Re: synchro du 50HZ

Tu parles de la synchronisation des phases du 50 Hz de plusieurs sources pour additionner leur puissance ?
Ce qui soul=E8ve la question implicite : Est-ce qu'=E0 un instant donn=E9, plusieurs centrales alimentent un meme sous-r=E9seau ?
Il faudrait une r=E9f=E9rence de temps partag=E9e par plusieurs postes s=E9par=E9s dans l'espace : une horloge atomique peut-etre ? ( Il est possible de superposer au 50 Hz un signal indiquant le timming pour la phase )
On m'a dit que sur fr.sci.electrotechnique, il y a des pros de chez EDF : je tente un suivi ...
Reply to
Jean-Christophe
Loading thread data ...
Le Tue, 01 Dec 2009 12:10:29 -0800, Jean-Christophe a écrit :
Ce qui soulève la question implicite : Est-ce qu'à un instant donné,
> plusieurs centrales alimentent un meme sous-réseau ?
Il n'y a pas de sous réseau.
À partir du moment où c'est relié ensemble la phase et la fréquence sont
identiques.
On met de la puissance dans le réseau par toutes les centrales.
La grande panne de 198x c'est qu'il n'y plus eu assez de puissance dans
le réseau. Comme TOUT est interconnecté un élément est "parti en vrille"
qui a fait déclancher tout le reste en cascade ensuite.
Pour le redémarrage, des sous-réseaux indépendants on redémarrés qui on
été recouplés ensemble.
D'ailleurs on ne connecte pas une centrale par un bête interrupteur : on
synchronise la machine à connecter avec le réseau. Une fois que les
fréquences sont (très) proches (écart
Reply to
moi-meme
On Dec 1, 9:46 pm, moi-meme
Je ne vois pas comment : deux oscillateurs non synchronis=E9s n'ont aucune raison d'etre en phase, et si la phase diff=E8re de pi ils sont en opposition.
Sans aller jusque l=E0, et meme en admettant que les fr=E9quences soient identiques, tant que la diff=E9rence de phase n'est pas strictement nulle, il y aura un transfert de courant d'un g=E9n=E9 vers l'autre ... La question reste pos=E9e : comment garantir une meme phase ?
Tu as dit plus haut "Il n'y a pas de sous r=E9seau" ?
On synchronise quoi, fr=E9quence et phase ? Mais surtout, *comment* synchronise t'on ? Il faut bien un feed-back d'un g=E9n=E9 sur un autre ?
nique
Qui se corrige de quelle facon ?
Si c'est un syst=E8me m=E9canique, il a une inertie, ca ne peut donc pas etre aussi rapide ...
Si on connecte ensemble deux oscillateurs de fr=E9quence proche, et de phase relative non synchronis=E9e, il y aura un battement de fr=E9quence entre les deux : on peut =E0 la rigueur admettre que la fr=E9quence soit constante =E0 court terme, mais la diff=E9rence de phase implique que l'=E9nergie g=E9n=E9r=E9e par un des oscillateurs soit consomm=E9e par l'autre.
Justement : s'il n'est pas difficile d'=E9galiser des fr=E9quences =E0 quelques ppm, (avec un PLL ou autre) comment fait-on pour garder une diff=E9rence de phase nulle sur plusieurs g=E9n=E9rateurs s=E9par=E9s dans l'espace ?
Reply to
Jean-Christophe
Raymond Schmit a écrit :
formatting link

Eureka, maintenant je suis au courant! grazie
Bernard 93300 Aubervilliers
Reply to
bernard 2+2
formatting link
Si je me souviens bien de mes TP en electrotech ( mais cela date de 40ans!), on procédait au couplage avec trois ampoules. Chaque ampoule etait reliée d'un coté a une phase du secteur et et de l'autre a une phase de l'alternateur a coupler. Temps que les ampoules clignotaient c'est que la vitesse n'etait pas bonne, si cela ne clignotait plus, mais que les ampoules etaient allumées, c'est que la vitesse etait bonne , mais ils n'etaient pas en phase. En fait il fallait que les trois lampes soient eteintes en meme temps pour pouvoir faire la connection. Une fois connecté c'est auto-régulé. Mais peut-etre je n'avais pas tout compris a ce TP.Ce dont je me souviens c'est que c'etait souvent assez violent si on essayait de coupler au mauvais moment. Maintenant ( avec l'arrivée de l'electronique) ils ont des appareils automatiques
Reply to
alain denis
alain denis a écrit :
Et pas que dans les labos ;-) cette méthode a longtemps été utilisée pour coupler les alternateurs au réseau avant l'avènement des synchrocoupleurs , mais il y a eu une phase intermédiaire pour les petits groupes de 800 kW voir 1 MW c'est le couplage "à la russe" : groupe non excité , dès que la vitesse est proche du synchronisme on ferme le dj , puis on excite la machine. aujourd'hui pratiqement on utilise des synchro même pour les tous petits ( 300 kW ) surtout a cause de la comptabilisation des défauts sur les réseaux de distrib , car en général des 300 kW à 1 MW débitent directement sur le 20 KV.
Reply to
itacurubi
Salut, comme tu sembles bien avertit du reseau EDF, peux tu me dire quelle est la precision du 50Hz en instantané, et sur une periode longue ( 1 journée, 1 semaine). Cela semble assez precis car un radio-reveil ne dérive pas sur un an. Je sais qu'en instantané, il peut y avoir des variations ( mais de combien?). Comment est calé le 50Hz: quelle est la reference de frequence et a quelle precision? Curiosité pure de ma part.--
Alain
Reply to
alain denis
alain denis a écrit :
Dans ce qu'on appelait avant les dispatchings , il y a des compteurs d'alternances , la correction est journalière il me semble du moins quand j'avais visité le GRME de Lyon c'est te dire si ça date ! Le réglage étant fait par la consigne de vitesse des groupes , en principe au bout d'un an le compte doit être juste ( c'était la norme de l'époque 1980-90 )
Reply to
itacurubi
"itacurubi"
d'alternances , la correction est journalière il me semble du
bout d'un an le compte doit être juste ( c'était la
Au risque de dire une connerie, ton terme consigne de vitesse me chagrine La vitesse du groupe est celle du "réseau" Le téléréglage joue sur la Puissance ,suivant le taux de participation fixé,et sur la tension pour le réactif Une sombre histoire de puriste :-)
Reply to
André
André a écrit :
Je m'y attendais ;-) , lorsque le groupe est couplé la consigne de vitesse ( + ou - V ) joue sur la puissance active , vu que la vitesse est constante .
Reply to
itacurubi
"itacurubi"
ou - V ) joue sur la puissance active , vu que la
La question est règlée :-)
Reply to
André

Site Timeline

PolyTech Forum website is not affiliated with any of the manufacturers or service providers discussed here. All logos and trade names are the property of their respective owners.