Analyse du risque de foudre GUIDE UTE C15-443

Bonjour, Je ne dispose pas du guide UTE C15-443 et je cherche à faire une analyse de risque de mon installation. En utilisant le guide de choix interactif en ligne Hager
http://www.hager.fr/menu/services-pro/logiciels/guide-parafoudres/4203.htm je constate que le récapitulatif n'est pas utilisable car ne récapitulant pas tous les paramètres d'entrées.
RÉPONSE DU GUIDE Récapitulatif des parafoudres sélectionnés 1. Protection de tête : - Réf : SPN265R. Parafoudre avec réserve et contact auxiliaire. Associer un disjoncteur 32A - courbe C. Adapter le pouvoir de coupure à l'installation. D'après les critères enregistrés, la norme NFC15-100 et le guide UTE C15-443, l'installation d'une protection de tête est recommandée.
Descriptif de l' installation Bâtiment - non équipé d'un paratonnerre Environnement - département 26 - niveau kéraunique : 42 ligne BT totalement enterrée Matériel à protéger - très sensible au foudroiement à + de 30m du disjoncteur de branchement Réseau - monophasé ligne téléphonique analogique
Descriptif de l' installation non récapitulé dans le résumé du logiciel Hager???????? et pourtant importante pour la réponse sur le caractère obligatoire ou recommandé du parafoudre. Le bâtiment est placé : en Zone montagneuse L'indisponibilité de l'installation n'affecte pas la sécurité des personnes Le matériel à une valeur faible < 1500 Euros
Avez vous UTE C15-443 et comment présenté cette analyse de risque pour la présenté au consuel et justifier la non utilisation d'un parafoudre?? d'avance merci
Add pictures here
<% if( /^image/.test(type) ){ %>
<% } %>
<%-name%>
Add image file
Upload
"FREE" a écrit

Il s'agit de faire une analyse du risque selon la méthodologie du guide, ou de justifier la décision déjà prise de ne pas protéger par parafoudres ? Claude
Add pictures here
<% if( /^image/.test(type) ){ %>
<% } %>
<%-name%>
Add image file
Upload
"Claude" a écrit

Bon, peu importe. En résumé, il y a deux cas où c'est obligatoire : présence de paratonnerre sur le toit, ou réseau BT partiellement ou totalement aérien et niveau kéraunique supérieur à 25. On peut ajouter que si le réseau BT est souterrain et le réseau téléphonique aérien, on n'est pas plus à l'abri... Dans la Drome, avec un niveau kéraunique de 42 (le maxi en France est de 44), en montagne, et avec du matériel fragile, il est plus que conseillé de protéger dans tous les cas même si on n'est pas dans un cas "obligatoire". Claude
Add pictures here
<% if( /^image/.test(type) ){ %>
<% } %>
<%-name%>
Add image file
Upload
Claude a écrit :

Avant de poser ma question sur le forum J'ai téléphoné au consuel de lyon. Je lui aie posé la question suivante. Un parafoudre est il obligatoire si ma ligne BT est entièrement enterrée et niveau kéraunique supérieur à 25? Il m'a répondu non mais il faut le justifier par une analyse de risque guide UTE C15-443 et que la ligne BT soit entièrement enterrée n'est pas suffisant. Avec le logiciel Hager si le matériel a une valeur < à 1500 Euros => non obligatoire. si le matériel a une valeur > à 1500 Euros => obligatoire. Je trouve que tout ce qui tourne autour du consuel et des normes est très discutable et j'ai impression d'un raquette organisé.
Prix du parafoudre proposé par le logiciel Hager SPN265R Prix HT 521,91 Euro / pièce + Disjoncteur 32 courbe C
Add pictures here
<% if( /^image/.test(type) ){ %>
<% } %>
<%-name%>
Add image file
Upload
"FREE" a écrit

