Hacheur pour démarreur

Bjr à tous,
On me demande d'étudier la possibilité de faire varier la vitesse de
rotation d'un moteur à courant ontinu (en fait un demarreur de voiture).
Mes études d'électrotechnique sont loin mais je crois me souvenir qu'un
hacheur pourrait faire l'affaire.
Seriez vous en mesure de confirmer mon intuition et dans l'affirmative
m'aiguiller vers un site (s'il existe) ou je pourrais recuperer un
schéma de câblage.
Merci de m'avoir lu.
Reply to
Ioda
Loading thread data ...
"Ioda" a écrit dans le message de news:40b4fcfc$0$32154$ snipped-for-privacy@news.free.fr...
Bonsoir
Oui, c'est tout à fait possible
formatting link
Lire la partie appliquée au moteur CC.
Ya mille chaoses à dire sur un hacheur .
Mais en gros : la tensions moyenne est controlée par ton hacheur. comme sur un moteur CC la vitesse de rotation est proportionnelle à la tension moyenne, U moyen est bien une grandeur réglante.
Attention à ce que ta période de hachage soit
Reply to
SRV
Si je ne m'abuse, un demarreur est un moteur serie. Sur un moteur serie, la vitesse n'est pas proportionnelle a la tension appliquee (ce qui serait le cas d'un moteur a excitation separee constante). La vitesse du moteur serie ne peut pas etre evaluee sans tenir compte de la charge, et donc il faudra soit bien connaitre la charge, soit faire un asservissement.
Bertrand
SRV a écrit :
Reply to
Bertrand Maujean
"Bertrand Maujean" a écrit dans le message de news: snipped-for-privacy@semnet.tm.fr...
Et si.
Explications :
Soit une MCC parfaitement compensée. Alors qu'elle soit à exitation, série, séparée ou shunt on a proportionnalité entre fem induite et vitesse et couple électromagnétique et courant.
1. E=k*flux*w 2. T=k*flux*I
E = fem induite flux = flux magnétique de l'inducteur w = vitesse de ratation de l'arbe (rad/s) T couple électromagnétique I courant induit
On a
3. Umoyen = E + RI
Des équations 1 2 et 3 , on déduit les relations w=f(Umoyen), T= f( I) etc ....
Dans le cas d'un MCC série, le flux est lié au courant I. Donc on a bien une proportionnalité entre vitesse et U, mais aussi inversement proportionnel au flux (donnc à I).
on
Reply to
SRV
et donc un moteur série s'emballe sans charge.... Je vous invite à brancher un démarreur démonté directement sur l'accu, vous m'en direz des nouvelles... Vous n'avez pas interret à le laisser tourner éternellement à vide.
Je suis tout à fait de l'avis Bertrand,
Reply to
yves
"yves" a écrit dans le message de news:40b5f896$0$13928$ snipped-for-privacy@news.free.fr...
Oui.
Oui.
Mais ne me faites pas dire ce que je n'ai pas dit ! Bien sûr , un moteur à excitation série ne fonctionne JAMAIS à vide (dans tous les cas, même au démarrage !!!).
Sa caractéristique couple = f (vitesse) est de type hyperbolique => Pour les vitesses faibles le couple est fort. Ce constat est très pratique : ces machines sont (étaient) idéales pour faire de la traction (ascenceur, locomotive etc ...). J'ai mis étaient, car avec le moteur asynchrone , pas cher, facile à construire et robuste, plus l'essor de l'électronique de puissance pour faire varier sa vitesse , les machines à collecteurs mécaniques tentent à disparaitre au profit des moteurs asynchrones.
Mais je maintiens, dans les conditions normales d'utilisation d'un moteur CC la tension moyenne règle la vitesse. Si U moyen monte, la vitesse aussi. Si umoyen = 0 , la vitesse = 0 , moyen simple pour arrêter un moteur.
Conditions normales = on excite la machine, donc flux non nul . qui ferait fonctionner un MCC sans flux ? :-)
Souvent les gens mélangent tension - courant - vitesse- couple , alors que les relations sont simples : Couple = image du courant , Vitesse = imgae de la tension. Et ce pour toutes les machines.
Reply to
SRV
ok pour toutes les reponses, mais il existe neanmoins sur le marché des hacheurs destinés a l'equipement des charriots sur batterie, qu'on peut utiliser (le plus souvent) avec des moteurs serie, qui sont souvent en prise avec une roue et avec une charge a vehiculer, donc pas de marche a vide.
voir SEVCON, CURTIS, HONEYWELL, etc
R
Ioda a écrit dans le message : 40b4fcfc$0$32154$ snipped-for-privacy@news.free.fr...
Reply to
RG
Merci de ta réponse,
Je lis ca très prochainement et n'hésiterai pas à venir poser mes éventuelles questions ici même !
Ioda
Reply to
Ioda
Je maintiens que sur un moteur serie, il n'y a pas proportionnalite entre U et vitesse.
Par contre, la ou SRV m'a corrige a juste titre, c'est qu'en mesurant I et U, et en faisant quelques petits calculs (qui du coup sont plus complexes qu'une simple proportionnalite), on en deduit le couple et la vitesse.
Bertrand
SRV a écrit :
Reply to
Bertrand Maujean
"Bertrand Maujean" a écrit dans le message de news: snipped-for-privacy@semnet.tm.fr...
Bon chacun campe sur ses positions.
La mienne : pour faire varier la vitesse d'un moteur série, on fait varier la tension moyenne à ses bornes. C'est le principe d'utilisation du hacheur.
En toute rigueur, et pour te donner (un peu) raison , la relation liant vitesse , tension moyenne dans un MCC série n'est pas directement proportionnelle mais affine.
U moy = k * I * n + R * I Pour un I fixé (soit un copule fixé), ceci est une droite.
Reply to
SRV

PolyTech Forum website is not affiliated with any of the manufacturers or service providers discussed here. All logos and trade names are the property of their respective owners.