Procédé rapide de calcul d'un Tra nsfo HT/BT triphasé

Bonjour
Ancien élève le l'Ecole Spéciale de Mécanique et Electricité ( ESME
Sudria ), ( et n'étant pas parvenu jusqu'à la dernière année ), j'ai
actuellement 47 ans, et je me préoccupe du problème suivant:
Alors que j'étais étudiant dans cette école, en 1978 ( ça fait un
bail... ) j'ai eu un projet de Transformateur à faire, qui consistait à
calculer les données de production d'un Transformateur triphasé moyenne
puissance de tôles droites, à trois noyaux, donc avec trois sens de
symétrie horizontal/vertical/latéral.
Je ( et l'équipe des deux autres étudiants avec moi ), disposais des
équations pour le calcul, ce qui donnait un système de n équations à
(n+1) inconnues, donc à degré 1 de variabilité.
A l'époque, je n'avais qu'une idée confuse du fait qu'il était
souhaitable de minimiser les pertes fer, ce qui m'aurait rajouté une
contrainte, mais basta... J'avais de l'imagination, donc je me suis dit
qu'il devait y avoir une harmonie de fonctionnement de ce
transformateur, qui ferait qu'il aurait un fonctionnement optimal, du
point de vue échauffement, du point de vue du coût en matières premières
pour le fabriquer, et aussi du point de vue de l'efficacité/stabilité du
fonctionnement. Cette "harmonie" devant se traduire par une
caractéristique supplémentaire, soit dans les dimensions de sa culasse,
soit celles de son bobinage, etc...
J'ai pensé très fort ( sourire :) ), et je savais que je disposais
aussi d'un précédent exemplaire d'un projet similaire, dont les données
de puissance et autres, n'étaient pas identiques. Cependant dans ce
projet similaire, les tôles de ce transfo étaient également droites.
Inutile de dire, que tous les élèves de l'école avaient également ce
type de références, par relations amicales des anciens élèves, etc...
Pas de quoi se leurrer.
...Je me suis donc dit, qu'il devait y avoir un certain degré de
similarité entre le précédent transfo et celui à calculer, et j'ai pris
comme élément probable de similarité, le ratio entre l'induction du
noyau ( des noyaux en gros, il y en avait trois ), et l'induction de la
culasse. J'ai donc "piqué" ce ratio dont je disposais d'après le
résultat de ce précédent transfo, et j'ai donc pu disposer d'une
équation supplémentaire, grâce à laquelle mon système d'équations
devenait un système de n+1 équations à n+1 inconnues, donc à priori
résolvable, nonbostant son degré, qui était, je crois de 2, ou 3
réductible à 2.
...Et alors, le calcul fut très rapide, et après vérification, les
résultats furent corrects, ce qui fit que j'apportai le résultat de mon
calcul à mes petits copains d'équipe.
Je vois encore la gueule du prof d'Analyse Numérique quand j'ai
apporté mes calculs à mes deux associés... Regard significatif.
Nonobstant les ennuis que j'ai eus ensuite dans cette école, qui me
laissent à penser que son directeur, informé je ne sais comment, a pensé
que j'avais copié simplement les résultats que j'apportais, je vous pose
simplement la question, à ceux d'entre vous ayant une pratique du calcul
des transformateurs triphasés:
Question: Pensez-vous que ce ratio induction noyau/induction culasse,
puisse être une constante plus ou moins approximative dans ce type de
transformateur ?
J'ajoute ( et celà m'étonne ), que je pense que le procédé que j'ai
utilisé, pouvait et a très certainement pu être utilisé par un grand
nombre des élèves de cette école, sans que celà se sache officiellement.
Cependant, ce procédé, compte tenu du fait qu'il est très très facile
à trouver et à utiliser, rendait ipso facto ce projet de transformateur,
équivalent en difficulté, à un exercice d'élève de terminale. Alors, que
dire ? :(
Peut-on penser que ce procédé n'a été trouvé par aucun des élèves de
cette école, depuis le temps qu'il figurait au programme de Première
Année de l'ESME Sudria ? Peut-on penser que le professeur de
Transformateur était au courant du fait que ce procédé existait, et
cherchait avant tout à le cacher, car son utilité en tant que
professeur, en eût été très amoindrie ?
Voilà toutes les questions que je me pose, compte tenu du fait que le
directeur des études de l'ESME Sudria ( à ne pas confondre avec Le
Directeur ), à qui je me suis adressé, m'a dit il y a quelques années
par téléphone, que ce type de transformateur ne figurait plus au
programme de cette école.
Merci à tous pour vos réponses.
Jean Francois Ortolo
Reply to
Jean-François Ortolo
Loading thread data ...
ta question est trop balaise pour un mois de vacance ........... "Jean-François Ortolo" a écrit dans le message de news: 42d4ecc9$0$6656$ snipped-for-privacy@news.free.fr...
Reply to
Pascal Mochel
Bof... Balèze, pas balèze...
Tout ce que j'aimerais savoir, c'est si ma petite méthode de tordu, fonctionne ou non...
Hé hé... "La Constante d'Ortolo", ça a de la gueule...
