Maintien l'arrt d'un moteur asynchrone

FU2 fr.sci.electrotechnique
Bonjour,
J'ai un souci avec un moteur asynchrone de ventilateur qui doit fonctionner par intermittence : parfois, quand il y a du vent, il est
entrainé par celui-ci.
Ensuite, quand on veut mettre en route le moteur, le moteur se met à tourner à l'envers.
Pour moi, c'est que le couple de démarrage de ce moteur est trop faible.
Compte tenu du fait qu'un moteur asynchrone a de toute façon un couple de démarrage faible, je pense que la meilleure solution est d'augmenter la résistance à l'arrêt de ce moteur afin que le vent ne puisse plus l'entrainer facilement.
Comment faire ?
Pour un moteur à courant continu, je sais qu'il suffit de court circuiter son alimentation pour le freiner.
Pour un moteur asynchrone, j'ai quelques doutes... je sais qu'on ne peut pas facilement utiliser un moteur asynchrone en générateur, donc je ne pense pas qu'un simple court circuit fonctionne.
J'ai entendu parler du freinage par injection de courant continu, mais le moteur n'est pas prévu pour. Quelles sont les marges de sécurité à appliquer ? Comment savoir quel courant on peut injecter sans problème ?
Plus globalement, qu'est ce qu'on fait quand on est dans mo ncas ?
PS: C'est le moteur d'un extracteur de fumée de chaudière - ne vous inquiétez pas, tout sera validé par le chauffagiste et le constructeur de la chaudière, encore faut-il trouver une solution.
Merci Bertrand
Add pictures here
<% if( /^image/.test(type) ){ %>
<% } %>
<%-name%>
Add image file
Upload
Le 18/12/2012 18:02, Bertrand a écrit :

de mémoire, le système de FIC (freinage par injection de courant) fonctionne proportionnellement a la vitesse du moteur donc a grande vitesse, fort freinage et a vitesse nul, freinage nul.
donc dans ton cas ce n'est pas une solution.
a priori, pour que le moteur parte a l'envers c'est que c'est un moteur sur 220V.
pour les moteur asynchrones triphasées (400V), il y en a avec un frein qui est alimenté sur deux phase par l'alim du moteur (un redresseur qui commande une bobine pour relacher le frein des qu'on alimente le moteur) voir si ca n'existe pas avec des moteur monophasees ?
autre solution, mettre un moteur plus gros (plus de couple au demarrage)
encore une autre solution, mettre un moteur tri etoile/triangle 400V/230V et un variateur de vitesse 230V mono/230V tri, c'est pas tres cher pour des petite puissance (mais tout est relatif)
Add pictures here
<% if( /^image/.test(type) ){ %>
<% } %>
<%-name%>
Add image file
Upload
Bertrand a écrit :

s le

urité à

me ?
Quitte à utiliser un courant auxiliaire, pourquoi ne pas plutô t envisager un frein électro-mécanique ? Ou alors un électro-aimant alimenté pendant que le moteur tou rne pour qu'il s'écarte du ventilateur, et que non alimenté, il le freine.
Certes, ce n'est pas de l'électronique.
Cordialement
Dominique.
Add pictures here
<% if( /^image/.test(type) ){ %>
<% } %>
<%-name%>
Add image file
Upload
Le Tue, 18 Dec 2012 17:02:13 +0000, Bertrand a écrit :

un clapet mécanique ?
OK c'est HS mais il ne faut pas vouloir une solution électrique partout.
Add pictures here
<% if( /^image/.test(type) ){ %>
<% } %>
<%-name%>
Add image file
Upload
---
Add pictures here
<% if( /^image/.test(type) ){ %>
<% } %>
<%-name%>
Add image file
Upload
Le Tue, 18 Dec 2012 17:02:13 +0000, Bertrand a écrit :

un clapet anti-retour : la mécanique quelquefois ...
Add pictures here
<% if( /^image/.test(type) ){ %>
<% } %>
<%-name%>
Add image file
Upload
Bonjour,
Effectivement l'envoi d'un courant continu dans un des bobinages devrait freiner le moteur en développant un courant de Foucault dans le rotor. Vous ne créerez cependant pas un frottement "sec", mais un couple résistant proportionnel à la vitesse de rotation.
En injectant un courant continu inférieur au courant nominal de fonctionnement du moteur, vous ne risquez de toutes façons pas d'endommager les bobinages.
Reste à mettre ceci en musique pour respecter les normes électriques...!
Vous pouvez aussi essayer de placer une palette, actionnée par un électro-aimant, qui au repos entravera toute rotation. C'est sans doute plus facile à réaliser avec un vieux contacteur.
bon courage !
avurnav
Le 18/12/2012 18:02, Bertrand a écrit :

Add pictures here
<% if( /^image/.test(type) ){ %>
<% } %>
<%-name%>
Add image file
Upload
Bonjour,
Effectivement l'envoi d'un courant continu dans un des bobinages devrait freiner le moteur en développant un courant de Foucault dans le rotor. Vous ne créerez cependant pas un frottement "sec", mais un couple résistant proportionnel à la vitesse de rotation.
En injectant un courant continu inférieur au courant nominal de fonctionnement du moteur, vous ne risquez de toutes façons pas d'endommager les bobinages.
Reste à mettre ceci en musique pour respecter les normes électriques...!
Vous pouvez aussi essayer de placer une palette actionnée par un électro-aimant qui au repos entravera toute rotation. C'est sans doute plus facile à réaliser avec un vieux contacteur.
bon courage !
avurnav
Le 18/12/2012 18:02, Bertrand a écrit :

Add pictures here
<% if( /^image/.test(type) ){ %>
<% } %>
<%-name%>
Add image file
Upload
Bertrand avait prétendu :

pourquoi ne pas tenter une solution mécanique simple tel un dispositif anti dévirage ?
Add pictures here
<% if( /^image/.test(type) ){ %>
<% } %>
<%-name%>
Add image file
Upload
On 18/12/2012 18:02, Bertrand wrote:

J'imagine qu'il sera possible de le freiner pendant quelques secondes uniquement juste avant de démarrer le moteur ? Du coup, ça réduit les risques, la consommation, et l'échauffement, non ?
--
cLx

Add pictures here
<% if( /^image/.test(type) ){ %>
<% } %>
<%-name%>
Add image file
Upload
---
Add pictures here
<% if( /^image/.test(type) ){ %>
<% } %>
<%-name%>
Add image file
Upload
Le 18/12/2012 18:02, Bertrand a écrit :

Personne ne propose de mettre un clapet empêchant le vent inverse ? Bien conçu, c'est trois fois rien, à l'exemple des VMC.
--
capfree

Add pictures here
<% if( /^image/.test(type) ){ %>
<% } %>
<%-name%>
Add image file
Upload
On Thu, 20 Dec 2012 00:06:34 +0100, capfree

si, ça a été proposé.
--
pas de turlututu. apres l'@robase

Add pictures here
<% if( /^image/.test(type) ){ %>
<% } %>
<%-name%>
Add image file
Upload
Comme on a pu te le dire la bas la solution la plus simple est celle du volet mécanique anti retour, le reste rentre dans le domaine du professeur Shadocko ;>)
Au cas ou ce serait une appli industrielle de grosse puissance, il est évident que la solution frein électromagnétique en bout d'arbre est la plus simple et efficace.
Add pictures here
<% if( /^image/.test(type) ){ %>
<% } %>
<%-name%>
Add image file
Upload

Polytechforum.com is a website by engineers for engineers. It is not affiliated with any of manufacturers or vendors discussed here. All logos and trade names are the property of their respective owners.