Racket, il ne faut pas exagérer, même si les industriels qui participent à la rédaction des normes ne le font pas que par philanthropie ;o) Car les cas où la protection est obligatoire (ou indispensable car le guide le guide UTE emploie les deux termes) sont tout à fait fondés. Mais si, en dehors de ces cas, et donc dès lors que la sécurité des personnes n'est pas en jeu, on préfère faire fonctionner (et payer pour ça) les assurances que mettre en place le coffret de protection qui va bien, pourquoi pas. C'est un calcul économique.
Mais dans le cas d'une installation en montagne, avec un niveau kéraunique de 42, je pense raisonnable, par expérience, de mettre une protection. Surtout si un modem (ou un téléphone sans fil) est simultanément connecté au réseau téléphonique et au réseau d'alimentation basse tension. Car sinon, un jour ou l'autre, l'appareil en question se chargera (au prix de sa vie) d'assurer l'équilibrage entre les potentiels des deux réseaux. Ce qui ne se produira pas avec une protection mixte secteur + téléphone. Il y a un topo sur ce sujet ici : http://www.logelec.com/Protection-Foudre/Equilibrage Claude
Add pictures here
<% if( /^image/.test(type) ){ %>
<% } %>
<%-name%>
Add image file
Upload

Je pense???? Pourquoi faire des normes si c'est pour en conclure ce genre de réponse. Mon expérience de chef de projet en électricité automatisme industriel me fait douté de d'efficacités des parafoudres. A lire http://www.mesures.com/archives/776electrotechnique.pdf "Un parafoudre, même de très bonne qualité, peut s’avérer totalement inefficace s’il est mal choisi ou mal installé. Un des organismes Français les plus connus considère que dans 9 cas sur 10, les installations de parafoudres ne respectent pas les normes de mise en oeuvre et sont donc inefficaces."
Alors si il n'est pas obligatoire je n'en veux pas mais je ne souhaite pas devoir payer une contre visite du consuel.(Prix 165 euros) Les consuels n'aime pas les particuliers ayant aucune concurrence il en profite au maximum. pour un particulier Prix de l’attestation de conformité : 106,05 euros Pour un Professionnel par 100 Prix de l’attestation de conformité : 21 Euros
Add pictures here
<% if( /^image/.test(type) ){ %>
<% } %>
<%-name%>
Add image file
Upload
"FREE" a écrit

Je ne comprends pas la violence de cette réaction. Je vous donne des éléments de réponse et vous me pinaillez pour un mot en le sortant de son contexte

Si votre expérience de chef de projet vous donne autorité pour juger de la qualité des réponses des autres, eh bien inventez vous la réponse que vous jugez acceptable et démerdez vous tout seul avec votre consuel. Bonne chance. Claude
Add pictures here
<% if( /^image/.test(type) ){ %>
<% } %>
<%-name%>
Add image file
Upload
Claude a écrit :

cela me semble être la réponse la plus appropriée !
Add pictures here
<% if( /^image/.test(type) ){ %>
<% } %>
<%-name%>
Add image file
Upload

Pour avoir des référence communes et faire marcher le commerce.

Et vous n'avez pas la 15 443 ? C'est pourtant la bible en matière de parafoudres.

Tout à fait.

Vous avez tort, il existe des bons parafoudres par chers, voir chez Legrand, Soulé et Schneider. Et aussi chez les Allemands Dehn et Phoenix contact.
Vous en mettez un sur l'énergie, un autre sur l'arrivée télécom, l'un à côté de l'autre, et c'est bon.
Quant aux analyses de risques elle ne peuvent maintenant être faites que par des professionnels accrédités "Qualifoudre".
Ca coûte cher, c'est bidon (j'en ai fait un certain nombre), ça ne sert qu'à rassurer les administratifs ou pour faire peur au chef pour qu'il donne les moyens de la protection.
Add pictures here
<% if( /^image/.test(type) ){ %>
<% } %>
<%-name%>
Add image file
Upload
"Philippe RAI" a écrit

