Besoin de vos conseils

Bonjour à tous,
Je possède un moteur à rotor bobiné de 315 kw.
Celui-ci était piloté par un démarreur electrolytique.
Mon responsable de stage me demande d'étudier la possibilité de
remplacer ce démarreur par un démarreur électronique.
Je pensais donc qu'en court circuitant le rotor, ce moteur se
comporterait comme un moteur asynchrone à cage.
Or quand j'appelle le fabricant du moteur, celui-ci me dit que ce n'est
pas possible et que je ne peux pas démarrer un moteur à bagues avec un
démarreur électrolytique et que je dois obligatoirement mettre des
résistances en série avec le rotor.
Quelqu'un peut-il me renseigner ?
Que dois-je faire pour remplacer mon démarreur électrolytique par un
démarreur électronique ?
Merci de vos réponses
Reply to
Romain
Loading thread data ...
Romain a écrit :
pour quelle charge ? un démarreur électrolytique permet de démarrer sans à-coups ... si tu CC les bagues tu risques de tout casser ;-( Même avec des résistances , si la charge supporte pas les à-coups .
Le prob avec les async c'est la charge !
faut déjà lui poser la question con : est-ce qu'il existe une bonne raison de le faire ? ( voir plus bas )
nan ! non ! le pb d'un async c'est son couple et son courant de démarrage , et le prob de la charge c'est "que peut-elle supporter au démarrage" et comme d'ab on parle moteur et pas de la charge , ben je peux pas te répondre .
c'est ki ce fabriquant de moteur ? dit le nous ;-) rien que pour le fun ! je pense que Désilu va se régaler ;-))
ouaip , mais donnes nous plus de précisions surtout sur la charge , pas la peine de dire les caractéristiques nom etc... mais sur ses demandes couple vitesse .
Déjà se poser la question sur l'intérêt de le faire , réelle rentabilité ou lubie obsessionnelle sur le tout électronique , attention dans le calcul de rentab , il faut compter sur le coût de maintenance et la dispo de cette maintenance .
Pour toi , c'est de creuser dans les bouquins les démarrages des asyncs , l'électrolytique étant assez auto adaptatif ( à la charge ) , si tu veux on en reparles .
;-)) bon courage !
hasta luego , et bienvenue sur le NG
Reply to
itacurubi
Romain a écrit :
..ca s'est fait...en 1950 à la campagne... mais pas sur le rheostat : "ils" courcircuitaient le bobinage au niveau du jeu de bagues dans le rotor, on sait pas si ca marche tres bien...
les inge du constructeur ne vont pas se mouiller evidemment (t'inquietes ils sont pas là, ils bossent ou ils "planninguent" leurs RTT et leurs conges et ceux des collegues) ... mais ne serait il point bon pour leur meninges qu'ils essayent une telle becane modifiée au banc... mais les inge usine aujourd'hui ont-ils su garder un esprit curieux et aussi ... ; la permission de la direction de "jouer" avec le matos pour apprendre ? a t on encore du temps pour ca ? et la curiosité ?
- on a fait : virer le bobinage rotor et enfilé des barres et refait une cage, ca marche encore je pense, et avec des DEM mais sur des pompes c qui n'est pas bien mechant a demarrer, sauf a passer l'accrochage et les 4In...
mais faire ca au pif pour une charge plus mechante...on ne sait pas ou on va
comme Itacuribi je dis que l'electrolythique rotorique marche bien, c un appareil rustique, costaud, et a part les aoip il s'en fait d'autres ameliores intergrant une pompe qui fait monter le liquide sur les electrodes et ca marche top bien
ca fait un peu d'entretien, faut faire les niveaux
r
Reply to
Desilu
Desilu a écrit :
Vous permettez, pour satisfaire ma curiosité :-) Pour l'essentiel quelle est la composition de l'électrolite, et son titre (degré, % )?
merci
Reply to
capfree
capfree a écrit :
titre (degré, % )?
