petites alims , pertes fer

suite à un post ( voir plus haut )
j'ai effectué une mesure d'une petite alim à vide
utilisaton : 7V 300mA soit 2.1 W
au primaire : 230 V 0,04 A soit 9,2 VA
mesure sur un compteur bleu étalonné : à vide l'alim consomme 1,58 W
( pertes fer )
Reply to
Itacurubi
Loading thread data ...
"Itacurubi" a écrit dans le message de news: snipped-for-privacy@tiscali.fr...
Bonjour
A vide, le transfo consomme (en puissances actives) : les pertes fer, mais aussi les pertes joules à vide, qui sont souvent négligées certes, mais à vérifier.
Et pour cela, attention à la mesure de la valeur efficace du courant à vide : car il n'est pas sinusoïdal, donc sa valeur efficace doit être mesurée par un RMS ou un ferromagnétique.
Reply to
SRV
"Itacurubi" a écrit dans le message de news: snipped-for-privacy@tiscali.fr...
La puissance active. Ai-je bon ? :-)
Je voulais juste dire qu'il fallait avoir I efficace à vide, et le R enroulement du transfo pour affirmer que Puissance à vide = P joules à vide + P fer vide = P fer nominale (sous réserve bien sûr que la tension à vide soit la valeur nominale et à la fréquence nominale).
Reply to
SRV
SRV a écrit:
OUF ! bcp de nominal !
effectivement on peut faire une mesure de résistance R1 avec un appareil approprié que je ne possède pas ( pont ) et une mesure du courant .
puis une mesure de puissance active ( c'est la seule chose que j'ai pu faire ) cause fêtes et autres activités :-)
mais grosso-modo le pb posé était de savoir combien consommait une petite alim ( les cafards qui monopolisent les rampes de prises :-) sans être utilisés . ensuite il faut expliquer cette diff entre le 7 9 ou 12 V délivré sous une puissance X et les valeurs en VA indiquées , c'est une chose qui m'amuse si il y a des amateurs pour faire des mesures , je pense qu'on pourra avancer :-)))
Reply to
Itacurubi
SRV a écrit :
Il faut savoir que les petits transfo, ont un rendement lamentable, les pertes fer peuvent atteindre plus de la moitié de la puissance active absorbée dans les conditions nominales. Les tôles sont isolées par oxydation naturelle donc M.Foucault se régale, le métal les constituant est de la tôle à ferrer les anes (bonjour les cycles d'hystérésis).
Oui d'accord mais le compteur doit être bon, il fait la mesure du fondamental qui est le seul à transporter de la puissance active.
A+ Philippe
Reply to
Philippe
"Itacurubi" a écrit dans le message de news: snipped-for-privacy@tiscali.fr...
Je veux bien participer, mais je n'ai pas bien compris le pb que tu évoques ? Peux-tu m'expliquer en détail STP ?
Reply to
SRV
SRV a écrit:
l'idée est de montrer par des mesures sur divers alims , quelle est la part des pertes fer et joules à vide , et plus si possible ( déterminer Rs par exemple ) donc si tu peut faire une mesure sur une petite alim , ça peut aider à comprendre la conso de ces engins :-)
Reply to
Itacurubi
Philippe a écrit: donc M.Foucault se régale, le métal les constituant
pauvres ânes :-))
Là dessus je suis moins d'accord , pas sur les possibilités du compteur , mais sur la capacité d'harmoniques de transporter de l'actif ! ou alors me s'baliège ?
Reply to
Itacurubi
"Itacurubi" a écrit dans le message de news: snipped-for-privacy@tiscali.fr... en détail STP ?
Ok, merci. Désolé, mais je ne peux pas faire de telles mesures actuellement, car je n'ai pas de matos sous la main.
Par contre, et je ne t'apprends rien, avec le modèle équivalent on peut s'en sortir. Avec ce modèle :
formatting link
On peut connaître la répartition des Pfer devant les Pjoules.
1. On fait un essai à vide pour avoir Rf et Lo et la rapport de transformation m
2. Un essai voltampèremétrique pour avoir Rs primaire Le faire sous le courant nominal, mais pas longtemps sinon ca chauffe et augmente Rs.
