electrotechnique, BTS et emploi.

bonjour,
Ayant eut besoin d'embaucher du personnel ayant des connaissances certaines
en électrotechnique, j'ai privilégié des personnes ayant leur BTS
electrotechnique STI (sans entrer dans les détails)
quelle stupéfaction devant le peu d'expérience et de connaissances qu'il
gardent de leur BTS ... alors qu'ils sortent tout juste de l'école !!!
trouvez vous normal qu'un jeune diplomé ne sois pas capable de dessiner la
partie commande d'un démarrage étoile triangle .... ni d'un simple va et
viens ???? aves vous aussi fait l'expérience de donner une feuille blanche à
un candidat lors de l'entretient d'embauche ?
est il normal qu'au bout d'un an de travail dans l'entreprise, il est
impossible de lui expliquer un cablage simple de coffret à executer sans lui
faire de schéma sur un papier ? (je parle de chose simple genre 2
contacteurs /disjoncteurs avec M/A par poussoirs.)
Je me demande toujours comment peut on etre capable d'effectuer un dépannage
d'une installation électrique si on ne peut se faire une représentation
mentale du la partie d'installation sur laquelle on travaille.
suis je seul dans cet état d'esprit ?
Reply to
stef
Loading thread data ...
Remarque sans doute pertinente , nee d'un vecu qui ne va pas plaire a sa sainteté l'education nationale, ze monument intouchable, the intouchables,
c anormal evidemment quand je pense a tout ce qu'on apprend sur le terrain - avec de la curiosité et un brin de passion,
il faudrait revoir les formations et avec des profs issus RECEMMENT du milieu professionnel (des "jeunes retraités" pourquoi pas) ou carrement dans le bain.... au lieu d'extra terrestres
R
stef a écrit :
Reply to
R.Girard
Salut;
Ze secte qu'on peut pas y toucher sinon c'est menaces de grèves pendant les exams. J'ai vécu ça pendant mes derniers exams (2003), je crois que j'aurais tué si un gréviste m'empêchait d'approcher de la salle d'exam. Suis pas violent à la base, mais j'avais plus besoin de mon diplôme que lui de sa retraite.
Marrant, j'en discutais hier soir avec un collègue, un poil plus âgé que moi (on a 20 ans d'écart), il me disait que lui, en sortant de l'école il avait 6 ans de retard par rapport à ce qui se faisait "dans la vraie vie". Eh bien 20 ans après, je crois qu'on les avait encore les 5-6 ans :-( Résultat t'es tout neuf, t'es déjà out !
Ahem, au boulot j'ai un jeune qui est là pour un mois, ex-bac F1, en BTS info indust, je me dis "cool, je touche un tech, ça devrait pas aller trop mal". Je te dis pas la déception.
a+, -- G.T
Reply to
G.T
G.T a écrit :
et que les jeunes diplomés ont des prétentions en salaires inversement proportionnelles à la feuille blanche dont on parlait plus haut dans le fil,
ça l'EN sait te l'inculquer , ils sont au top la dessus...
r
Reply to
R.Girard
G.T a écrit :
une autre voie qu'on a jamais exploree dans le technique : (a l'image de ce qui existe et qui ne se fait pas non plus dans l'enseignement general : ecoles Steiner, Freynet, et autres pionniers de l'enseignemnt qui meriteraient d'etre revisités par le ministre...)
de meme il est anormal que des gosses se retrouvent en echec scolaire parce que tous ne peuvent entrer dans ce meme moule, parce qu'il faut permettre l'acces à d'autres modes de formation : Steiner, Freynet, Apprentissage, Compagnonnage)
je connais un cas proche du jeune qui se foutait de tout au lycee, ... il est aujourd'hui le plus heureux des garcons dans le compagnonage et sur de vrais chantiers sur les toits de la capitale
Il faut inculquer le gout d'apprendre, la CURIOSITE, la passion, un prof doit savoir t'insuffler ce truc magique : savoir te montrer des trucs pas pos, en mettre plein la vue au jeune, pas necessairement en etant lui meme issu du cnrs, mais en sachant montrer des exemples d'applications bandantes !
en sachant leur dire aussi de se bouger le cul et de ne pas attendre la "classe verte" , ( ni la permission du proviseur, quitte qu'ils fassent peter et reviennnent avec le ticket de la foire de Hanovre, par ex, comme billet d'excuse et pour se faire rembourser les frais je veux bien) pour aller D'EUX MEME visiter les grandes et moins grandes expos professionnelles !
