cùblage bloc de sécurité (BAES)

RO2V et RNF interdits pour l'eclairage de sécurité alimentés par source centrale ( l'alimentation de la source centrale elle pas de problÚme ),
cùbles non seulement "non propagateurs de la flamme" mais aussi résistants au feu ( ex pyrolion ) obligatoire ( CR1 ) et normalement de couleur orange. Tout ceux que je connaissaient étaient en rigide uniquement avec une gaine silicone relativement fragile vis a vis des impacts .... ce qui ne veut pas dire qu'il existe pas autre chose, mais avec un cout largement supérieur au ro2v ou rnf classique.
Add pictures here
✖
<% if( /^image/.test(type) ){ %>
<% } %>
<%-name%>
Add image file
Upload

D'accord 100% avec votre remarque en installation fixe permanente le CR1 ou CR2 ** mais lĂ  je ne le lis pas dans l'article CTS 24 spĂ©cifique aux chapiteaux ** en installation temporaire ==> Ils demandent juste la non prop donc le C2..et non le CR2 <=estimant alors que l'evacuation peut ĂȘtre rĂ©alisĂ© en 15 mn obligation etant faite cependant de tenir une heure sur la source ( une tente medical/mil 16 places non ignifugĂ©e ca part en torche 100% en 5 mn...)
Ils existe pas mal de *derogations *ou d'adaptations aux bouquins rouges de la reglementation erp Siger devrait acquérir celui qui est propre à son activité et le plus récent
et normalement de couleur orange. oui et aussi verts pour les anciens cables armés utilisés en zone industrielle à risque explosif

C'est un investissement Ă  calculer
Dans les catalogues de cables speciaux TBT telephonie on devrait trouver des cables siliconĂ©s CR2 double peau et avec un blindage Ă  maillage serrĂ© prĂ©sentant une bonne resistance mecanique quelle section minimum ? > 0.75ÂČ? une ou deux paires 6/10 en // ?
Jean
Tout cela pour info et de memoire, je ne suis plus elu et Ă  la CS pour actualiser

Add pictures here
✖
<% if( /^image/.test(type) ){ %>
<% } %>
<%-name%>
Add image file
Upload

spécifique aux chapiteaux ** en installation temporaire
Effectivement, je n'avais pas pensé a cet aspect des choses, comme quoi, l'habitude aidant ......
Add pictures here
✖
<% if( /^image/.test(type) ){ %>
<% } %>
<%-name%>
Add image file
Upload
_ _ vocatus a Ă©crit :

Une source centrale ? Je ne suis pas sûr de comprendre. Les 4 blocs sont alimenté par un seul cùble branché sur une prise de l'armoire.

Oui, c'est une possibilité.
--
siger

Add pictures here
✖
<% if( /^image/.test(type) ){ %>
<% } %>
<%-name%>
Add image file
Upload
Bonjour,

Au lieu d'avoir n BAES alimentés en permance, chacun ayant leur batterie, tu aurais n BAES qui ne seraient alimentés qu'en cas de coupure de courant par une unique source centrale (= une seule batterie pour tous les BAES).
Dans le cas de la source centrale, les BAES ne seraient plus que de vulgaires ampoules dans un joli boitier, puisqu'il n'y a plus besoin de gérer la charge des batteries ou la détection de coupures de courant.
(tiens, ca marche comment pour l'autotest par contre?)
Bertrand
Add pictures here
✖
<% if( /^image/.test(type) ){ %>
<% } %>
<%-name%>
Add image file
Upload