3.Un essai en court circuit du secondaire, MAIS avec la tension primaire REDUITE (bien sûr ). Ainsi on aura le Rs primaire + Rs secondaire ramené au primaire
J'sais pas si j'suis clair ?
Phil
Reply to
SRV
SRV a écrit:
absolument , j'ai enseigné celà durant 6 ans ! sur du mono , du tri et le top sur de l'héxaphasé, mais nos transfos faisaient 1 kVA mini !
sauf qu'on nomme Rp ( resp Xp ) ramené au primaire et Rs ( resp Xs ) ramené au secondaire .
dommage que tu ne puisses pas faire d'essais , je pense que ça serais un plus sur le ng !
Reply to
Itacurubi
"Itacurubi" a écrit dans le message de news: snipped-for-privacy@tiscali.fr...
On peut même dire qu'un moteur asychrone est un transfo triphasé qui tourne. :-)
Argg. Oui ! J'avais oublié !
Ben vraiment je ne peux pas, car je n'ai pas accès au matos actuellement (les vacances .. :-)) De plus , à la rentrée je vais être très occupé par des essais sur une régulation de température qui utilise le UAA2016. Je mettrai en ligne le petit compte rendu de ces essais.
Mais pour le transfo, c'est cuit .... Car après l'essai sur le UAA2016 je termine mes études.
Alors, adieu veaux vaches cochons, transfos, moteurs etc ..
Reply to
SRV
"rosa.daniel" a écrit dans le message de news: 41d08c58$0$7564$ snipped-for-privacy@news.wanadoo.fr...
Merci Daniel, mais je l'avais déjà ce line. Et j'ai téléphoné à Michel Terrier pour échanger sur le sujet.
Très sympa le Michel, vraiment.
Je lui ai promis de lui filer un exemplaire du rapport que l'on va faire en format Word pour qu'il le mette sur son site. On a un peu adapté le CI à notre application, le proto fonctionne, on doit faire la carte définitive en janvier. Je vous en parlerai bientôt.
Reply to
SRV
Les petits transfo ont effectivement un rendement minable... mais c'est parce que les constructeurs font volontairement des transfo qui chauffent... Il n'y a pas assez de tours de cuivre et le champ magnétique atteind la saturation du métal (le champ magnétique est une caractéristique définie par les dimensions géométriques du circuit magnétique). J'ai calculé et fait réaliser des tas de transfo à titre professionnel (50 Hz, 400 Hz, 10, 20kHz...) en ferrite pour les hautes fréquences ... et je n'ai jamais eu de pertes fer importantes car je travaillais à 90% du champ maximal admis... Pour vérifier cette saturation, rien de plus simple : un variateur de tension (Variac) un voltmètre et un ampèremètre. On fait un relevé tous les 20 Volts de 0 à 160V puis tous les 10 volts et on voit le courant qui croît linéairement jusque vers 170 Volts ... puis la courbe courant/tension devient exponentiel (emballement du courant). Pratiquement tous les petits transfo adaptateurs présentent ce défaut... sauf les grandes marques comme Canon, HP,... A noter que le courant magnétisant est déphasé de 90 ° par rapport à la tension... mais le déphasage "tourne" lorsque l'on atteind la saturation (les fameuses pertes fer) Avec les trois appareils mensionnés, on peut constater que le rendement du transfo chargé par une résistance est constant dans la zone linéaire de courant magnétisant. Car toutes les pertes sont proportionnelles à la tension (pertes fer) ou au courant (pertes cuivre) sauf... lorsque l'on atteind la saturation ! Pourquoi les fabricants ne mettent-ils pas assez de tours de cuivre ??? parque les transfo bien calculés et bien utilisés sont quasiment increvables : ils ne chauffent pas ou tout au moins restent dans les limites calculées... alors que les transfo adaptateurs made in Taiwan entre autre tiennent 1 ou 2 ans au plus !!! Jean-Louis (retraité, ancien ingénieur éléctronicien de développement en acoustique sous-marine)
Reply to
Drouard Jean-Louis Fr

Site Timeline

PolyTech Forum website is not affiliated with any of the manufacturers or service providers discussed here. All logos and trade names are the property of their respective owners.