Evaporateur à eau

Bonjour,
je cherche à monter un "évaporateur à eau", c'est à dire un chauffe eau
mais qui a pour but de générer de la vapeur. Je vois au moins 4 méthodes
pour faire cela, et je cherche des conseils sur laquelle choisir:
Partie commune:
- alimentation: secteur (220 V efficace)
- intensité maximale: 5 A
- puissance dissipée: 1100 W
- quantité d'eau à évaporer: autour de 20 litres
1/ résistance dans l'eau: dans un bac à eau, mettre une resistance de R
= U / I = 44 ohms alimentée par le secteur (avec un fusible quelquepart
sur le cable secteur qui arrive au bas à eau). La meilleure solution je
pense.
2/
comme 1/ mais on utilise du fil réistif (entre 1 et 2 mètres), au
lieu d'une seule "grosse" résistance. Ca doit surement rendre les court
jus dans l'eau beaucoup plus difficiles, vu que la tension se répartie
beaucoup mieux le long du montage.
2/ résistance hors de l'eau: trouver un système de plaque chauffante
(comme dans les cuisines), et poser un conteneur à eau dessus. Le
conteneur doit alors supporter une chaleur beaucoup plus grande, et le
rendement n'est pas génial.
3/ courant dans l'eau: faire passer le courant à travers l'eau, ce qui
va la chauffer. On peut utiliser 2 barres de chaque côté du bac. C'est
très dangereux car il faut vérifier que la résistance de l'eau soit dans
une marge prévu pour éviter les court circuits, sans compter que si l'on
plonge la main dedans, aïe.
Qu'en pensez vous?
Reply to
John Doe
Loading thread data ...
John Doe a écrit:
Aïe !! , quelle pression et quelle température ? ( PV = nRT disait mon cours de thermodyn :-))
qu'entends tu par "évaporer" voir ci dessus. il faut une calorie pour élever un gramme d'eau de 1°C une calorie = 4.18 Joules en première approximation. 1 Joule = 1 Watt.seconde ( ne pas confondre avec km/heure svp )
donc pour 20 litres ( 20 kilogrammes d'eau ) il faut 20 calories par degré ( à pression athmosphérique c'est à dire aussi constante ). soit 83600 Joules , il faudra donc 76 secondes par degré en considérant qu'il n'y a pas de pertes externes .
nul comme solution
??? ah bon ???? aussi nul sinon pire !
me semble la meilleure solution , la cuve étant une cocotte minute genre SEB , ou autre ( 20 litres ça doit exister ) .
pourquoi Aïe ? on peut utiliser de très gros courants sous de faibles tensions ( soudure à l'arc ... etc ... )
rien .
Reply to
itacurubi
pression: aucune idée, pression normale température: autour de 50 °c
pourquoi ça?
même question
oui mais ça veut dire que la résistance va être très chaude (>150°c?) pour que l'eau atteigne seulement 100°c.
d'après mes souvenirs, un courant d'intensité supérieure à 30 mA, OU de volt est dangereux.
Reply to
John Doe
Le 30.04.2005 10:46, *John Doe* a écrit fort à propos :
Bonjour
Cela existe sous la forme de résistances pour machine à laver ou pour chauffe-eau par exemple. Ces résistances sont constituées d'un fil chauffant enfermé dans un tube métallique qui peut être relié à la terre et isolé électriquement de celui-ci par un matériau céramique. Avec ça, tu évites de mélanger eau et électricité, ce qui est favorable à la sécurité des personnes.
Reply to
geo cherchetout
1bis / Résistance plongeante ( isolée et blindée ) type chauffe eau ou machine a laver =>
Pas mal mais ne pas utiliser les résistances des exemples ci dessus , elles ne sont pas prévues pour cette gamme de température; il faut en utiliser des spéciales. durée de vie limitée
A cause de la solution 3 , on cumule les défauts de toutes les solutions ( l'eau sera en parallèle sur les spires de la résistance )
pour que l'eau atteigne seulement 100°c.
Alors cela veut dire que l'interface plaque / eau a une résistance thermique trop relevée , dans l'idéal celle ci est nulle et la température est partout de 100oc ( je ne parle pas de la dissipation de la cuve )
A mon avis la meilleure solution pour de la bricole
va la chauffer. On peut utiliser 2 barres de chaque côté du bac. C'est très dangereux car il faut vérifier que la résistance de l'eau soit dans une marge prévu pour éviter les court circuits, sans compter que si l'on plonge la main dedans, aïe.
Ca marche pas mal ,plus endurant que du thermoplongeur ( utilisé en humidificateur de clim ) mais attention uniquement avec régulation de courant et bac a eau plastique bien sur. Donc inenvisageable pour du montage perso , trop dangereux.
J'ai vu des vrais systèmes de sauna : Des résistances type radiateur "grille pain" chauffent des pierres réfractaires sur lequel on fait couler un filet d'eau.
Salutations
JP
Reply to
JP
John Doe a écrit:
Ben pas très facile à fabriquer , avec en plus tous les problèmes d'isolement , d'étanchéité , d'électro-corrosion ( exemple cuve fer et capot de résistance en inox 14 % de chrome .... paf ! ) ou alors utiliser des cuves et des résistances de machines à laver comm il est sugérré dans les posts mais gaffe de l'inox 14% mélangé à de l'inox 18% ça fait paf ! aussi .... dans de l'eau .
L'autre solution utilisée dans les chauffe eau est le doigt de gant ( qui garanti l'étanchéité .. mais dans ce cas il y a de l'air entre l'élément chauffant et le doigt de gant, or l'air est un très mauvais conducteur de chaleur . ( utilisé en isolation ! )