En plus, je suis persuadé que cette fameuse constante, est variable dans de faibles proportions, et en plus, comme il suffit d'une belle recherche dichotomique automatique faisable par ordinateur ( facile à faire ), y aurait même pas besoin du logiciel Catia pour programmer ça...
Cà coûterait combien, un logiciel de conception/calcul de transformateurs HT/BT tout azimut, entièrement automatique et optimisé suivant les réglages de l'utilisateur ?
Histoire de remplir les poches d'une multinationale... :)
Bien à vous.
Jean Francois Ortolo
Reply to
Jean-François Ortolo
tu peut toujours la proposer à france Transfo, schneider electrique ou areva
bon we "Jean-François Ortolo" a écrit dans le message de news: 42d81437$0$30117$ snipped-for-privacy@news.free.fr...
Reply to
Pascal Mochel
Jean-François Ortolo a écrit:
bon ,
Tu veux parler de ton école , ou de transfos ?
on démontre assez facilement que SI pf + pc ALORS rendement = Max
Ouais et alors ?
C'est dingue tu veux en venir où ?
Mais en s'en fout complètement de tes anciens élèves !
tu ferais mieux de dire quelles sont ces équations plutôt que de faire du newsgroup vérité !
sauf que tu nous dit pas les résultats
absolument !
oui , et alors ?
ah bon ? mais c'est excelent ton truc !
just que t'est un con !
euh que viens faire l'école là dedans ?
en général ya pas foule pour répondre à des conneries , ya just les anciens !!
Reply to
itacurubi
Monsieur
Je ne répondrai pas à toutes vos insultes, cependant, puis-je vous poser cette question:
Avez-vous une relation quelconque, ancienne ou actuelle, avec l'école ESME Sudria, soit en tant qu'élève, soit autre chose ?
Celà expliqerait bien des choses, quant au ton que vous utilisez pour répondre à mon post...
Amicalement.
Jean Francois Ortolo
Reply to
Jean-François Ortolo
Bonjour,
(...)
Ouais y a pas foule, mais si d'autre sont comme moi, je n'ai rien compris à ton post : c'est quoi exactement la / les questions en rapport avec l'electrotech ??? par ce que même en relisant ton message je ne vois pas...
Reply to
fs
Salut,
Certes. Nous appartenons tous ici à une discipline où chaque détail compte et qui ne tolère pas l'erreur, mais effectivement dans ton post même en le lisant dans tous les sens, je ne vois rien d'autre que tes déboires.
Et la technique, elle est où là-dedans ? Parce que moi je viens ici pour ça, SOS Amitié c'est pas forcément ici, et si c'est pour discuter du cours du sucre je vais ailleurs.
a+, G.T snipped-for-privacy@worldonline.fr 205 Diesel & turbo-Diesel :
formatting link

Reply to
G.T
A part lire que tu t'es fait jeter de ESME Sudria il y a presque 30 ans et que cela tu ne l'as pas encore digéré je ne vois pas autre chose... ou alors faut être un peu plus limpide dans ta demande. Mais pour répondre a tes deux questions (les phrases se terminant par ?) : 1/ La première je ne l'ai pas compris 2/ Le prof qui fesait les cours sur les transfos devait bien servir à quelque chose, mais en élève fourbe tu as préférer pomper une partie du travail qu'il ta demander de réaliser... au lieu d'appliquer le cours.
-- fs
Reply to
fs
Pire que ça...
J'ai été psychosé ad onf jusqu'à l'internement psychiatrique. Celà a été très loin, jusqu'à un montage de persécution par un paranoiaque de premier niveau, que j'ai mis plus de vingt ans à résoudre.
Simple:
Pour des Transfos de ce type ( haute tension -> basse tension triphasé classique utilisé par EDF, le ratio habituellement rencontré:
induction culasse ----------------- induction noyau
Ce ratio est-il ou non une constante, qu'elle soit approximative ( c'est probable ) dans de faibles proportions, ou bien pouvant être une vraie constante ?
Mon avis est que ce ratio peut-être considéré comme une constante approximative dans de très faibles proportions. Celà signifiant qu'il est parfaitement possible dans tous les cas où l'on dispose d'un projet de Transfo à peu près équivalent ( tôles de mêmes types droites ou croisées, etc... ), de recopier cette constante du précédent projet dans le nouveau projet, ce qui rend la résolution du calcul immédiate.
Pour répondre à cette question, il faudrait probablement disposer de multiples données sur des tranfos différents, c'est donc, je le reconnais, une question difficile à résoudre, à moins de tomber sur une personne adéquate.
Pour ce qui est du pompage, je ne suis/n'étais pas un cas particulier...
Tous les élèves de Première Année avaient très vraisemblablement ce type "d'Archives", et selon toute certitude, s'en servaient de la même manière que moi. Cette archive a été fournie par l'un de mes copains de projet.
C'est logique... Ce procédé est si évident, et si facile à appliquer, pourquoi voulez-vous qu'aucun élève, dès lors qu'il l'ai trouvé, se prive de l'appliquer, à partir du moment où il lui épargne un temps très précieux de calcul ? A l'époque, il n'y avait pas de calculatrices programmables, alors les temps de calcul étaient très rédhibitoires, surtout en notation polonaise, c'était un enfer sur terre de faire le moindre calcul...
