[Aero]Sécurité en vol.

Bonjour à tous.
Je voudrais connaitre les solutions que je peut embarquer sur un avion ou
placer sur l'emetteur, pour sécuriser le vol au MAXIMUM.
Je connais déjà quelques trucs basic, comme le doubleur de batterie de
reception, mais y'en a t'il d'autres.
Nottament en matiere de recepteur, de servos, d'anti-parasite, de
motorisation, de vario ....
Bref, tous ce qui peut permettre à un avion de voler dans les meilleurs
conditions. Le budget et le poid n'ayant pour l'instant aucune importance.
De plus, selon vos expériences, quelles sont les radios les plus fiables et
qui ont la meilleurs porté.
Les combinaisons Radio de marque X avec récepteur de marque Y, peuvent elles
poser certains problèmes dans des cas d'utilisations extrèmes ...?
S'il y a des site traitent du sujet, je suis aussi preneur.
Merci à vous.
Reply to
David Forestier
Loading thread data ...
Bonjour, Voilà une préoccupation trop rarement évoquée, je m'y colle :-)). D'abord je ne fais pas d'avion motorisé, mais principalement de l'hélico où la nécessité de sécurité est encore plus évidente. Pour faire sûr, mieux vaut faire simple. Une batterie largement dimensionnée, toujours chargée avec un chargeur à delta peak et un testeur de capacité de terrain utilisé avant chaque vol sont plus sûrs qu'un doubleur de batterie. En revanche, il faut une batterie séparée pour tous les accessoires (spots, sirènes, treuils...). Une batterie d'automobile permet de recharger émetteur et récepteur sur le terrain avec le chargeur delta peak. On peut aussi embarquer un testeur à diodes qui visualise l'état de charge de la batterie de réception. Personnellement, je n'utilise que des batteries de 4 éléments en réception et jamais de 5 éléments qui, à pleine charge, peuvent détruire certains servos. L'interrupteur aussi est source de soucis; ne pas lésiner sur la qualité ou mieux, le supprimer: c'est ce que je fais sur mes planeurs. Les radios modernes sont toutes de bonne qualité et portent suffisamment loin pour l'usage que l'on souhaite. Dans tous les cas, il est préférable de voler en "dual connection", double changement de fréquence en français. Pour les ensembles motorisés, le codage PCM est préférable au PPM. Pour ne pas se compliquer la vie, utiliser émetteur et récepteur de la même marque: en PCM c'est impératif en tous cas. En hélico, nous utilisons principalement des radios Futaba (9ZHP, FF9, FC28) ou Graupner/JR (X3810, PCM10X, MC24); elles donnent toute satisfaction. Un émetteur de haut de gamme se revend toujours. Les servos, voilà encore un sujet de discussion byzantine. L'idée est d'adapter le choix de chaque servo à l'usage qu'on lui destine. Les "numériques" sont plus précis que les "analogiques", mais pas plus sûrs. Les "pignons métal" sont plus résistants aux chocs que les "pignons plastique", mais prennent plus de jeu. Les "BB" (roulements) s'usent moins vite. De plus, il faut adapter le couple capable du servo à l'effort qu'il aura à fournir... J'utilise des JR numériques à pignons en plastique pour mes hélicos et des Hitec de taille "mini" à pignons métal pour mes planeurs. Ce n'est qu'un exemple. Bons vols. Michel
"David Forestier" a écrit dans le message de news:3fc089ce$0$28610$ snipped-for-privacy@news.free.fr...
Reply to
michel
pour la radio la super thef à évasion de fréquence me parait un chois idéal
reste à la fabriquer
sur le site de m thobois chez nordnet.fr me semble t il
Reply to
JF Pion
Merci pour votre contribution, mais certaines personnes disent que de doubler le recepteur est une chose envisageable ...!
Qu'en pensez vous....?
"michel" a écrit dans le message de news:bpqpbr$n6q$ snipped-for-privacy@news-reader3.wanadoo.fr...
Reply to
David Forestier
David Forestier wrote
Je crois qu'il faut rechercher les règles de sécurité appliquées sur les "très" gros modèles, par exemple en Allemagne. Je crois que dans certains cas il faut un double récepteur, lmais je n'ai pas retrouvé l'info.
