variateur de vitesse avec hacheur série

Bonjour,
Je recherche un variateur de vitesse pour moteur DC réalisé à partir d'un
hacheur série (donc pas les Rectivar ), pour illustrer un cours.
Connaissez-vous une gamme de variateurs qui y correspond ?
Merci.
Reply to
Tatoche
Loading thread data ...
Quasiment tout les constructeurs possèdent ce genre de variateurs DC au catalogue. Tout dépens de ce que tu cherche
formatting link
$file/va2562.pdf
formatting link
formatting link

Reply to
JP
"JP" a écrit
formatting link
formatting link
Merci beaucoup, je vais voir ça ! En fait chaque fois que je cherche avec les mots clé "variateurs moteur DC" ou "variateurs et hacheur" on me donne des variateur qui utilisent un hacheur pour la résistance de freinage, mais pas pour la variation de vitesse (qui se fait avec des redresseurs commandés...). Merci !
Reply to
Tatoche
"JP" a écrit
Le lien est brisé...
formatting link
s'agit d'une variation de vitesse par pont commandé (thyristors), pas par hacheur...
formatting link
: redressement commandé par thyristors...
Bon...le problème reste encore entier. A part les hacheurs sur les trains (mais alors ce n'est pas du standard) je ne vois rien !!!
Reply to
Tatoche
Non, mal collé
formatting link
$file/va2562.pdf
hacheur...
Heu, et il fait quoi a ton avis le pont a thyristors ? ;>) Dans le cas du leroy par rapport au parvalux la grosse différence est l'exitation, séparé pour le premier et la gestion du sens de rotation. C'est légèrement différent d'un système a vmos ( si c'est a quoi tu pense ) mais au dessus d'une certaine puissance les mos ont leurs limites.
Igbt j'ai cru voir en passant ?
A l'epoque des moteurs continu en traction, c'etait rhéostats et thyristors, quand le gto et igbt sont apparus les moteurs étaient passé au tri et jamais entendu parler de mos
Les chariots élévateurs passent eux aussi aux moteurs asynchrones. Quand aux continus, la aussi beaucoup de thyristors pendant longtemps, les vmos ensuite avec quand même pas mal de soucis et maintenant passage a igbt.
Ou alors on ne parle pas de la meme chose
Cours ou devoir ?
Reply to
JP
"JP" a écrit
formatting link
$file/va2562.pdfMerci pour ce lien, OK pour le PWM (il est dommage que le schéma électrique de la partie puissance ne soit pas indiquée sur le document, je vais chercher)
Il me semble qu'il ne fait que du redressement commandé...
Je ne pense à rien en particulier (la technologie utilisée n'est pas mon souçis pour l'instant).
Cours :-) : j'aime bien illustrer par des schémas réels, pas par des principes... en tous cas merci pour le lien PWM !
Reply to
Tatoche
C'est aussi du PWM
principes...
J'ai bien, mais sous copyright donc pas diffusable
Reply to
JP
"JP" a écrit
Tu veux dire que la commande des thyristors n'est pas synchronisée sur le réseau ?
Pas de soucis !!!
Reply to
Tatoche
Si mais comme la variation se fait par l'angle d'ouverture des gâchettes, pour moi c'est aussi du Pwm, la seule différence est que la fréquence est fixe et le niveau de l'impulsion variable, sinon, même principe.
Reply to
JP
"JP" a écrit
Hum, je trouve que dans ce cas ce n'est pas vraiment un hacheur un véritable haheur (tension d'entrée constante et sortie hachée) est plutôt utilisé pour obtenir une fréquence de hachage élevée (disons 10 kHz), ce qui réduit les ondulations de couple. En fait ce que j'aimerais trouver c'est vraiment un variateur de vitesse avec hacheur (entrée constante crée par pont redresseur non commandé et sortie hachée et pilotée par un oscillateur ou trigger)..histoire d'illustrer ce qu'on raconte dans les bouquins (mais je commence à croire que ces applications ne sont pas courantes industriellement étant l'absence de doc technique)...De mémoire les transgerbeurs des lycées sont basés sur ce principe mais il s'agit de maquettes dédiées...donc ce n'est pas des variateurs standards...
