Compteur EDF, cos phi

Bonjour,
Je me pose la question suivante : Pourquoi EDF nous facture-t-il
seulement la puissance active, nous obligeant à contrôler notre cos
phi?
Je pense avoir compris que plus le cos phi de mon installation est
faible, plus le courant consommé par mon installation sera important, à
puissances actives égales. Pourquoi EDF ne facture-t-il pas directement
le courant arrivant chez moi (en fonction de la tension evidemment)?
Je ne sais pas si j'ai été clair.
eric
Reply to
Ricoh51
Loading thread data ...
Ricoh51 a dit:
Si ton cosinus phi est faible, pour une même installation, tu devras avoir un courant de ligne plus grand pour développer la même puissance active et faire fonctionner tous tes appareils.
Or, cette augmentation du courant est préjudiciable car elle entraîne des pertes en ligne plus importante, un surdimensionnement des installations, etc..
EDF préfère que tu optimises ton installation plutôt que d'avoir à surdimensionner les siennes.
Reply to
Ouille
Ricoh51 a écrit:
Très clair ! mais la question est assez vaste .
d'abord ton contrat est limité en intensité ( disjoncteur ) donc que tu fasses 100% d'actif ou 100% de réactif à X A le disjoncteur déclenche .
Maintenant pour les clients domestiques et PME , EDF ne facture que l'actif , car le coût de l'énergie active peut être évaluée [ pétrole , politique , investissements , dettes ... ] ( coût fatal , coût marginal , frais etc.... ) par contre pour l'énérgie réactive ...'c'est plus compliqué le Niçois qui en absorbent "seraient payés" alors qu'en Lozère celui qui en absorbe "devra payer". Le jeu comptabilité ( compteurs , relève , traitement etc... ) ne vaut que pour de très fortes conso ou production de réactif donc pour des "tarifs jaunes ou verts " .
Pour une puissance ACTIVE : P le courant sera MINIMAL si la consommation ou la production de réactif Q est nulle , le cos PHI est alors MAXIMAL ( =1 ) . mais mieux vaut voir des diagrammes je pense qu'il y en a plein sur nénette .
Pour "Victor" : on peut dire que la puissance est le produit de la tension par l'intensité ... p= ui.sin(wt+ph1) x ui.sin(wt+ph2) puis faut se rappeller les règles de 3ème .... : sin (a+b) = sin(a).cos(b)-sin(b).cos(a) je te laisse deviner la suite .... comme je suis un "rat de cantine" je vais aller chatter ailleurs ! bonne cogitation :-)) et si tu trouves l'expression du réactif :-) prévient le NG !
La culture n'a jamais nuit à personne !
Reply to
Itacurubi
"Itacurubi" a écrit dans le message de news: snipped-for-privacy@tiscali.fr...
Moi, 'sieur, moi 'sieur, je sais 'sieur ! :-)
Mais je crois qu'il y a deux erreurs . Je cite la première et laisse la seconde à Victor
La première : quand tu dis : p= ui.sin(wt+ph1) x ui.sin(wt+ph2) Ne serait pas plutôt : p= Uefficace.sin(wt+ph1) x Iefficace.sin(wt+p2) Non ?
La seconde : Humhum ..... Ca arrive, je me trompe aussi parfois. :-)
Reply to
SRV
"Ouille" a écrit dans le message de news: 41afa4e7$0$27105$ snipped-for-privacy@news.free.fr...
Exact, bien vu Ouille !
Au temps pour moi. Je pensais utiliser : Puissance active = partie réelle du produit ( U complexe . I complexe conjugé) Mais je me suis trompé.
Reply to
SRV
SRV a dit:
Non, il ne faut pas confondre puissance instantanée et puissance active.
p(t)=u(t).i(t)=Umax.sin(wt).Imax.sin(wt+phi)
P==Ueff.Ieff.cos(phi)
Reply to
Ouille
slt, je n en suis pas sur mais je pense ne pas etre loin de la verité un abonné EDF n est pas maitre de son facteur de puissance en domestique. Et il n a aucun besion de puissance réactive. Alors pourkoi lui facturé quelque chose dont il n a pas besion.
J-A-H
"Ricoh51" a écrit dans le message de news:mn.134d7d4c20e841db.14570@freepointfr...
Reply to
jesus ans hubert
SRV a écrit:
LOL :-)
euh ! le syndrome du CRTL C CRTL V !! p = Umax sin(wt+ph1)x Imax sin(wt+phi2) p= u.i effectivement ! bien vu :-))
Reply to
Itacurubi
jesus ans hubert a écrit:
euh ! t'as des frigos , des moteurs ... alors tu consomme de la puissance réactive !
Alors pourkoi lui facturé quelque
ou l'inverse !
Reply to
Itacurubi
SRV a écrit:
Dans l'histoire tu doit tomber sur un terme en Cte cos (PHI) qui est l'expression de la P active + un terme en 2wt de valeur moyenne nulle . C'est la discussion sur ce terme en 2wt qui est aussi la discussion sur la puissance réactive .
Reply to
Itacurubi
"Itacurubi" a écrit dans le message de news: snipped-for-privacy@tiscali.fr...
Oui oui, c'est bien ça !
Bon allez, je vois que Victor reste silencieux sur le dépistage d'erreur, il doit être timide. La voici : sin (a+b) = sin(a).cos(b)-sin(b).cos(a) n'est pas bon.
C'est terrible ces formules de trigo, il y en a beaucoup et se ressemblent toutes ! :-)
sin (a+b) = sin(a).cos(b) + sin(b).cos(a) est la bonne relation.
ouf ..
Reply to
SRV
Salut,
Fatalement, mais je crois me souvenir qu'en domestique, le cos phi est souvent proche de 1. Peut-être moins vrai avec toutes les alims à découpage des temps modernes :-)
a+, G.T snipped-for-privacy@worldonline.fr 205 Diesel & turbo-Diesel :
formatting link

