Cos phi en triphasé désequilibré

Bonjour,
Pour calculer le cos phi d'une installation, on peut faire P/S ( sans parler
de puissance deformante )
Pour avoir P, pas de souci, je peux faire 3 mesures de puissance mono sur
chaque phase et les ajouter.
Mais pour avoir la puissance apparente, puis-je faire : S= V1xI1 + V2xI2
+V3xI3 ?
J'ai comme un petit doute, d'avance merci de me rafraichir la mémoire.
Reply to
rfr23
Loading thread data ...
Hello,
Pas pour moi, tu peux additionner les puissance réelles, réactives ( même vecteur ) mais pas apparentes ( fait un dessin, avec du réactif et du capacitif pour voir ;>) Donc, le mieux est de relever P, S, de calculer Q et de faire sommeP, sommeQ ce qui te donnera la tangente phi
Mais, bon je ne vois pas trop l'interet de la manip, tu ne peux pas faire de calcul sur une installation déséquilibrée sans prendre en compte chaque phase séparément, non ? ( C'est vieux pour moi aussi ;>)
JP
Reply to
JP
"JP" a écrit dans le message de news:4aa3906b$0$416$ snipped-for-privacy@news.free.fr...
A oui, ca me revient maintenant, c'est Boucherot si je me souviens bien. Je ne sais pas si il y a un gros interêt à cela, en fait je m'interrogait par rapport à ma pince amperemetrique qui permet de mesurer un cos phi en mono. Et je me demandais si il y avait pas moyen de retrouver le cos phi globale avec 3 mesures.. mais apparement il n'y a pas de methode simple.
Merci pour la réponse.
Reply to
rfr23
globale avec 3 mesures.. mais apparement il n'y a pas de methode simple.
Ce n'est pas complique si ta pince te donne P et Q direct, mais je le répète je ne vois pas l'interet d'avoir un cos phi global, cela n'avance pas a grand chose. Si c'est pour du calcul de câble tu est obligé de prendre le moins bon des 3 , et idem pour la facturation edf il me semble.
Reply to
JP
"JP" a écrit dans le message de news:4aa3e85c$0$441$ snipped-for-privacy@news.free.fr...
Non elle ne donne pas Q, mais bon je peux avoir S = VxI. Ne cherche pas un interet, il n'y en a pas, c'était juste une question de curiosité, au cas ou j'aurai besoin de faire de mesure de Cos phi un jour... Sinon pour Edf il me semble que c'est le cos phi global qui est pris en compte ( mais je ne suis pas certain ).
Reply to
rfr23
Je ne rappelle plus exactement comment marche notre contrat mais on doit payer effectivement sur la somme du réactif mensuel mais avec des amendes sur le dépassement par phase que ce soit en I instantané ou en cos phi.
A+
Reply to
JP
rfr23 a écrit :
Les relations fondamentales sont S= racine ( P² + Q² ) ( théorème de Boucherot ) avec les variantes suivantes cos Y = P/S , sin Y= Q/S et tg Y = Q/P .
Supposons que ton appareil mesure P et cos Y , tu as assez d'éléments. ;-) ( sauf à savoir le couplage en etoile sans neutre ou en zig zag que mesure l'appareil , bien lire la notice sinon tu n'auras que l'âge du capitaine ! )
Mettons un étoile déséquilibré avec neutre pour faire simple tu as P1 ; cos Y1 etc ... Tu calcules alors l'angle ( avec une calculette ou regle à calcul c'est plus joli ou à la main c'est plus hard :-) ) et tu trouves la tg de l'angle , comme la tg est du même signe que le cos tu en déduit Qn par Qn = Pn . tg Yn
Ensuite tu ajoutes les Pn , tu ajoutes les Qn et tu calcule S = racine(P² + Q²)
De là avec la somme des P/S tu auras une idée globale du cos Y global qui ne sert a savoir grosso modo que si tu consommes trop de réactif ce qui te pénalise sur des contrats Jaunes ou Vert .
( Fait l'exercice d'école avec phase 1 une résistance , phase deux une inductance parfaite et phase 3 une capa parfaite )
C'est ce que fait EDF ( faisait ? ) avec juste deux compteurs d'actif et de réactif le rapport donne une tg , et un dépassement de tg ( 0,4 je pense ) moyené sur un certain temps donnait lieu à des pénalités en cas de pointe ( hiver LU etc ... )
En tous cas le prob est bien souvent de mesurer des choses en même temps ce que je dit c'est si on fait les mesures simultanément ( la pince ) par contre si tu mesures P puis tu débranches pour mesurer V et puis puis mesurer I , là tu auras bien des chance de trouver l'âge du matelot :-)
