controle de couple moteur série

Bonsoir
because mes archives disparues mais pas pour tout le monde :-(
quelqu'un aurait-il ou pourrait-il me rappeler le principe de calcul
( astuce ) du controle de couple automatique des moteurs série par diode
ou fusible de puissance sur le rotor
( innovant en cours de brevet et rencontré sur des engins de manutention
portuaire hollandais il y a ~25 ans )
Merci par avance
Victor
Reply to
Victor
Loading thread data ...
"Olivier2grambois" a écrit dans le message de news: snipped-for-privacy@mb-m11.aol.com...
==============================
si vous n'avez pas compris vous ne pourrez pas me répondre
Reply to
Victor
Autre façon de voir : si les auditeurs n'ont pas compris, (au pluriel car je suis le second à ne pas avoir compris, mais il doit y en avoir plus ) , peut être n'as-tu point été assez clair ?
Donne plus de détails ?
"Victor" a écrit dans le message de news: bsagh7$c2v$ snipped-for-privacy@feed.teaser.net...
Reply to
SRV
Salut,
Je suis le troisième. Comprends pas.
a+, G.T snipped-for-privacy@worldonline.fr 205 Diesel & turbo-Diesel :
formatting link

Reply to
G.T
Idem, j'ai pas bien compris. Si tu controles le couple avec un fusible, tu controles rien du tout. Si le fusible pète, fin du contrôle. Donc il ne s'agit pas d'un controle mais d'une protection ???
"Victor" a écrit dans le message news: bs76mf$ggu$ snipped-for-privacy@feed.teaser.net...
Reply to
FAB
Bonjour,
Ne parlez vous pas de mettre les induits en série, comme ca se faisait en traction ferroviaire ? Quand à l'insertion de la diode dans le circuit, elle impose un fonctionnement dans Q1et Q4, normal en levage, peut-être pour éviter que le système ne se retrouve en roue libre si une des machines tand à débiter ? Faudrait avoir un plan même succint avec le rôle de chaque moteur dans ce système...
CV
"FAB" a écrit dans le message de news: 3fe96363$0$1179$ snipped-for-privacy@news.free.fr...
Reply to
Nab&Ced
un adepte de Lapalice :-)) c'estcelà ? :-))
à mon avis dans les années 70-80 on assiste aux débuts de l'électrac de puissance sur les moteurs série. Théorie et Pratique du hacheur , à l'époque avec de balèzes thyristors et des diodes de roue libre , voir même des applications avec des lampes . C'est à cette époque il me semble que les commandes des moteurs de TGV ont été pondues .
Plus ancien ? je ne trouve aucune trace de montages à la dubout dans les Loubignac , Fouillé et autres sources d'informations pertinentes sur tous ce qu'on pouvais réaliser avec qq fils un peu de feraille et bcp d'imagination .
Reply to
Olivier2grambois
"Olivier2grambois" a écrit dans le message de news: snipped-for-privacy@mb-m07.aol.com...
Re : non , ;-) mais une façon de dire ( principe de précaution ) que si vous ne comprenez pas l'intitulé il est à peu près certain que vous n'etes pas de la branche correspondante donc que vous ne serez d'aucun secours et je continue à l'affirmer car j'aurais pu poser la meme question pour l'accouplement de deux moteurs asynchrones tri à rotor bobiné à bagues ( programme IUT 1970) donc ceusses de cette formation auraient pu faire le rapprochement au point de vue mécanique
mince , c'est pourtant simple ... deux moteurs compound accouplés à un meme dispositif de levage ...comment les réguler pour qu'ils lèvent simultanément sans déséquilibre de couple, donc de vitesse !! ex : une passerelle de laveurs de vitre pour qu'elle monte à l'horizontale ...c'est clair ? ;-)
bon , je vois que c'est peu connu comme principe c'est pas grave ...
et c'est le seul composant ( diode ou fusible en série avec l'induit ) qui règle le tout par sa Ri
Victor
=================================================
Reply to
Victor
"FAB" a écrit dans le message de news:3fe96363$0$1179$ snipped-for-privacy@news.free.fr...
====================== si le fusible pète = arret général ( fusible HPC controlé )
du composant * pour équilibrer les couples des deux moteurs qui travaillent simultanément
c'est un principe breveté , donc ca ne se trouve pas au coin de la rue ou d'un Fouillet ;-)
Victor
Reply to
Victor
"Victor" a écrit dans le message de news: bsk8eu$21ii$ snipped-for-privacy@feed.teaser.net...
Ben si tu as une soluce simple bien expliquée (comme le fusible qui régule ??? ) , j'suis preneur.
Le système que tu décris m'est inconnu, j'suis donc près à apprendre . :-)
Mais avec les descriptions que tu as faites, j'ai l'impression que tu mélanges régulations, asservissements , couple, vitesse, ou alors tu fais tout pour me rendre confus ! :-))
Reply to
SRV
je ne connait pas le programme des années 70 en IUT , mais les lignes arbres électriques sur les moteurs bobinés à bagues sont monnaie (étaient ... ) courante dans l'industrie . Il y avait même des transmetteurs de mesure basés sur ce principe ( SELSYN etc ....) , ces équipements sont en service sur certaines unités depuis les années 50 .
Le rapprochement , oui je pense que tout le monde l'a fait , mais d'après la lecture des posts , c'est surtout sur le problème de "régulation" par diode ou ""FUSIBLE"" .