Reply to
G.T
Bonjour
Encore faut-il qu'il n'y ait pas d'harmonique, car si vous me trouver un courant harmonique, je vous tire mon chapeau (tout bonnement car la tension ne l'est déja pas)
Reply to
David CROCHET
"SRV" a écrit dans le message de news: snipped-for-privacy@individual.net...
= == = = =
oui ouf...comment ce fait-il que je soit cité dans une discussion à laquelle je n'ai aucunement participé et via un message donné pour l'Itarucubuli?
hugh
victor >
Reply to
victor
Ok, donc si je résume :
Ouille : EDF préfère que tu optimises ton installation plutôt que d'avoir à surdimensionner les siennes.
Itacurubi : La tarification de consommation d'énergie serait ingérable car dépendante de l'endroit où on se trouve.
ça fait donc 2 bonnes raisons de ne facturer que la puissance active et de mettre à l'amende ceux qui consomment trop de réactifs.
Merci à tous
eric
Reply to
Ricoh51
Pour être plus précis: la chute de tension sur une ligne EDF sont directement proportionelle à l'énergie réactive qu'elle transporte EDF demande donc a ces utilisateurs de rester dans une certaine gamme de cos phi. Pour les pmi/pme/particuliers il n'est pas vérifié mais par contre tout les appareils électriques vendu sur le marché respectent des normes plus ou moin strictes sur ce cos phi suivant leurs niveaux de puissance.
Reply to
Allaert Yves-Laurent
Le 06.12.2004 17:46, *Allaert Yves-Laurent* a écrit fort à propos :
Pour être encore un peu plus précis, ne veux tu pas dire proportionnelles à la puissance apparente ?
Reply to
geo cherchetout
bon la dem vite fait car il est tard:
on a une ligne avec une tension V1 d'un coté V2 de l'autre et une impédance Z=R+jX entre les 2 on note phi le déphasage entre le courant I et V2 On note P la puissance active et Q la puissance réactive
si l'on considéré la chute de tension comme faible on a:
V1-V2= R*I*cos(phi)+ X*I*sin(phi) =(R*V2*I*cos(phi)+ X*V2*I*sin(phi))/V2 =(R*P+X*Q)/V2
une ligne HT etant plus inductive que résistive on peut poser V1-V2=X*Q/V2
désolé: pas de dessin, ni de latex car j'ai sommeil
Reply to
Allaert Yves-Laurent

PolyTech Forum website is not affiliated with any of the manufacturers or service providers discussed here. All logos and trade names are the property of their respective owners.