Coté onduleur, pas de problÚme, autotest intégré, et contrÎle obligatoire par organisme agrée une a deux fois par ans pour vérifier l'autonomie complÚte. Pour les lampes c'est contrÎle visuel lors de ces visites ( et je me pose la question si les utilisateurs ne devaient pas en faire des mensuelles ). Perso, j'avais rajouté un détecteur de seuil d'intensité en sortie onduleur avec report d'alarme )
L'intĂ©rĂȘt d'une source centrale ( outre l'autonomie plus longue et que ce soit obligatoire pour certaines installations ) est le gain au niveau des luminaires, de simples lampes ordinaires ou fluocompactes Ă©tant autorisĂ©es, associĂ© a une maintenance beaucoup moins lourde a long terme. Par contre le cout du cĂąblage Ă©tant beaucoup plus lourd ce n'est valable qu'a partir d'un nombre Ă©levĂ© de points Ă©clairage.
Par contre pour revenir au BAES, les derniers modÚles n'avaient pas une télécommande et des reports d'alarme par courant porteur ?
Add pictures here
✖
<% if( /^image/.test(type) ){ %>
<% } %>
<%-name%>
Add image file
Upload
Bertrand a Ă©crit le 10/10/2010 Ă  01h09 : > Bonjour, > >> Une source centrale ? Je ne suis pas sĂ»r de comprendre. Les 4 blocs sont >> alimentĂ© par un seul cĂąble branchĂ© sur une prise de >> l'armoire. >> >> >> > Au lieu d'avoir n BAES alimentĂ©s en permance, chacun ayant leur > batterie, > tu aurais n BAES qui ne seraient alimentĂ©s qu'en cas de coupure de > courant > par une unique source centrale (= une seule batterie pour tous les BAES). > > Dans le cas de la source centrale, les BAES ne seraient plus que de > vulgaires ampoules dans un joli boitier, puisqu'il n'y a plus besoin de > gĂ©rer la charge des batteries ou la dĂ©tection de coupures de > courant. > > (tiens, ca marche comment pour l'autotest par contre?) > > Bertrand > La tĂ©lĂ©commande et son installation ne sont pas un gros problĂšme quant Ă  l'installation d'une source centrale, les coĂ»ts ne sont pas les mĂȘmes.
Les BAES restent la meilleure solution.
Add pictures here
✖
<% if( /^image/.test(type) ){ %>
<% } %>
<%-name%>
Add image file
Upload
siger a Ă©crit le 03/10/2010 Ă  22h55 : > Bonjour, > > Dans un chapiteau recevant du public, nous avons une armoire Ă©lectrique > fournie par la mairie : souvent un disjoncteur gĂ©nĂ©ral tri et 6 > disjoncteurs mono reliĂ©s chacun Ă  une prise, ainsi qu'un bornier > tri > aprĂšs le disjoncteur gĂ©nĂ©ral. > > Nous avons 3 blocs d'issue de secours et un bloc anti-panique, les 4 > cĂąblĂ©s en parallĂšle. > > Premier point : > > Je lis ici : http://petitlien.fr/55ro > que les blocs doivent ĂȘtre en amont de la commande d'Ă©clairage. > > Si je regarde le premier schĂ©ma ici : > http://petitlien.fr/55rp > ou ici : >
http://www.legrand.fr/files/fck/Image/1018_JPG/74381y.jpg
> je ne vois pas les blocs en amont mais en parallĂšle Ă  > l'Ă©clairage. > > Que signifie "en amont" ? > > > > DeuxiĂšme point : la mise au repos. > Dans notre cas, ils sont en veille du dĂ©but Ă  la fin de > l'installation, > puis dĂ©branchĂ©s jusqu'Ă  la suivante puisqu'on > dĂ©monte tout. Et donc ils > se vident. > D'aprĂšs : > http://www.legrand.fr/professionnels/l-exploitation-des-baes_1018.html > la mise au repos a pour but de ne pas vider les batteries quand la > salle n'accueille rien pendant une longue pĂ©riode et que le courant est > coupĂ©, ce qui permet qu'ils soient immĂ©diatement > opĂ©rationnels Ă  la > rĂ©ouverture. > > Mais dans notre cas, il y a plusieurs jours de montage avant que le > public ne vienne, ils ont donc le temps de se charger. Mais admettons > que c'est la loi et que c'est comme ça (et puis si ça > Ă©connomise les > batteries...) : dans ce cas faut-il une tĂ©lĂ©commande pour les > mettre au > repos ? Ne pouvons nous pas le faire nous-mĂȘme (un bouton sur le > bloc ?) quand on les dĂ©monte ? > > Merci. > > > siger > Bonjour, L'explication que vous avez lue et le schĂ©ma sont bien tous les deux conformes Ă  un bon montage. En amont, veut dire vers le haut, vers la maontagne, en avant contrairement Ă  l'aval.
Donc les BAES sont bien en parallÚle avec l'éclairage normal mais le "repiquage" des BAES se situe entre le disjoncteur et l'interrupteur normal. Ainsi, la coupure de l'inter normal laisse les BAES alimentés et la coupure du disjoncteur supprime leur alimentation les mettant en sécurité.
Concernant la tĂ©lĂ©commande, non seulement elle est obligatoire (voir les articles EC.. et EL.. de l'arrĂȘtĂ© du 25 juin 1980 mais en plus elle prĂ©serve vos BAES Ă©vitant toute dĂ©charge et recharge inutile. Avant de dĂ©monter le chapiteau, vous disjonctez l'Ă©clairage, les BAES passent en sĂ©curitĂ© et, grĂące Ă  la tĂ©lĂ©commande vous les neutralisez. Ainsi, ils ne se dĂ©chargent pas inutilement et, surtout, ils sont opĂ©rationnels dĂšs la 1Ăšre minute lorsque vous remontez le chapiteau, ce qui est la lĂ©gislation. Sinon, vous devez attendre 12 ou 24 heures de charge aprĂšs le remontage pour qu'ils soient de nouveau opĂ©rationnels.
Cette télécommande est plus pratique qu'un interrupteur sur le BAES car vous les neutralisez tous instantanément d'un coup. Quant au montage de cet interrupteur auquel vous faites allusion, il est interdit. En le faisant vous changez les caractÚristiques du bloc qui perd son homologation et vous fait perdre toute garantie vis à vis de votre assurance et de la législation.
Add pictures here
✖
<% if( /^image/.test(type) ){ %>
<% } %>
<%-name%>
Add image file
Upload
collomb a Ă©crit :