absolument clair ( surtout pour un laveur de vitres :-))) , dans le cas d'une passerelle de laveurs de vitre il n'est absolument pas évident que le couple résistant soit égal sur les deux moteurs ( suivants que les laveurs soient Laurel et Hardy ou qu'ils soient du même coté , donc le problème n'est pas tant une "régulation" de couple , mais plutôt un asservissement de position .... Or de ce que je me rappelle des lignes d'arbres électriques par MAS à rotor bobiné , c'est bien la position des deux rotors qui conditionnent les couples et vitesses des deux machines . On a donc bien un asservissement de position. Sur des MCC il va falloir prendre en compte les caractéristiques C(N) et les inerties ..... ça risque d'être mouvementé sur la passerelle :-))
Reply to
Olivier2grambois
"Olivier2grambois" a écrit dans le message de news: snipped-for-privacy@mb-m05.aol.com...
Je pense aussi à un asservissement. Il semble donc que nous soyions deux à dire qu'il y a eu confusion entre régulation et asservissement.
Phil.
PS : se méfier des cours des années 1970, non pas que les lois aient changé (?!), mais la technologie oui. Depuis ces années là, l'électronique de puissance , puis l'électronique numérique ont explosé, et leurs applications sont maintenant très courantes. Avec les cours des 70's, on ne pourrait les comprendre.
Reply to
SRV
"SRV" a écrit dans le message de news:bsmjvt$e59c4$ snipped-for-privacy@ID-86482.news.uni-berlin.de...
.../... Re : je n'ai plus le détail puisque je pose la question ;-) vous utilisez le terme qu'il vous semble bon d'utiliser donc ces deux moteurs de 150KW ? entrainent suimultanément la meme machinerie de remontée mécanique ..ca va comme cela ? la diode ou le fusible sont à considérer pour leur résistance interne ( comme celle d'un shunt et qui s'additionne à celle de l'induit ) ET NON pour leur fonction de REDRESSEUR et de COUPE-CIRCUIT !!
certainement moteur compound additif et non moteur série mais je ne peux l'affirmer
Victor
Reply to
Victor
"Victor" a écrit dans le message de news: bsrm7f$2suv$ snipped-for-privacy@feed.teaser.net...
Ben les termes sont quand même importants puisqu'on les utilise pour communiquer. Il faut bien une convention verbale commune . :-)
Ahhh , voilà, tu ne nous dis pas tout ... :-)
bien que tu aies apporté d'éléments nouveaux, je ne peux répondre à tes questions .....
Reply to
SRV
Au départ tu disais que si l'on ne comprends pas ta question c'est que l'on est pas de la partie . Certes, si tu utilises des termes comme tu veux et non pas comme le commun de la communauté électrotechnique les utilisent .... il y a de grandes chances que l'on ne puisse jamais se comprendre !!
Ben oui , je pense que tout le monde après qq explications complémentaires à compris , pas la peine de crier :-) Maintenant reste à savoir ce qu'il y a de commun dans les caractéristiques thermiques , de tension , de courant entre une diode et un fusible :-))))))) Sauf si le choix de cet élément n'est pas dicté par ses fonctions mais par le fait qu'on le trouve courament sur le marché , mais dans ce cas on pourrait se poser la question du choix de moteurs compound !!
Il existe un cas classique ou l'on insère une très faible resistance série , je ne sais pas si tu as déjà bricolé des chapelets de 2N3055 pour réaliser tout et n'importe quoi :-)) il y avait de très faibles résistances sur l'émetteur pour égaliser las puissances dissipées par chaque transistor . Malheureusement ce principe n'est pas applicalble à deux moteurs en série
Reply to
Olivier2grambois
C'est clair, quelqu'un de la "partie" n'aurrait jamais utilisé le mot "fusible" pour une régulation de couple. Donc l'auteur de la question n'y connait visiblement rien du tout.
"Olivier2grambois" a écrit dans le message de news: snipped-for-privacy@mb-m20.aol.com...
Reply to
FAB
"FAB" a écrit dans le message de news:3ff4268b$0$24016$ snipped-for-privacy@news.free.fr...
============
il ne serait pas le seul apparement mais chuttt!!!! faut pas le crier sur les toits
Victor
Reply to
Victor
"Nab&Ced" a écrit dans le message de news:3feb0494$0$6972$ snipped-for-privacy@news.club-internet.fr...
================ Bonsoir
désolé pas de schéma ni de plan ( je sais lire ;-) juste des souvenirs d'un sujet de concours et expérience pro trop lointaine et en anglais pour que je m'en souvienne dans le détail et vous la transcrive avec quasi certitude . mais presque sur à 100% que les deux moteurs CC(série?..) ==> *alimentés en // *
Reply to
Victor
Olivier2grambois a écrit dans le message : snipped-for-privacy@mb-m05.aol.com... mais les lignes arbres
et je te parie que certains (transmetteurs selsyn et arbre electriques ) fonctionnneent encore !!!!!
R
Reply to
RG

Site Timeline

PolyTech Forum website is not affiliated with any of the manufacturers or service providers discussed here. All logos and trade names are the property of their respective owners.