Reply to
Tatoche
MLI : Modulation par largeur d'impulsion => Exactement ce qui se passe avec du redressement commandé
Bon, je te taquine et suis de mauvaise foi ;>)
commence à croire que ces applications ne sont pas courantes industriellement étant l'absence de doc technique
Si, pas mal ne serais ce qu'en manut ( moins maintenant ), traction, chariots automoteurs, automatismes ( quoique ce soit plus du pap qui soit utilisé ). Le soucis est que quel que soit l'equipement les schémas ne sont pas donnés, sauf doc technique de maintenance generalement payante, et encore . Les variateurs sont presque tous en modules, on te donne les caractéristiques, les entrées-sortie et cela suffit, de toute façon ils sont rarement réparés ( sinon réparables ).
Ps : 10khz est un peu elevé, un peu au dessus de 2k suffit, après tu a des pertes de commutation pour rien ( entre autre )
Reply to
JP
"JP" a écrit
Oui sauf que là l'impulsion n'existe pas car on est sur une alternance positive du réseau ;-)
C'est le soucis que j'ai effectivement...comment prouver à mes élèves que ce que je leur donne comme principe de commande est effectivement utilisé industriellement...
Sur une doc que j'ai on en est à 11 kHz...je n'en étais pas loin quand même ! Merci pour ton aide !
Reply to
Tatoche
Remarque si je ne peut pas de donner des plans, ce pavé était souvent utilisé par un de mes fournisseurs ( et comme je déplombais les cartes pour avoir le schéma cela m'arrangeai bien qu'ils ne changent pas la boutique )
formatting link
Si tu prend le schéma block, cela ressemblais pas mal a cela, comme il y avais de forts courants en jeu ( dans les 100A ) en régime pas continu, mais soutenu ( en impulsionnel je n'ai jamais pu mesurer mais cela montait très haut ) la résistance R1 de contrôle de courant était remplacée par des vmos dont la grille était reliée au drain afin d'obtenir une résistance de très faible valeur a peu près précise. Cote puissance c'etait un jeu de 5 ou 6 mos en // ( 75N06 ).
L'inversion de sens était réalisée par relais, cela permettais de réaliser un freinage d'urgence par mise en cc du moteur sans problèmes d'intensitée.
Application : petits chariots automoteurs avec levage ( déplacement ertical ) alimentation 48v
positive du réseau ;-)
Pas compris ton propos. Que l'impulsion n'ai pas un niveau stable aucune importance dans le principe du pwm, sauf que tu rajoute un sinus dans ta formule de calcul de la tension de sortie en fonction de la durée de conduction.
Tout dépens de l'appli. J'ai eu ( dans des cas un peu différents ) des doubles variations avec une fréquence de découpage variant en fonction de la puissance et de la vitesse moteur ( pas certain, sur le dernier point ) .
Reply to
JP
"JP" a écrit
Oui, mais disons que d'un point de vue du principe, le hacheur PWM est utilisé pour le découpage à fréquence >> 50 Hz et crée un facteur de puissance en ligne indépendant de la vitesse du moteur, alors que le redressement commandé reste assujetti au 50 Hz, donc provoque des ondulations de vitesse (essentiellement à faible vitesse car l'angle d'amorçage s'approche dangereusement des 90° où l'ondulation crête à crête de tension est maximale) et crée un facteur de puissance qui dépend de l'angle d'amorçage, donc de la vitesse souhaitée. Je ne pense pas que le fait de découper une sinusoïde redressée soit apparenté à une commande PWM...mais bon, on entre là sur un terrain de spécialistes (qui n'était pas mon soucis premier !) :-)
OK ! Merci pour tout !
Reply to
Tatoche

Site Timeline

PolyTech Forum website is not affiliated with any of the manufacturers or service providers discussed here. All logos and trade names are the property of their respective owners.