Robert GIRARD
Reply to
R.Girard
"stef" a écrit dans le message de news:46a13cf4$0$7275$ snipped-for-privacy@news.free.fr...
Bonjour,
Hélas non :-(
Retraité depuis 5 ans, j'ai géré une petite entreprise artisanale pendant 40 ans. Accessoirement j'ai été CET (conseiller de l'enseignement technique) de nombreuses années, responsable pédagogique de stages de formation continue, président de jury de CAP, etc.
Il me semble que la scolarité, dans tous les domaines et à tous les niveaux, pêche par une pédagogie qui a commencé à délirer dans les années 70/75. De toujours vouloir aller de la généralité au particulier. C'est dans ces années-là que, dès l'école élémentaire, il fallait faire des "maths modernes" avec les ensembles, la base 2 avant la base 10, etc. Mes propres enfants ont été victimes de ces dérapages.
Concrètement, dans un groupe hétérogène de stagiaires (adultes niveau certificat d'étude et jeunes bacheliers), les "vieux" n'avaient aucune difficulté à faire le lien entre la "règle de trois" et les résistances, tensions ou intensités (ou surfaces, volumes, etc), alors que les jeunes diplômés se perdaient dans des généralités toutes théoriques et sans rapport direct avec la réalité.
J'ai été confronté aux problèmes lors de l'embauche de mes jeunes employés et j'en suis arrivé à la même observation : la formation des jeunes semble répugner à mettre en avant le concret, la pratique (pas forcément manuelle).
Dans un autre fil de ce ng, un contributeur évoque le couple. Il me semble qu'avant de chercher à quantifier le phénomène, il faut d'abord bien comprendre de quoi il retourne "pratiquement". Le plus "couillon" pigera rapidement si on commence par lui parler forces, points d'application, etc. Et tant qu'il n'aura pas parfaitement assimilé les notions "pratiques" de force, de travail et de temps dans des applications concrètes, il sera bien inutile de vouloir quantifier!
Bon, pour ce qu'en dit un vieux scnock... Bien cordialement, Max.
Reply to
Max
Bah le problème ne vient pas des profs à mon avis. Mais plutôt des élèves. J'ai moi même été diplomé du BTS électrotech l'an dernier. Il y avait une bonne moitié de ma promo qui ne savait pas pourquoi ils étaient là. Donc forcément, ça ne les intéresse pas et donc ils ne suivent rien. De l'autre sens, il y en a quand même qui ont eu les BTS (et qui ne savent pas comment), donc il y a aussi comme vous dites, un (enfin, au moins un ;) ) problème au niveau de l'Education Nationale, qui devrait revoir ses barèmes. Mais après avoir étudié une année en licence EEA (bac +3), je vous rassure (ou l'inverse, ça dépend du point de vue). Un BTS Electrotech (Bac +2) sera plus compétent ...
stef a écrit :
Reply to
Loïc GRENON
C'=E9tait mieux avant ? mais.... c'=E9tait plus simple moins d'IP de=20 t=E9l=E9maintenance, de variateurs, onduleurs etc... Ensuite c'est pas lui qui s'embauche mais l'employeur qui le choisit,=20 apr=E8s une s=E9lection. Sur la feuille blanche faut-il lui demander son sch=E9ma de va-et-vient=20 =E9lectrique ou professionnel ? Richard
Reply to
Richard
Max a écrit :
d'accord
mais il est differentes formes desprit, de fonctionnement mental,
ceux qui peuvent assimiler d'entree des notions tres abstraites, et faisant sans mal la liaison avec le pratique,
d'autres ont besoin de toucher les choses, ou par le schema, de passer par le cote pratique d'abord pour assimiler les notions theoriques ensuite en voyant ainsi de quoi il s'agit
Reply to
R.Girard
"Richard" a écrit dans le message de news: 46a1e1bd$0$7283$ snipped-for-privacy@news.free.fr...
mon sujet restait sur des appli basiques : un étoile triangle ca existe depuis pas mal d'années, je ne parle même pas d'IP ni variateur (quoi qu'un variateur, dans les appli courantes, cela devrai être quelquechose de familier à un BTS)
dans mon expérience, si j'avais respecté mes critéres (basiques) je n'aurai embauché personne.
posez leur cette question, et vous aurez encore plus de feuilles vierges... en leur laissant le choix on peut espérer quelques réponses...