En dehors du fait qu'évidemment ce cours sur les Transfos avait une utilité scientifique, je soutiens que ce projet de Transformateur, n'était maintenu, malgré sa facilité réelle ( grâce à ce procédé ), *que* parce que le professeur de Transfo, connaissant mon procédé, n'en avait pas informé le Directeur de l'Ecole, car celà aurait fortement amoindri son rôle pour cette Ecole. Le Directeur surestimait donc beaucoup la difficulté de ce projet, qu'il assimilait à un projet d'école d'ingénieur, ce qu'il n'était pas du tout en réalité.
Et si je dis celà, c'est tout simplement parce que je pense avoir bel et bien été psychosé, *à cause* du fait que j'avais inventé un moyen de calculer rapidement ce Transformateur, mais que bien que le Directeur de l'Ecole eût très probablement été au courant de celà ( probablement par l'intermédiaire du prof d'Analyse Numérique, qui m'a vu arriver auprès de mes copains de projet, avec mes calculs ), ce Directeur ne savait pas que ce procédé éétait extrêmement évident à trouver, et donc a pensé qu'il valait mieux que les autres élèves n'en aient pas connaissance, et c'est la raison pour laquelle j'ai été psychosé et écarté.
Celà est tellement stupide, puisque ce procédé de calcul, tous les élèves pouvaient le trouver très facilement, et l'avaient déjà trouvé...
Je n'en veux pour preuve, que en Math Spé, c'est-à-dire l'année précédant la Première Année, un élève m' a dit: "Caches-toi !"
Celà ne pouvait être qu'une référence à un sous-entendu caché, qui était de rester discret quant à ses moyens de réaliser les tâches à faire à l'ESME Sudria ( dont ce Transformateur ). Voilà...
Tout simplement.
Et voilà comment on traite l'inventivité et la créativité, dans les écoles d'ingénieur, en France... :(
Jean Francois Ortolo
Reply to
Jean-François Ortolo
"Jean-François Ortolo" a écrit dans le message de news:42dab111$0$5044$ snipped-for-privacy@news.free.fr...
vot' psy est en vacances ?
kess tu prends ?
risperdal ? zyprexa ?
t'as essayé le nouvel abilify ?
Reply to
Isidore
Jean-François Ortolo a écrit:
Le but est de garder une induction de l'ordre de 1 à 1,2 T dans le CM , il est évident qu'au niveau des joints Culasse / Noyau la section est augmentée à cause des espaces fer / air / fer . au plus on rends ces espaces petits , au moins la section de la culasse sera grande . ( cf : théorème d'Ampère )
Je connais un psy pas mal , il ne s'occupe que de cas d'école :-)) Mais te suicide pas pour ça , la pprochaine fois qu'on décuve un transfo je mesures les sections Noyau et Culasse et je t'envoie le résultat pour que tu puisses statistiquement définir la constante d' "Ortolo" :-)
Reply to
itacurubi
"Jean-François Ortolo" a écrit dans le message de news:42dab111$0$5044$ snipped-for-privacy@news.free.fr...
vous partez en couille mr ortolo.
vot' vie tout le monde s'en fout.
chacun traine ses casseroles...
cordialement.
Reply to
Isidore
Je comprend bien...
Sauf que si le Directeur actuel de cette école tombe sur mon post, ou une copie de Google, il saura à quoi s'en tenir sur la difficulté réelle de ce projet, et il n'y aura plus de problème pour moi.
Quant au Directeur ( sous-directeur ) à l'époque des faits, il est mort récemment... Et je me frotte les mains. Plus de problème avec ce type, place aux jeunes...
De toute manière, cette école était une école de fous, alors...
Bien à vous.
Jean Francois Ortolo
Reply to
Jean-François Ortolo
Jean-François Ortolo a écrit:
non, je ne connais même pas le nom !
Le ton que je prends résulte de vos posts eux mêmes , voulez vous parler d'un problème électrotechnique ( rapport noyau culasse ) ou d'un problème de directeur d'école qui n'intéresse personne ! Dans le premier cas je suis prêt à suivre le débat , mais dans le second , non ! et chaque fois votre méthode est de ne pas trop parler du problème électro pour ramener le débat sur le terrain d'une école il y a x années en arrière ....
alors causons du prob électro pour votre ratio Noyau / Culasse en partant du théorème d'Ampère bien connu de tous ( je ne connais pas de situations ou il ai pu être "caché" ! )
rappel succint : Théorème d'Ampère : somme des NI = somme des HL
on y va , racontez moi la suite ...
Reply to
itacurubi
André a écrit:
effectivement :-)) Bonjour André , il est loin le temps des début du NG où on s'en mettais des bâtons dans les roues pour faire avancer le shimili .... :-)
Amitiés
Reply to
itacurubi

Site Timeline

PolyTech Forum website is not affiliated with any of the manufacturers or service providers discussed here. All logos and trade names are the property of their respective owners.