Maintenant faire un hammam avec 20 litres de flotte à 50°C !! je sais pas ou tu as trouvé ces sources mais j'ai constaté que je ne faisais pas de ma cuisine un hammam même pour faire 1 kg de pâtes dans 5 ou 6 litres d'eau à un peu moins de 100°C ( j'habite à 270 mètres au dessus du niveau de la mer ) !
Reply to
itacurubi
d'accord, mais quoi comme spécial? j'ai vu des pubs pour des chauffe-eau à resistance: - blindée: ? - stéatite (ACI/céramique): la résistance est insérée dans un fourreau étanche en acier émaillé (40 ou 50 euros)
hum... disons que j'admet, mais je vois pas trop le problème.
hum oui, mais à mon avis c'est encore plus difficile à trouver dans le commerce qu'une résistance de chauffe-eau.
oui je me disais aussi
oui mais les saunas sont "sec" (par rapport aux hammams), ils ne génèrent que peu de vapeur et sont bcp plus chauds.
Reply to
John Doe
le bac à eau sera normalement un seau ou un tonneau en bois donc pas de problème de ce côté là.
bah l'eau évaporée doit évidemment être remplacée au fur et à mesure de l'utilisation, le conteneur fait 20 litres.
Reply to
John Doe
John Doe a écrit:
Ce qui est dangeureux est un courant qui "passe dans ton corps" , 30 mA c'est déjà ENORME . Sauf que ton corps fait grosso merdo 500 ohms de résistance de peau ( qui peut "claquer" et comme nous sommes tous constitués de 9x% de flotte , on peut dire 500 Ohms pour tous les tissus internes . Donc dans le pire des cas ton corps fait 1000 Ohms
ce qui veut dire qu'il faut U= RI , 1000 x 30 mA = 30 V pour te mettre OUT !
mais en dessous de 30 V ( et cela dans le pire des cas ) il n'y a pas de problèmes puisque le courant dans ton corps ne pourra pas atteindre les 30 mA fatidiques !
Maintenant tu mets dans un bac en plastique ( histoire d'éviter les pbs d'électro-corrosion ) deux électrodes en cuivre dans de l'eau pure ( pure de chez pure ) tu montes la tension 5 V courant 0 A , tu montes encore 50 V courant 0 A ... jusqu'à la tension de disruption (claquage de l'isolant ) qui dépends de la distance des électrodes. Bon admettons que tu soit à 5 kV sans claquage toujours 0 A dans de l'eau pure . tu mets la main dans le bac pour attraper je sais pas quoi , à quelle tension est tu soumis ? Ben à 5 kV ( 5000 V ) ! mais comme aucun courant ne peut circuler ( l'eau pure est un isolant parfait ) tu ne sentiras rien .
-> 30 mA qui circulent dans ton corps c'est dangeureux -> 200 kV sans courant , belugue ou castagne , n'est pas dangeureux ( quand on porte des habits en nylon ou autres , voitures etc ... )
Reply to
itacurubi
Blindée et ayant une température de service bien supérieure a 100oc, la résistance du chauffe eau et du lave linge ne résistera ( sans jeux de mot ) pas bien longtemps ( pas prévu pour) Il me semble aussi qu'a ces températures un problème d'entartrent rapide est a prévoir
L'eau va court circuiter les spires de la résistance et on retombe sur les problèmes d'isolation
commerce
Un plaque chauffante de cuisine marchera très bien sans gros problèmes de transfert thermique, au besoin faire un montage en fixe et utiliser de la pâte thermique ( haute température )...... le plus simple
génèrent que peu de vapeur et sont bcp plus chauds.
en tout cas lorsque l'eau arrive sur les pierres cela dégage un max de vapeur, on embrumer facilement la pièce
Reply to
JP
qui garanti l'étanchéité .. mais dans ce cas il y a de l'air entre l'élément chauffant et le doigt de gant, or l'air est un très mauvais conducteur de chaleur
Le doigt de gant n'est généralement la que pour la maintenance , cela permet de changer l'élément chauffant sans vidanger l'installation et ne pas oublier d'utiliser de la pâte conductrice dans le doigt sinon claquage rapide de la résistance assurée.
Salutations
JP
Reply to
JP
Il manque des infos importantes, évaporer 20L en combien de temps, a quelle pression, a pression ambiante quelle doit être le taux d'humidié de l'air qui rentre et de l'air qui sort. Ou alors expliquer pourquoi faire et on imaginera les paramètres. Le critère principal pour le calcul est le taux de saturation. La mise en dépression du réservoir d'eau peut crer une évaporation presque instantanée, la ventilation forcée en augmentant la surface apparente de l'eau (ruisellemnt sur grille fine par ex) est la solution apportant le meilleur rendement (principe des tours d'évaporation). Le chauffage de l'eau est probablement une des moins bonnes solutions, sauf dans certains environnements.
Pourquoi faire chauffer 20L d'eau, ça prend un temps fou pour démarrer. Il suffit de faire chauffer le fil d'eau en contact avec l'air (quelques mL). Le démarrage de l'évaporation est instantané. Le reste de l'eau arrive sur le système au fur et à mesure de l'évaporation, par capilarité par exemple.
La derniére solution qui consiste a faire passer le courant dans l'eau va surtout produire de l'hydrogéne et de l'oxygéne, donc plus d'eau , mais pas d'évapration !!! et explosif en plus. Solution a proscrire.
"John Doe" a écrit dans le message de news: 427347c0$0$25035$ snipped-for-privacy@news.wanadoo.fr...
Reply to
FAB

Site Timeline

PolyTech Forum website is not affiliated with any of the manufacturers or service providers discussed here. All logos and trade names are the property of their respective owners.