Interrupteur de coupure locale

Bonsoir,
je recherche des infos, textes, normes sur l'obligation d'utiliser des
interrupteurs de proximités à proximité des moteurs pour des machines
diverses :
convoyeur à vis, élévateur à godet, ventilateur, transporteur à bande,
sas rotatif, etc....
Est-on réellement obligé d'en installer (en France) ou est ce seulement
pour permettre au mécano de se mettre en sécurité en cas d'intervention
et d'éviter à l'électricien de maintenance de se déplacer pour consigner
le départ moteur au tableau électrique?
Merci
Reply to
B12
Loading thread data ...
"B12" a écrit dans le message de news: 47f3ef6d$0$6637$ snipped-for-privacy@news.free.fr...
== Bonsoir
c'est un métier . sujet trop vaste ya les machines dangereuses ...et les autres les machines qui ne peuvent redémarrer seules après coupure secteur ..etc le tout dans un environnement humain et matériel codifiés Faites preuve de bon sens
Si vous êtes sous-traitant industriel conformez-vous aux règles en vigueur dans l'entreprise et au schéma directeur de sécurité Comme vous n'aurez pas acces à ce dernier conformez vous aux dires et * écrits * du correspondant qui vous a été attribué pour la délivrance de votre laissez-passer.
V
Reply to
vocatus
"vocatus" a écrit dans le message de news:47f3f65d$0$5581$ snipped-for-privacy@news.free.fr...
c'est antinomique ! ;-)
Reply to
Itacurubi
Itacurubi a écrit :
Vous trouverez toutes les infos sur la brochure 770 de l'INRS sur le lien suivant
formatting link
$FILE/visu.html?OpenElement
Reply to
lobo
L'ensemble des prescriptions de l'INRS repose sur le bon sens. En ce qui concerne la mise en sécurité des personnes intervenantes (consignation) il faut tenir compte des différentes contraintes d'interventions(fréquence, durée), d'éloignement de l'organe de l'armoire de commande, du repérage utilisé etc. etc . Ce qui est obligatoire c'est que chacun doit s'assurer de sa propre sécurité soit par un appareil de sectionnement condamnable, soit par une procèdure adaptée ( feuille de consignation délivrée par une personne dûment formée et désignée à le faire etc.etc .j'abrège et je simplifie). Pour un organe visité une fois tous les cinq dix ans, de forte puissance et pour un temps d'intervention très long, il vaut mieux prendre le temps de consigner le départ dans l'armoire de commande et ne pas mettre d'IS ( le prix d'installation ne s'amortit jamais) En revanche sur des appareils nécessitant des interventions journalières de petites tailles (jusqu'à 7.5 kW) on trouve des IS cadenassables à des prix raisonnables et qui permettent la mise en sécurité (coupure omnipolaire de la puissance) ainsi que la remise en service rapide et sûre.
T Alexandre
"B12" a écrit dans le message de news: 47f3ef6d$0$6637$ snipped-for-privacy@news.free.fr...
Reply to
Thierry ALEXANDRE
Thierry ALEXANDRE a écrit :
Il est sûr que les prescriptions de l'INRS tout comme les normes reposent sur le bon sens et heureusement. Elles évitent à tout à chacun de se torturer les méninges à chaque action, il est plus facile d'appliquer une règle aussi simple que possible. Mais il est obligatoire de mettre à disposition des opérateurs un moyen de coupure instantané qui empêche toute remise en service non volontaire de sa part. Ceci ne vaut nullement consignation, le technicien d'intervention en fera une sans utiliser le même appareillage. Bonne soirée
Reply to
lobo
"lobo" a écrit dans le message de news:7P7Jj.112$ snipped-for-privacy@nntpserver.swip.net...
c'est bien ce que je dit ! je cite "Cette brochure ne doit en aucun cas être utilisée pour la conformité aux règles techniques de conception de machines soumises à marquage CE." autant ne dire rien ! j'ai rien vu , rien entendu , mais je dirais tout !
Reply to
Itacurubi
Itacurubi a écrit :
Prenez donc la peine de lire la brochure en entier. Si elle n'est pas la bible, j'ai connu tellement de professeurs qui ont dit tellement de conneries que je préfère les recommandations de l'INRS, même s'il leur est arrivé de s'égarer.
Reply to
lobo
Itacurubi a écrit :
Il y a aussi ceci
formatting link
Et la brochure ED770 fait référence à ce texte. Je rappelle quand même que le post d'origine cherchait des textes réglementaires.
Reply to
lobo
"lobo" a écrit dans le message de news: 8enJj.19$ snipped-for-privacy@nntpserver.swip.net...
formatting link
== = sur un interrupteur de coupure locale .. pas un arrêt d'urgence
ou posée autrement la question aurait pu être il n'y a aucun interrupteur général à proximité de chaque machine mais l'ensemble de la production est suivie et contrôlée depuis la tour de guet par un vigile permanent disposant d'un dispositif d'arrêt général de la production ( 2 bigs contacteurs BT redondants en série et un sectionneur motorisé Ce même vigile est équipé d'un dispositif homme mort qui détectera toute défaillance de santé ou endormissement de celui-ci et neutralisera l'ensemble delaproduction
oui c'est possible
V
Reply to
vocatus

PolyTech Forum website is not affiliated with any of the manufacturers or service providers discussed here. All logos and trade names are the property of their respective owners.