questions disjoncteurs

Bonjour,
J'ai quelques questions, actuellement je suis une formation de technicien de
maintenance.
Cette semaine, j'ai discuté avec une personne qui poser de Kanalise, il m'a
dit que lorsque on branche sur un Kanalise, on n'a pas le droit d'utiliser
de disjoncteur, qu'il faut prendre des fusibles. Durant ma formation j'ai
branché des machines avec des disjoncteurs de type D, on ne m'a jamais dit
que je n'avais pas le droit.
Sur les plaques des machines on trouve la puissance nominale, l'intensité
nominale, cos. Cela correspond à quoi exactement à la puissance apparente ou
à la puissance active. D'après moi c'est la puissance apparente, mais
j'aimerais être sûr.
Autre question, pour le disjoncteur principal dans un atelier, si dans cet
atelier il y a plusieurs machines chacune avec ses propres protections, on
additionne toute les Intensités nominal ou faut il appliquer une formule.
(Exemple une machine 20.5 In et une seconde de 10.9 In) est ce que j'utilise
un disjoncteur de 32 A (sans tenir compte de la sélectivité).
Merci
Reply to
h.becker67
Loading thread data ...
Bonjour
Non a priori
La puissance plaquée est la puissance active utile l'intensité plaquée donne la puissance apparente
un disjoncteur protégeant une installation et non un équipement se dimensionne en fonction de la section des conducteurs. Section qui est fonction de plusieurs paramètre dont l'intensité d'emploi de la canalisation, courant d'emploi qui dépend des différents courants des appareils branchés sur cette canalisation
Reply to
David Crochet
h.becker67 a écrit :
la réponse d'entrée est non , pour le DJ David a répondu mais il y a d'autres raisons qui peuvent mener à "additionner" des intensités . ce qu'il faut retenir toujours c'est que les intensités sont des êtres vectoriels donc ils s'additionnent comme des vecteurs , il n'y a pas de "formule" à appliquer mais simplement des méthodes : crayon papier compas si t'es bon en dessin ou la méthode de Boucherot : on add algébriquement les puissances actives , les puissances réactives on calcule une puissance apparente par racine(P²+Q²) et de là S/V donne I . ( a transposer en tri avec U et les racine de 3 qui vont bien ) Mais jamais on n'additionne algébriquement des intensités ( règle n°2 du parfait électricien )
( nota : la règle n°1 c'est : toujours les mains dans les poches :-)))
Reply to
Itacurubi

Site Timeline

PolyTech Forum website is not affiliated with any of the manufacturers or service providers discussed here. All logos and trade names are the property of their respective owners.