Je recherche des infos sur les propul sion diesel électrique

Bonjour,
Pour parler d'autre chose que de diam de fil ...
J'ai l'ambition d'équiper mon futur, voilier d'une propulsion
Diesel-électrique.
Le problème c'est que je pars de zéro. (j'ai étudié un peu
l'électrotechnique il y a 15 ans mais j'ai tous oublié)
Le choix est courant continu ou alternatif. L'inconvénient du continu
c'est les courants élevés qui risque d'^tre présent et son corrolaire
le diametre des cables importants.
Moteur continu 12,24,48V....? Avantage sur un bateau tous est en 12 ou
24V (pour les grosse unité). Possibilité d'avoir qu'un systeme de
tension à bord. Possibilité d'utiliser les batt du bord pdt un court
temps en cas de panne du générateur.
Mais alors quelle commande pour un mot continu.
Moteur alternatif : Synchrone ou asynchrone, mono ou polyphasé.
Avantage moteur asynchrone à cage pas de balai, pas de contact...
théoriquement pas d'usure donc durée de vie très longue.
Moteur courant dans l'industrie donc piece de rechange facile, carte de
commande disponible...
Mais quelle commande(varaiteur de fréquence, flux)? Simple, fiable et
dépanable très facilement?
Vous voyez l'ampleur de mon ignorance. Donc je recherche des pistes, des
sites interressants sur ce domaine, des avis sur les avantages et
inconvénients des différents moteurs, des site de fournisseuers de
moteur et de carte de commande (je n'ai rien trouvé).....
Merci
STéphane
Reply to
Stéphane
Loading thread data ...
Avec conviction, "Stéphane" a écrit :
Il n'y aurait vraiment pas intérêt à utiliser une telle conversion thermique/électrique continu sans le tampon que l'on imagine immédiatement comme la batterie de stockage qui permet des réactions à mise oeuvres tant rapides que silencieuses ! L'autre avantage etant de positionner le moteur thermique comme balast mieux centré au navire et de manière accessible. De même la(es) sortie(s) d'étambot(s) deviennent simple et efficaces ; le lignage d'arbre quasi inexistant donc sans vibrations parasites, accès facile au PE, etc... Cette formule a depuis longtemps laissé la place à un couple de meilleur rendement comme Thermique/Hydraulique (gain de poids, rendements, souplesse de fonctionnement, contraintes d'installation moindres, etc...)
Voire même en 48 v, c'est vrai pour des manoeuvre d'urgence laissant le temps de démarrer le thermique !
Tout est possible mais rendement encore plus faible pour trop peu d'intérêt. A ma connaissance, n'a jamais existait en vraie grandeur...!
Normale que tes recherches soient vaines..., cela reste très marginal comme type d'installation au point même que les propulseurs d'étrave sont non plus thermique mais hydraulique à 98% des cas avec pompes de puissances attelée sur le(s) principal(aux) ou GE ou motor Annexe ! Seules les petites unités voiliers 9 à 25m utilise encore l'énergie des batteries du bord pour les bowthrusters.
N'étant plus en activité (accident...), je peux t'aider dans cette quête si tu me laisses un peu de temps devant moi... Nta : Pour ton information j'etais directeur projet, etudes et enfin technique dans un chantier naval internationnal, puis pour le compte de OceanFast en Australie ! See you next time :-)
Reply to
Zaca
Bonsoir;
A ma connaissance, n'a jamais existait en vraie grandeur...!
A part quelques barquettes comme le Normandie, récemment le Queen Mary II, et bien d'autres. Aussi visitable au musée de la marine de la Rochelle le navire météo "France II" ( moteur continu ) et il n'est pas jeune.
C'est pourquoi la scnf n'utilise jamais les diesels électrique ;>))
Pour revenir au débats premier , la question principale est de quelle puissance doit être l'ensemble de propulsion ? Amha une chaîne alternateur ( pour le gain de poids ) / redresseur / batterie / variateur / moteur continu serait le plus simple, surtout au niveau du variateur. Une utilisation maritime ne doit pas être le top pour des convertisseurs de fréquence ( l'électronique n'aimant pas trop l'eau de mer ), les variateurs DC sont généralement beaucoup plus rustique et peuvent être shuntés en cas de panne.
Salutations
JP ( un peu de mauvaise foi )
Reply to
JP
Avec conviction, "JP" a écrit :
Je pensais que pour un voilier à taille humaine, les transmissions Moteur Thermique//MoteurAlternatif n'était pas de mise..., en tout cas je n'en connais pas personnellement sur des unités de 50 à 150m même en recensant environ 250 navires de haute technologie y compris certain à positionnement géostationnaire ! Mais encore une fois, je ne connais pas tout..., et je préfère te laisser conseiller/piloter Stephane dans son étude pour son prochain voilier...!
Le milieu marin, je crois connaitre un peu...! :-)
Reply to
Zaca
Bjr, un voilier de 14m (mon projet) est souvent fourni avec un diesel de 80CV. Je pense donc à une double motorisation de 30CV sortie d'arbre moteur. Oui le France II est bien un diesel electrique. je l'ai visité cet été avec les petits.
Stéphane
JP a écrit:
Reply to
Stéphane
Bonsoir,
Moteur Thermique//MoteurAlternatif n'était pas de mise...
Je l'avais bien compris dans ce sens ;>)
Il est vrai qu'une telle installation peut faire "usine a gaz" mais juste pour le plaisir....
Salutations
JP
Reply to
JP
Bonsoir,
Ce qui fait environ 20Kw ( sans le rendement ) .....oups
Premier problème, on peut oublier une alimentation directe par la batterie, en supposant qu'un tel moteur existe 20Kw en 48v consomme 450 A => peu réaliste pour la batterie
Dans cette gamme de puissance on ne doit trouver que des moteurs en 400v ce qui veut dire des variateurs conséquents , autant utiliser un moteur alternatif avec un variateur de fréquence mais attention a la corrosion par l'au salée.
Sans compter le poids d'un tel système, quoique les voiliers possèdent bien un lest ;>))
Salutations
JP
Reply to
JP

Site Timeline

PolyTech Forum website is not affiliated with any of the manufacturers or service providers discussed here. All logos and trade names are the property of their respective owners.