Reply to
stef
Max a écrit :
d'accord auusi avec toi
ben, on sera deux :-))
Reply to
Itacurubi
stef a écrit :
c'est vrai qu'il est très dificile de "jauger" un candidat , j'ai eu malheureusement à faire cet exercice . De ces expériences je peux en tirer qq conclusions : Les "meilleures" embauches c'est à dire celles où l'embauché est bien à sa place et dans sa peau , et l'employeur est satisfait des prestations de l'employé sont celles qui découlent d'un stage en entreprise . Les embauches suite à des tests de type questions "école" sont complètement aléatoires . Les embauches faites suite à des test de type "physco-techniques" sont tout aussi aléatoires .
Le rôle de l'école est d'apporter une connaissance "générale" sans préjuger du secteur ou de l'entreprise , et à mon avis elle le fait bien dans le cadre de cet objectif . Sauf qu'arrivé dans l'entreprise on constate que le nouvel embauché n'est pas immédiatement productif et met un certain temps à s'aclimater voir mêmene sera jamais productif et ne s'adaptera jamais à l'entreprise . Ce qui est normal , mais non supportable pour la compétitivité de l'entreprise .
En ce sens par exepmle l'apprentissage est une bonne méthode qui permet d'abord entre l'apprenant et l'entreprise de "se connaître" puis ensuite d'apprendre les spécificités ou de mettre à profit l'enseignement général au vu de ces spécificités . ( c'est globalement mieux que le stage :-)
mais ce n'était peu être pas la question de départ :-( ouppsss !
Reply to
Itacurubi
"R.Girard" a écrit dans le message de news:46a1e4c2$0$18616$ snipped-for-privacy@news.free.fr...
Certes, mais c'est bien là où on peut percevoir les dangers de ce type de pédagogie. C'est avec ce genre de démarche qu'une erreur de quelques zéros peut vite passer totalement inaperçue..., jusqu'au moment où on appuie sur le bouton :-(
Bien cordialement, Max.
Reply to
Max
"Itacurubi" a écrit dans le message de news:46a201d9$0$11172$ snipped-for-privacy@news.free.fr...
Certes..., mais..., même avec un vieux schnock qui n'hésite pas à recourir aux CV, aux HP, quand ce n'est pas aux kilogrammes-mètres-secondes de mon papa ? ... ;-)))
Ces derniers qui, soit dit en passant, avaient l'immense avantage d'être parfaitement "palpables" par tous...
Bien cordialement, Max.
Reply to
Max
Ouf, cela me rassure, vu les avis je pensais être devenu un vieux c.....d ( p'tet bien tout de meme )
Bon, j'explique, depuis des années j'accueille 3 a 4 stagiaires par an et faut en vouloir, vu les heures sup "gratuites" ( ça c'est pour sarko ) qu'ils me coûtent. Cela va du bep au Bts en passant par le bac pro. Ma conclusion est qu'en 20 ans tout a été décalé d'un niveau, le bep étant au ras des pâquerettes ( en seconde année il ne maîtrisent pas encore la loi d'ohm et pour leur faire câbler un discontacteur c'est MIiV ) , le bac pro au niveau d'un bep et le bts au niveau d'un bac F de notre époque. Et au vu des infos du monde DUT que j'ai eu, ils parlent encore de problème de recrutement et de baisse des critères de sélection.
On va me dire le père JP il est raleur, sauf qu'étant passé par un cap avant de finir en dut et plus si affinité, j'ai gardé les sujet de tout mes examens et régulièrement je leur fait faire le test a mes petits stagiaires .... je vous dit pas la cata, remarque la seule fois ou j'ai accepté de venir surveiller l'examen pratique d'un bap pro électronique cela m'en a coupé l'envie ( Sujet de l'examen = Réédition du projet suivi en cours d'année avec cours et docs autorisés et certains ne s'en sortaient pas ;>( ).
Avant de taper sur l'en ( c'est pas des foudres c'est vrai ) faut aussi voir la réalité en face, entre les parents d'élevas qui ne veulent surtout pas que l'on critique leurs petites tête blondes, la filière technique = échec scolaire, et les statistiques qu'il faut gonfler ( les 90% de réussite au bac par ex ) ...... ils sont mal barré; mais bon, cela m'enlèvera de la concurrence pour trouver du boulot dans les années qui viennent.
