pas la tension. C'est la norme qui fixe c'est valeurs, donc des valeurs de terre pour garantir des montés au potentiel des masses Mais dans tous les autres cas et ce depuis juste qu'avant 1991, avec des
Ce n'ait pas la tension qui est dangereuse pour l'homme mais le courant ( 30ma ). Avec 50v ou méme 25v on peut dépasser 30ma dans des pièce d'eau.
Reply to
Alpha 50
Alpha 50 a écrit dans l'article ...
Et c'est bien pour ça que la mise à la terre est impérative à partir du moment où EDF distribue des phases différentes chez les particuliers, où même chez des professionnels, mais à partir du tranfo EDF. Donc avec une mise à la terre correct chez vous, si la fonction différentiel ne fonctionne pas chez votre voisin, ce seras la fonction disjoncteur qui marcheras, et au pire le fusible EDF, mais sans que vous soyez inquiété. J'ai bien lu le contenu de votre message et jai même indiqué un article du code du travail chez les industriels qui mettent en oeuvre des courants électriques: 14 novembre 1962; installations industriels, les appareils différentiels doivent être testé une fois par jour.(ART.36 alinéa 2) .
Reply to
PRUNE333
"PRUNE333" a écrit dans le message de news: 01c4919a$c4b369e0$0100000a@lemee...
Évidement, la question ne se pose pas, au niveau du transformateur Dp HTA/BT le neutre est à la tere, Ainsi que de façon réguliere tout le long du réseau BTA, c'est le regime de neutre du réseau qui fixe cela. Cela doit être le C13-100.
Non justement si le courant de défaut est de par exemple 10A par écoulement à le terre. Aucune protection ne se déclenche, si la fonction diff est HS. Et on se retrouve avec une tension >50v en permanence sur la terre du voisin. Est dans des conditions particulières cela peut-être dangereux si le courant d'électrisation est >10ma.
1 - Donnez-moi le pourcantage d'installations controlées tous les jours ? 2 - Et entre deux contrôles si la fonction diff est HS il se passe quoi ?
Reply to
Alpha 50
Alpha 50 a écrit dans l'article ...
Il controle la tension en autorisant ou non le passage du courant dans la résistance de terre: U=RI. Le tranfo EDF étant à la terre depuis environ 1930 en régime TT (particulier, ou petite entreprise, ou commerce), et EDF distribue des phases différentes chez les abonnés 220V, ou même 380V.
Là je crois que vous faites erreur, chez Casto un disjoncteur simple 10A coute 20?, avec la fonction différentiel, il coute 100?.
Cela dépend de la résistance du corps humain re:U=RI. Et l'on considère comme non dangereux 25V en local humide et 50V en local sec pour les valeurs habituelle de la résistance du corp humain (qui parait il varie en fonction de la valeur de la tension).
Reply to
PRUNE333
Alpha 50 a écrit dans l'article ...
Si le courant est de 10A, c'est que la résistance de terre est de 23 ohms. A ce moment là, le potentiel de la terre seras de 220V par rapport au neutre ou à la terre du tranfo. Ce' n'est pas le moment de lui dire bonjour et d'aller lui serrer la main de chez vous, si vous avez une fuite sur vos appareils au neutre.
Ce qui est important ce n'est pas que la terre de votre voisin soit > à 50V, mais c'est que la différence de potentiel possible qui pourrais être entre ses mains et ses pieds ne dépasse pas 50V. Les lignards avec leur combinaison en argent sont à un potentiel de plusieurs milliers de volts.
différentiels
Normalement en industrie, il doivent avoir un éléctricien attaché au controle. Mais de plus en plus Schneider et autres inventent des appareils de controle de la terre, des fuites, et autocontrôle du système différentiel, etc..
D'ou l'importance d'avoir au moins un deuxième différentiel sur son tableau, cela diminue fortement la probabilité de panne. EDF ferait bien de changer ces disjoncteurs de branchement, mais je crois que cela devrait être fait, il mettrait peut-être des disjoncteurs électroniques, et dont on peut relever la conso sans intervenir chez le client. Cordialement.
Reply to
PRUNE333

Site Timeline

PolyTech Forum website is not affiliated with any of the manufacturers or service providers discussed here. All logos and trade names are the property of their respective owners.