Ceci dit, je me souviens de statistiques de crash qu ont été publiées (et de mes propre crash): beaucoup de problèmes de batterie, interrupteur...et erreur du pilote.
Robert
Reply to
Robert Spilleboudt
Bonjour,
Il existe des "powerbox" souvent employés dans de grands modèles. Le récepteur est allimenté par un (ou 2) accus différents de l'alimentation des servos. Regarde ici :
formatting link
Aux Etats-Unis, il existe un petit mètre digital qui indique la CONSOMATION (en ampères donc) de l'accu de réception et qui totalise cette consommation pour tout les vols de la journée. Cela donne une bien meilleure idée de l'état de charge que cet outil superflu qu'est ce volt-mètre à led qui n'indique que la tension au moment actuel de l'accu, mais ne donne aucune indication quand à la capacité restante. Il est évident qu'un chargeur digital à deltapeak est un outil indispensable : il te donne à l'avance une idée de la capacitée réelle de l'accu en question. Mon truc : charger l'accu jusqu'à sa charge delta-peak, ensuite décharger jusqu'à 0.9volt par élément. Ceci me donne une indication de la capacité réelle de l'accu. La décharge se fait à raison de x ampères, x étant +/- équivalent à la consommation des servos + récepteurs (mesuré). Il existait (encore?) un appareil qui permétait d'embarquer 2 récepteurs de fréquences différentes et de faire transformer sa radio pour émettre dans 2 fréquences ou même bandes différentes (Cinecopter, mais je crois faillite). Bonne sécurisation. Olivier
"David Forestier" schreef in bericht news:3fc089ce$0$28610$ snipped-for-privacy@news.free.fr...
Reply to
Olivier tx2tx
c'est possible, il ya même eu des emeteur à émission double sur 2 bandes (41/72)
le pb est en fait d'obtenir une redondance max donc 2 chaines différentes mais couplées à tous les niveaux
2 batteries couplées avec des diodes, 2 inter doubles en //, 2 récepteurs avec couplages intelligent (ie récepteur principal et bascule sur recepteur de secours si brouillage ) pour commader les servos si très gros et cher modèle, séparer les commandes en 2 et mettre un servo par moitié de commande
éventuellement utiliser en recepteur maitre le recepteur à évasion de fréquence thobois.
après faut apprendre à piloter !
mais ça ne garanti pas une résistance à toute épreuve au brouillage, lors de visites d'officiels toutes les fréquences modélistes peuvent être brouillées en même temps pour cause de crainte d'attentat radio guidé
Reply to
JF Pion
Bonsoir, si tu veux doubler des éléments (bonne idée), la logique (et le calcul) conduisent à doubler les éléments les moins fiables. En l'occurrence, sûrement pas le récepteur en premier : 1 - connectique (interrupteurs, contacts / soudures, prises de charge !!!! le tout en sale ambiance si on ne s'est pas trop occupé des vibrations) 2 - accus (cycle de vie mal maîtrisé + connexions). Facile de doubler les accus (eg : 2 x 5 élém avec diode) mais gaffe à ne pas revenir au pb 1 en ajoutant soudures exposées auw vibratons etc (goto 1)... 3 - le reste : chaîne émission / réception. Là, compte tenu de la fiabilité du matos (sauf connexion + accus émetteur, et sauf stockage ds le territoire du chat - vécu), on arrive déjà à des niveaux sérieux... En deuxième niveau, solution "sauvegarde" : scinder / doubler toute la chaîne, au mois accus-servos : 1 par côté : si perte accu (ou court-jus servo) on conservera 1 aileron, 1 gouv de profondeur... ça permet de rentrer "safe". C'est je crois le principe requis pour les catégories 3, en ayant en plus 2 récepteurs - merci de préciser, les pros... Au minimum, une batterie séparée pour les "accessoires dangereux" (train rentrant, etc..) est quasiment nécessaire à mon avis (un train bloqué peut te vider un accu en 10 mn.¨Poser sur le ventre est ennuyeux (quoique), mais ne plus avoir de radio pour ramener l'avion ça devient un vrai problème...;-(
Maitenant reste le pb de l'interférence, qui n'est pas aléatoire (je veux dire : à la différence des pb fiabilité matériel). Si le rapport risque /
enjeu vaut le coût (et si les autres risques 1 2 et 3 ont été traités), il commence à devenir intéressant de regarder les systèmes à synthèse de fréquence "intelligents". Je suis pas expert, mais à mon sens un système sûr impliquerait une boucle de retour (l'émetteur SAIT que le récepteur reçoit), donc émetteur embarqué, etc... Avec les techno actuelles, ça ne devrait pas poser de gros pb, mais le marché est surtout sur les GMS... Enfin, on peut rêver... sujet intéressant, en tout cas - au terrain, y'a des fois, j'me d'mande.... Pierre
"David Forestier" a écrit dans le message news: 3fc0f765$0$28609$ snipped-for-privacy@news.free.fr...