Ce n'est pas totalement faux, mais il ne faut pas jeter le bébé avec l'eau du bain. Qualifoudre ou pas, il y a des études sérieuses et des études bidon. Tout dépend de qui la fait et du mandat qu'il a reçu. Si le mandat est d'avoir le coup de tampon qui va bien, on a un coup de tampon avec du baratin autour. Pas une étude. Une analyse de risque photocopiée de la précédente du même département est effectivement bidon. Mais si le mandat est d'empêcher une installation de se volatiliser pour la 5ème fois, c'est déjà moins bidon et le verdict est vite tombé si l'étude est mal faite. Là, les comiques qui, sur site, ne mesurent pas les terres et recopient à chaque contrôle des mesures vieilles de 10 ans ou plus, sont vite répérés. D'ailleurs, peu de bureaux d'études s'y attaquent. Mais il y en a qui en ont fait leur spécialité, et il ne faut donc pas tout mettre dans le même sac. Claude
Add pictures here
<% if( /^image/.test(type) ){ %>
<% } %>
<%-name%>
Add image file
Upload
Philippe RAI a écrit :

Après presque 30 ans d'expérience dans l'industrie et pas dans le bâtiment je n'ai jamais eu affaire au consuel et je n'ai jamais installé de parafoudre sur mes installations.

Oui je sais c'est ce que le logiciel Hager préconise mais pas obligatoire.

Je pense la même chose que toi Pour info le consuel ma dit que c'est un document que je pouvais faire seul en utilisant la 15-443. Mais le but de ma question était de justifier de manière incontestable la non utilisation d'un parafoudre. Pour info c'est pour une résidence secondaire et le plus gros risque pour le parafoudre c'est pas la foudre surtout en été période d'occupation mais c'est de se faire cambrioler.
Add pictures here
<% if( /^image/.test(type) ){ %>
<% } %>
<%-name%>
Add image file
Upload
"FREE" a écrit

Pour votre info, la réponse était explicitement dans mon post du 24/11 à 17h17. Même si mon conseil (qui est aussi celui de Philippe RAI) ne vous a pas plus. Claude
Add pictures here
<% if( /^image/.test(type) ){ %>
<% } %>
<%-name%>
Add image file
Upload
Claude a écrit :

C'était ce que je pensais avant de téléphoner au consuel Le problème et que cette réponse ne semble pas suffire au consuel mais moi je n'est pas la norme. De plus je constate que le logiciel hager que tu peux tester tien compte en particulier du prix du matériel?????
Add pictures here
<% if( /^image/.test(type) ){ %>
<% } %>
<%-name%>
Add image file
Upload
"FREE" a écrit

Le guide UTE ne fixe pas de seuil et parle de coût faible, moyen ou élevé. Comme ça ne veut rien dire, Hager a mis une valeur en face, mais elle n'est qu'indicative. Et cependant pas idiote puisqu'en rapport avec le coût de la protection. Le problème des normes est que leur respect est obligatoire et qu'elles sont payantes. On peut néanmoins les consulter gratuitement dans les bureaux de l'AFNOR, dans des chambres de commerce (la mienne n'a rien), etc. Il semble que le consuel fasse un peu de zèle sur ce coup là en exigeant une étude de risque formelle. Je lui demanderais à qui il conseille de la faire faire, afin de savoir s'il veut absolument que ce soit un organisme agréé Qualifoudre avec lequel il travaille habituellement, ou s'il admet une étude "amateur". Dans le premier cas, il est peut-être moins cher de mettre d'emblée une protection... Claude
Add pictures here
<% if( /^image/.test(type) ){ %>
<% } %>
<%-name%>
Add image file
Upload

Oui, mais en tant que professionnel en électricité et automatisme industriel, avoir cette norme me paraît indispensable.

C'est la base.