OK. En fait mon incompréhension venait du fait que je pensais que "amont" signifiait "avant" ET "en série".

OK, c'est trÚs clair, et ça confirme ce qui a été dit, ce que j'en avais retenu, en tous cas :-).
Je précise que :
- le cĂŽtĂ© pratique : aucune importance, il n'y en a que 4. Et on ne les arrĂȘte que quand on dĂ©monte le chapiteau
- attendre 24 h aprĂšs le remontage : aucune importance, le temps avant que le public entre est toujours plus long. Et au cas oĂč, on les montera en premier.
- l'usure pour cause de déchargement : il y en a qui marchent depuis plusieurs années. Par ailleurs cette page http://petitlien.fr/55ro dit qu'il faut vérifier l'autonomie d'une heure tous les 6 mois. Donc les laisser s'éteindre au démontage est une maniÚre de les vérifier. Ensuite on ne les recharge qu'au montage suivant. Le chapiteau ne bouge pas fréquemment.
Tout ça me fait dire qu'on n'a *en pratique* besoin de rien.
Mais il y a un cas : si on est obligé de couper le courant pendant plusieurs heures dans l'aprÚs-midi (une réparation, par exemple), puis on remet le courant et le public entre peu de temps aprÚs.
Mais alors ça veut dire un connecteur à 4 points par bloc (et faire des cùbles) ou 2 connecteurs (et tirer un cùble de plus).
--
siger

Add pictures here
✖
<% if( /^image/.test(type) ){ %>
<% } %>
<%-name%>
Add image file
Upload
Bonjour,
Le Dimanche 09 janvier 2011 Ă  19:02 UTC, siger Ă©crivait sur fr.sci.electrotechnique :

Pas sur les installations éphémÚres inférieures à (? il faut que je retrouve la durée exacte).

Ça je confirme.

Soit faire des armoires éléctriques avec des connecteurs spéciaux. P17 tétra par exemple, cependant si les fils sont inversés dans les prises (mal montées du coup) la commande d'extintion ré-allumage va fonctionner à l'envers pour certains BAES (pour le matériel des prestataires, il y a recopie entrée/sortie) et les prises sont grosses. Dans les chapiteaux ou tentes "Jaulin" ça pose soucis. Soit, effectivement tirer deux cables et avoir deux connecteurs. Un pour le secteur et un pour la télécommande. XLR par exemple, ça permet d'utiliser et de recycler les vieux cùbles HP XLR. Les loueurs/prestataires ont des armoires spécifiques.
Je fais (exceprionnellement) un peu de pub en signature pour mon activitĂ© professionnelle... ça peut peut ĂȘtre t'ĂȘtre utile, voir partie distribution Ă©lectrique.
@+
--
GĂ©rald Niel
<http://news.gegeweb.org
  Click to see the full signature.
Add pictures here
✖
<% if( /^image/.test(type) ){ %>
<% } %>
<%-name%>
Add image file
Upload

Polytechforum.com is a website by engineers for engineers. It is not affiliated with any of manufacturers or vendors discussed here. All logos and trade names are the property of their respective owners.