je pense que c'est très bien de se poser des questions sans but ... mais peu être un jour ... ( c'est pas le but de l'école ? ) , hier on m"a dit pourquoi tu as des ânes , ils te servent à quoi ? réponse à rien ! mais je les aimes et peut être un jour ... comme tu le dit :-)
C'est les cosY ou la tg Y ( c'est pareil ) moyéné et trituré par des formules comptables , le réactif ne se gère pas du tout de la même façon que l'actif , mais je ne connais pas le process des comptables ;-(
Mais on peut en reparler de la gestion du réactif , c'est assez passionnant :-)
Reply to
itacurubi
itacurubi a écrit :
caramba , je crois avoir loupé une marche ! ta pince ne donne que P ou P et cos Y ? sinon il y a une combine pour avoir Q avec un wattmètre ( P) :-)
Reply to
itacurubi
"itacurubi" a écrit dans le message de news:4aa57b65$0$22558$ snipped-for-privacy@news.free.fr...
Merci pour toutes ces precisions, ma pince donne seulement P et CosY.
Maintenant que tu en parles, il me semble bien avoir vu cette manip à l'ecole, mais je ne me rappel plus du tout :S . C'est pas uniquement avec un wattmetre triphasé ? Ca m'interresserai de la retrouver.
Reply to
rfr23
rfr23 a écrit :
[nota : je parles pour du tri dans tout ce qui suit ]
Donc c'est bon, pas de probs si ton système ( étoile est équilibré ou déséquilibré avec neutre , avec trois mesures de ta pince ( pourvu que la charge soit stable le temps des mesures ) cette manip fonctionne . En triangle faut faire gaffe
Ben tu as déjà la méthode des deux wattmètres ( en tri bien évidement ) [que tu peut faire avec ta pince si le réseau est stable ou avec deux pinces ]
L c'est la lecture du supposée P
1) tu prends I de la phase 1 et U entre 1 et 3 tu vas lire L1 2) tu prends I de la phase 2 et U entre 2 et 3 tu vas lire L2
On démontre que L1 + L2 = P ( je ne le fait pas c'est l'heure de la sieste ) et Q = racine(3).(L1-L2)
la tg Y se déduit donc racine(3).(L1-L2)/(L1+L2)
L'artifice de Boucherot est de mesurer Q avec un seul wattmètre : 1) on prends I sur la phase 1 , et la tension entre les phases 2 et 3 ( attention au sens si P est toujours positif , Q peut être négatif ou positif )
L est la lecture ( supposée de puissance ! attention le cosY dans ce cas est l'âge de l'amiral ! ) Q= racine(3).L
( L pour lecture car ça ne correspond à rien de physique ! )
serait intérréssant d'en parler pour un triangle :-)))
hasta pronto , je dois aller mener mes ânes au débrousaillage , faut bien qu'il en ai qui bossent ! :-))
Reply to
itacurubi
1) tu prends I de la phase 1 et U entre 1 et 3 tu vas lire L1 2) tu prends I de la phase 2 et U entre 2 et 3 tu vas lire L2
Heu, tu peux détailler ? Comment calcule tu L avec I et U ? Comme je ne connais pas ton astuce j'aimerai comprendre
Et puis ton truc ne peux marcher que sur du tri pur, a partir du moment ou tu a un courant de neutre la méthode des deux wattmètre ne fonctionne pas.
Reply to
JP
JP a écrit :
L ne se calcule pas L = Lecture c'est ce qu'affiche le wattmètre , j'ai pas fait la démo mais si tu veux pour le fun je peut te la faire ( sur demande expresse d'au moins trois membres du NG ;-)) .
L1 = U13.I1 (cos PI/6 - Y ) , me semble t-il ..... :-))
Exact , il faut alors trois wattmètres , sauf qu'il faut être équilibré en tensions , si W1 mesure I1 et U23 , W2 mesure I2 et U13 et W3 mesure I3 et U21 ( sauf gourance ) Q = (L1 + L2 + L3)/racine(3)
Reply to
itacurubi
Si j'ai bien compris ce que tu appelle L1 c'est le relevé de ton wattmètre branché : I sur phase 1, U entre Phases 1 et 3 ; et idem respectivement pour L2. Ok je comprend mieux ;>)
Reply to
JP
JP a écrit :
Exact , car si tu donnes d'autres noms tel que p ou P ça risque de porter à confusion , t'as qu'a voir quel malheur font les journaleux qui parlent de vitesse en kmh et d'énergie en kw/h ! Donc restons clean L c'est la lecture , ensuite et après discussion on verra si c'est une mesure ;-) principe de base que personne n'applique :-)
hasta luego
Reply to
itacurubi

Site Timeline

PolyTech Forum website is not affiliated with any of the manufacturers or service providers discussed here. All logos and trade names are the property of their respective owners.