Oui, c'est vrai, j'avais plutôt à l'esprit l'étude foudre des sites industriels selon la 62305-2 qui fait une centaine de pages.
Donc avec la 15-443 c'est beaucoup plus simple, ça tient en deux pages, une formule simple à appliquer.
C'est ce que doit faire le logiciel Hager. Vous devez trouver aussi ce calcul sur les catalogues genre Legrand.

Appliquez la formule magique de la 15-443.

C'est sans doute vrai.
Add pictures here
<% if( /^image/.test(type) ){ %>
<% } %>
<%-name%>
Add image file
Upload
Philippe RAI a écrit :

Non cette norme n'est pas utile pour faire des machines spéciales de plus je n'ai aucun contact avec consuel mais avec APAVE.... Les schémas électriques étant de plus en plus simples 90% de mon travail c'est de l'automatisme ou de l'info indus.

Je n'ai pas cette norme magique Si il existe une formule magique qu'elle est elle??? C'est l'unique but de ma question.
Add pictures here
<% if( /^image/.test(type) ){ %>
<% } %>
<%-name%>
Add image file
Upload

Votre adresse courriel ?
Add pictures here
<% if( /^image/.test(type) ){ %>
<% } %>
<%-name%>
Add image file
Upload
Philippe RAI a écrit :

""" snipped-for-privacy@laposte.net""" D'avance merci
Add pictures here
<% if( /^image/.test(type) ){ %>
<% } %>
<%-name%>
Add image file
Upload
Philippe RAI a écrit :

Un lien très intéressant avec la formule magique pour le choix du parafoudre mais pas de tableau pour évaluer l'intérêt d'utiliser un parafoudre?? http://stielec.ac-aix-marseille.fr/cours/abati/foudre/foudre.htm
Risque lié au site : E = Ng (1 + BT + HT + d)
Ng densité de foudroiement (voir carte) BT longueur de la ligne aérienne entre le transformateur et l'installation - 100 m : BT = 0,2 - 200m : BT = 0,4 - 300 m : BT = 0,6 - 400 m : BT = 0,8 - >P0m : BT = 1 - ligne enterrée : BT = 0 HT nature du réseau Haute Tension - aérien : HT = 1 - souterrain : HT = 0 d situation de la ligne aérienne BT et du bâtiment - entourés de structures : d = 0 - quelques structures voisines : d = 0,5 - terrain plat ou découvert : d = 0,75 - crête, plan d'eau, montagne, paratonnerre : d = 1
Risque lié aux récepteurs à protéger : R = S + C + I
S sensibilité du matériel aux surtensions - sensibilité peu importante : S = 1 - sensibilité moyenne : S = 2 - sensibilité importante : S = 3
C coût du matériel - coût faible : C = 1 (< 1500 €) - coût moyen : C = 2 (de 1500 € à 15000 €) - coût élevé : C = 3 (>15000 €
I incidence de l'indisponibilité du matériel - incidence faible : I = 1 - incidence moyenne : I = 2 - incidence élevée : I = 3
Add pictures here
<% if( /^image/.test(type) ){ %>
<% } %>
<%-name%>
Add image file
Upload
Merci à Philippe pour la Norme C15-443 Après lecture je constate que les formules magiques ont changées. Comme le demande notre cher Président ces messieurs des normes travaillent beaucoup. Et oui ils sont très productifs Il ridiculise le pauvre Pythagore et ces formules de plusieurs milliers d'années!!! Ils passent aussi leur temps sur les forums pour surveiller qu'on ne leurs volent pas leurs formules magiques. Et oui ce cher Claude a participé à sa rédaction.
Add pictures here
<% if( /^image/.test(type) ){ %>
<% } %>
<%-name%>
Add image file
Upload

Polytechforum.com is a website by engineers for engineers. It is not affiliated with any of manufacturers or vendors discussed here. All logos and trade names are the property of their respective owners.