problème de sélectivité

Bonjour,
Sur mon installation j'ai un problème de sélectivité.
En cas d'orage ou de forte humidité le disjoncteur différentiel de tête
(triphasé 40A) déclenche avant ou en même temps que le disjoncteur 30 mA en
aval concerné par le défaut d'isolement.
Je sais qu'il existe des disjoncteurs principaux à enclenchement retardé
pour pallier à ce problème. Normalement il faudrait que je le change pour
installer ce mettre ce modèle.
Mais pour le changer il faut que je manipule des câbles de forte section ce
qui n'est pas très aisé et de plus je risque de n'avoir pas tout à fait le
même gabarit en remplacement.
J'ai vu qu'il existe de réenclencheurs. Puis-je essayer cette solution ?
Qu'en pensez vous ?
N'est-ce pas mettre un plâtre sur une jambe de bois ?
Merci d'avance pour vos conseils.
Reply to
fidele castor
Loading thread data ...
J'ai installé un disjoncteur différentiel à réenclenchement pour ma chaudière, mon frigo et mon congélateur dans ma maison de campagne. Je retrouve souvent le disjoncteur différentiel principal sauté. Donc plus de lumière, plus de jus aux prises, tout est coupé...mais... Comme celui que j'ai installé n'est pas sous la dépendence du disjoncteur différentiel principal je trouve *toujours* ma chaudière, mon frigo et mon congélateur en fonctionnement correct. Ce disjoncteur, que je ne trouve plus sur internet, était destiné à l'éclairage public. Je l'ai vu fonctionné un jour pendant un orage ...super .... Il saute, et essaie de se ré-enclencher après 2 secondes, si cela ne va pas, il ré-essaie après une minute et si cela ne va pas, il ré-essaye après 30 minutes et si cela rate, il reste déclenché. (les valeurs de temps indiquées sont des valeurs dont je me souviens vaguement, mais c'est à peu-près çà). Lors de l'orage, il y a eu plusieurs gros éclairs, il a chaque fois été capable de se ré-enclencher après les 2 secondes.
Reply to
Ray_Net
Bonjour,
Comme précisé par un autre intervenant les reenclencheurs ne sont pas autorisés pour les locaux d'habitation Ils sont faits pour les locaux techniques isolés ( equipements d'infrastructures, stations de relevage etc ... ) . Et çe se comprends aisément ca s'ils etaient installés sur une habitation : Le differentiel declenche a cause d'un orage, le reenclencheur remet en route => parfait tout le monde est content Le differentiel saute parce que quelqu'un se prends le jus => 2 sec après nouvelle chataigne ! Donc risque pour les personnes .
Reply to
FRN
Ou alors s'il a encore la main dessus c'est qu'il est déjà mort !
Ce réenclencheur n'aura pas besoin de réarmer au bout de deux secondes et puis il n'est indispensable que lorsque la maison n'est pas habitée pour quelques jours mais il faut laisser tourner le congélateur.
Reply to
fidele castor
Sur des installations extérieures nous avons testé des réenclencheurs. Il y avait peu de risque puisque le différentiel était sur un circuit 48V AC point millieu à la terre alimentant plusieurs détecteurs routiers au travers d'un cable téléphonique (téléalimentation - une paire par détecteur). En fait le différentiel servait à éliminer un éventuel court-circuit phase terre. La petite section du fil ne permettant pas un courant de court-circuit suffisant en 24V.
Après un orage, sur 50 disjoncteurs dans la nature il y en avait un ou deux de sautés (probablement à cause des surtenseurs).
On a testé un réenclencheur. Sur table, ça marchait super bien alors on en a installé une dizaine. Et, de temps en temps on en a trouvé de sautés... encore. Alors voici l'explication :
Le disjoncteur diff saute (décharge atmosphérique "captée" par les fils, un parafoudre qui s'allume et le circuit se referme par la mise à la terre du point millieu. Il y avait une tempo (20 seconde je crois). Ensuite la motorisation referme le disjoncteur. Et là, il y a une seconde tampo qui démarre (5s je crois). Si le disjonteur resaute dans ces 5 secondes, il ne se réenclenchera plus sans une intervention manuelle sur place. Or, en cas d'orage, les éclaires il y en a pas mal. Il suffit qu'un éclaire tombe durant cette tampo de 5 secondes... et c'est mort.
Je note que maintenant il semble que le réenclenchement puisse être beaucoup plus tardif que les 20 secondes... c'est bien. En gros pour que ça soit exploitatble il faut que l'orage soit terminé et si le congelateur est resté 1 ou 2 heures sans énergie c'est pas dramatique.
Reply to
Amm
"Amm" a écrit
C'est une idée fausse qui a la vie dure : les parafoudres ne font pas sauter les disjoncteurs, ce sont les surtensions... Je veux dire qu'en cas de surtension, la capacité répartie des câbles, les condensateurs d'antiparasitage, sans parler des amorçages qui peuvent se produire dans des isolants trop fragiles, suffisent largement à générer des courants suffisants pour déclencher les différentiels. Et il vaut mieux que ces courants traversent des parafoudres dimensionnés pour ça, plutôt que de passer ailleurs en entrainant des dégâts. On peut imaginer des cas d'installations sur-isolées dans lesquelles le parafoudre constitue le seul point faible, mais ce n'est pas la majorité du genre. Claude
Reply to
Claude
Le mien se ré-enclenche après 2 secondes, puis 2 minutes, ensuite 1 heure. S'il ne peut pas les faire au cours de ces 3 essais, il reste déclenché ad vitam aeternam. Donc il faudrait une orage pervers pour tomber dans le cas du non-ré-enclenchement.
Mon problème est que mon frigo est situé dans ma maison de campagne que je n'utilise que 5 jours tous les 15 jours, donc c'est dramatique.
Reply to
Ray_Net

Site Timeline

PolyTech Forum website is not affiliated with any of the manufacturers or service providers discussed here. All logos and trade names are the property of their respective owners.