Reply to
pl
Bonsoir, Allons au bout de l'absurde : la meilleure sécurité, c'est de voler en simu. Michel "Vincent PREMEL" a écrit dans le message de news:bpran9$vl6$ snipped-for-privacy@news-reader4.wanadoo.fr...
Reply to
michel
ben c'est brouillé aussi si besoin
demande aux modelistes du coté de genève, lors du grand sommet ils avaient interdictions de voler dans un rayon de plus de 50 km, c'est pas pour rien !
Reply to
JF Pion
Salut, désolé, j'ai répondu au msg source avant de lire le tien (pas bien....) Voilà longtemps que je me disais que nous risquions des ennuis avec des systèmes de brouillage "large" pour une "raison" (!) ou une autre.... Je n'y ai jamais attaché trop d'importance, avec l'argument que pas mal de systèmes "de sécurité" (médicaux, trafic, etc...) risqueraient d'être perturbés itou, voire de crééer d'autres risques, et que comme personne n'a une vision d'ensemble sur les impacts potentiels, personne n'oserait etc... Par ailleurs, techniquement, ce brouillage "large" impliquerait sans doute des technos et des effets..pas nécessairement insignifiants... Ta dernière phrase sous-entend le contraire, ce qui est loin de me rassurer. Tu as des éléments crédibles à ce sujet, ou c'était juste l'expression d'un irréel du futur quoique potentiel ? Merci, Pierre
"JF Pion" a écrit dans le message news: snipped-for-privacy@news.free.fr...
Reply to
pl
Aller au bout de la redondance : 2 pilotes ... Il me semble avoir vu ça dans un reportage sur les grands modèles (Constellation)
Sinon, il est toujours possible de transformer l'avion rc en drone autonome (stabilisation du vol + gps + programme), cela se fait, mais ne doit pas vraiment être autorisé !
pat_29
"JF Pion" a écrit dans le message news: snipped-for-privacy@news.free.fr...
Reply to
Pat_29
du moment que c'est sensé voler en r/c il n'y a aucune interdiction à mettre des automatismes de sécurité, ça devient du vol libre ! il doit y avoir une limite de poids mais pas plus (un vol libre de 60 kg qui se vautre c'est quand même un peut plus dommageable qu'un coupe d'hivers à mon avis !)
Reply to
JF Pion
avec les moyens techniques moderne il est très facile de brouiller sélectivement le 40 le 41 le 35 et le 72 Mhz
c'est prévu en cas de besoin dans toutes les grandes manifestations où il y a des officiels paranoiaques (genre Bush)
durant le sommet de genève il était interdit de voler, même du vol de pente à 50 km aux alentours, je pense qu'ils savaient pourquoi !
lors du voyage du président américain au sénégal il y a quelques années, les services de sécurité brouillaient les communication GSM dans un rayon de 2-3 km autour du président au grand dam des services de santé sensé suivre le cortège. la sécurité du pentagone possède un véhicule spécialement dédié à ce genre de chose
Reply to
JF Pion

Site Timeline

PolyTech Forum website is not affiliated with any of the manufacturers or service providers discussed here. All logos and trade names are the property of their respective owners.