C'est vrai aussi que vu la mentalité qui règne dans le milieu ils sont complètement a coté de la plaque, j'ai vu un prof bourrer le mou a un bep en lui disant qu'a la sortie de l'école c'etait pas la peine de connaitre la technique .... il allait être chef d'équipe ... heu vu les critères actuel c'est plutôt bac +2 au smic . Quand aux élèves on voit de tout, depuis le "branleur" qu'il faut éjecter au bout d'une semaine ( rare ) , au "glandeur" qui lave le derrière de son pantalon a la super glue, au "neuneu" qui est de bonne volonté mais n'a aucune méthode ( la majorité sans doute ) on voit de tout. Le plus gros problème n'est pas une question de connaissances brutes mais de méthodes de réflexion, U=RI n'est pas égal a U=IR et si tu dessine un schéma électronique avec le plus a la masse je ne dis pas la cata ..... mais la cela viens de loin......
Jp ( qui vient de cracher son venin ... haaaa ça fait du bien ;>)
Reply to
JP
Max a écrit :
C'est vrai que mon canasson est palpable :-) , et l'unité choisie pour la force beaucoup moins ( le Newton ) en sont temps certains on bien essayé de palper Newton ! à mon avis ils se sont pris un grancoupiéku ;-))
Non , le CV ,n'est pas plus "palpable" que le kW , déjà par la confusion des genres : 1 ch = 736 W ça serait la seule à retenir mais !!! 1 CV = ( Cylindrée/45 ) + (Puissance/40)^1.6 ??? drôle non ? et 1 HP = 746 W ( British oblige , faut pas faire comme les autres ! )
dans la série : le bhp ( boller horsepower ) doit faire dans les 9810 W ( 9,81 remarquable , non ?)
On en arrive à cette inéquation 1 ch est différent d'un CV qui sont différent de 1 HP ! pour être palpable ! c'est palpable !!!
Et ensuite par le fait qu'aujourd'hui , dans notre société , rares sont les personnes qui on vu et palpé un canasson ! je ne te citerai que deux remarques de gamins de villes ( et pas forcément de la région parisienne ) en voyant l'âne : " ça sert à quoi ? " un autre en allant chercher un oeuf au poulallier : " mais c'est un vrai ? comme celui qu'on achète ? y'a un jaune dedans ? "
Non , la notion de cheval ou d'âne qui tire n'a plus cours dans les esprits chez nous depuis bien longtemps ! Il faut se résoudre à ne plus transformer les euros en anciens francs :-)))))
Reply to
Itacurubi
Je crois qu'elle est la la difference entre un BTS et un bac pro ( ou bep). J'ai fais les 2 donc je sais de quoi je parle. Un Bep elec, sortant de l'ecole est capable de vous dessiner la partie commande d'un demarrage etoile-triangle. Pendant mes études, j'ai vu des élève ayant suivi la voie normale pour faire un bts ( cad : bac sti ), ils ne savaient meme pas qu'un codeur incremental avait un axe et tournait. Pour eux c'était simplement une boite noir sur laquelle on branche un oscilloscope pour visualiser un signal carré. En effet, en terminal on simulait un codeur par une petite carte electrinique delivrant un signal de meme forme.
Je crois qu'il y a un gros probleme dans certaines filères de l'education dites "normales". Alors que à coté de ca, beaucoup de personnes critiquent les bac pro... Je pense que le niveau bac pro est plus elevé que le niveau bts.
Reply to
Manu
JP a écrit :
Slt. +1, ça m'arrive aussi.
Perso, aucune polémique, les faits, seulement quelques uns.
J'ai cherché dans mes vieux papiers( eux aussi: vieux, mais, eux, sans états d'âme et les 40 ans ne les ont pas "Eisemmérisés"
formatting link
AB
Reply to
Andre Bustico
Manu a écrit :
ah... mais pas seulement, ca peut aussi etre une petite boite noire qu'on place près d'une règle linéaire adaptée... ;)
Reply to
Rufus Larondelle
"Manu" a écrit dans le message de news:46a33c98$0$7610$ snipped-for-privacy@news.free.fr...
Le bac pro en alternance, c'est l'apprentissage. Une formule crédible, non ? Max.
Reply to
Max

PolyTech Forum website is not affiliated with any of the manufacturers or service providers discussed here. All logos and trade names are the property of their respective owners.