Soude, ou carbonate de soude, ou carbonate de potassium, etc en solution dans l'eau, + un peu d'huile de parafine pour eviter une trop grande evaporation (ca chauffe parfois mechant)
j'ai meme vu , LOL , dans une scierie un depannage de fortune fait avec des bouts de tole comme electrode et de la lessive, ca demarrait une deligneuse de 45 kw le temps du depannage du rheostat à bain d'huile a la campagne les types sont prets a tout pourvu que ca marche, ils ont une vue moins etriquee de ce qui est normalisé ou correct, seul le pragmatisme compte. et n'ont ils pas raison????
r
Reply to
Desilu
Desilu a écrit :
[mesquinerie sur l'i grec, zéro pour l'ortho :-( ]
Bien bien! Et les électrodes, elles sont en quoi, un acier inox?
Merci encore
Reply to
capfree
capfree a écrit : Bien bien! Et les électrodes, elles sont en quoi, un acier inox? c en vue d'un depot de brevet ? :-)inox may be
Reply to
Desilu
Desilu a écrit :
à mon avis le brevet a été déposé ;-(( bien avant que tu naisse ! mais bon , tu peux toujours essayer :-) j'ai dans la littérature un démarrage électrolytique sur un async à bagues tri qui date de 1923.
hasta luego et que les dieux du net te gardent
Reply to
itacurubi
le principe "liquide vapeur" : questiona2balles : il se passe quoi dans la solution saline ?
Reply to
Desilu
capfree a écrit :
ben non , regardes je suis toujours là a emmerder le ng ( et victor vocatus ) et tout le monde ;-))
Quand mon père était encore , il jouait du théâtre , des troupes il en a monté ça et là au gré de ses déplacements , mais je me rappelle toujours cette soirée au Palacio Salvo à Montévideo ... J'étais qu'un ado .
le régisseur régissait ses spots avec les tubes en pvc de l eau du sel et qq électrodes en fer à béton , la clop au bec , ça bouilloinnait on aurait pu faire du potage ! mais il salait trop !
la clop au bec ,
Le palacio salvo à Montévidéo existe toujours ( voir sur google maps )
bon, ils ont du passer aux triacs !
Reply to
itacurubi
capfree a écrit :
tu mets dans 1 litre d'eau pure de rivière , 1 gr de sel de mer 2 gr de sel encore , ensuite faut arrêter la suite .
lol
juste pour la rigole ou tu va déverser la mixture que je t'ai donné
Reply to
itacurubi
itacurubi a écrit :
C'est pour adapter ma résistance à ma HTA*,... et un litre d'eau de mer à choisir là au mieux
mixée à 11,66 l d'eau de rivière à truite, ça le ferait?
Non un peu de sérieux, c'est trop simple comme ça de se bricoler une résistance réglable costaude en deux temps trois mouvement, je connaissais pas :-(
Reply to
capfree
capfree a écrit :
dans la serie "petites recettes d'atelier" j'en ai d'autres mais qu'on ne peut pas publier, on me taxerait de plagiat avec suicide mode d'emploi ! j'ai ecrit un post et tout effacé. :-(
Reply to
Desilu
Desilu a écrit :
Dans la série "le temps jadis" (1975): d'un un moteur à bagues d'une bonne dizaine de CV, j'ai fait un poste à souder continu, si vous célez vos trucs et astuces......
/O tempora, o mores/ ! ( Ciceron )
Reply to
capfree
Desilu a écrit :
j'ai encore dit une connerie ? ça devient une habitude ;-)))
que les dieux des ânes vous gardent
Reply to
itacurubi
itacurubi a écrit :
non pas si tant conne que ça , d'ailleurs ne dit-on pas un "jeu d'orgue" en parlant d'un pupitre de gradateurs de theatre ? !!!! alors ton exemple de tuyauterie salée me semble approprié
Reply to
Desilu
Desilu a écrit :
ça sniffait O et H2 ... ;-)) le régisseur avait la clop au bec ! tu me le rappelles ;-) un coup à mettre sur le compte des Tupamaros si O et H2 , avaient conclu un accord pour me faire péter la tronche ;-))
l'important était le sel ! :-))
Reply to
itacurubi

PolyTech Forum website is not affiliated with any of the manufacturers or service providers discussed here. All logos and trade names are the property of their respective owners.