Validité d'une certif CE

bonjour
un composant (je pense à du cable) certifié CE dans un pays de la cee
(Republique Tcheque par exemple) peut-il etre declaré non conforme par
un avis contraire en france ?.
R
Reply to
R.Girard
Loading thread data ...
Slaut Robert,
Question intéressante. Je pense que oui, si une contre-expertise (si je comprends bien la question c'est ça), prouve que le câble ne répond pas aux normes *malgré la certification*. Après comment ça se règle dans le détail, ou s'il y a des précédents... je ne suis pas juriste, je ne peux pas t'en dire plus.
a+, G.T 205 Diesel & turbo-Diesel :
formatting link

Reply to
G.T
Bonsoir,
Quelques éléments de réponse:
C'est toujour le dernier 'vendeur' qui est responsable de la certification CE et d'en assurer les concéquences. Comme la certification ne nécessite pas toujour de passer par un 'notified body' il est tout à fait possible de signer soi-même les certificats CE en fonctions des éléments spécifié dans la norme applicable. Il existe des listes d'équipements interdis sur les sites officiels.
Bernard Geerinck
"R.Girard" a écrit dans le message de news: 433508ab$0$20844$ snipped-for-privacy@news.free.fr...
Reply to
Bernard Geerinck
Oui, il suffit de montrer qu'il ne respecte pas les directives correspondantes. Dans ce cas il s'agit de fraude et c'est à la justice de se prononcer.
Philippe RAI
Reply to
Philippe RAI
alors CE ca sert à rien donc !
c comme Iso 9111111111111111111122224444
:-)
ca me confirme mes craintes
R
:-(
Reply to
R.Girard
C'est le fabriquant qui s'autocertifie. Il y a ceux qui font les choses bien, et les autres. Pensez-y quand vous achetez du matériel pas cher qui vient de loin ...
Philippe RAI
Reply to
Philippe RAI
Je répète c'est le dernier 'vendeur/assembleur/constructeur' qui est responsable de la conformité CE, a lui de se retourner contre ses fournisseurs, le cas échéant.
BG "Philippe RAI" a écrit dans le message de news: 1h3ii38.proq31ufsb5gN% snipped-for-privacy@NSfreesurf.fr...
Reply to
Bernard Geerinck
R.Girard a écrit:
ON NE RIGOLE PAS !
La certification qualité
Le recours à la qualité pour satisfaire le client et respecter l'environnement
La démarche qualité obtient un succès croissant et à l'échelle planétaire. En France, l'Île-de-France et Rhône-Alpes raflent la majeur partie des certificats. En Europe, c'est l'Italie et le Royaume-Uni qui se taillent la part du lion, suivis loin derrière par l'Allemagne et l'Espagne.
Aucun pays n'y échappe : depuis leur création, les normes ISO sont devenues une référence internationale. Et nombreuses sont les entreprises ou collectivités du monde entier qui ont compris l'intérêt que pourrait revêtir pour elles le fait de pouvoir bénéficier de ces certifications. Au point que, dans certains secteurs d'activité, être certifié ISO constitue pour ces organisations une étape indispensable dans la satisfaction des exigences des marchés auxquels elles sont confrontées. Les plus connues de ces normes ISO sont les deux normes génériques mises en place par l'Organisation internationale de normalisation (ISO) : ISO 9000 et ISO 14000. Apparues en 1987 pour la première et en 1997 pour la seconde, ces deux normes se sont progressivement développées pour s'étendre aujourd'hui à l'ensemble des secteurs économiques.
à part se foutre de gueule du monde je ne vois pas l'intérêt ! sauf à dire qu'il y a 10 000 benêts qui sortent de grandes écoles et qu'il faut pognon leur fournir ! mais la suite es plus exigeante !
La certification selon les normes ISO 9000 de management de la qualité permet aux organisations de se voir reconnaître une réelle efficacité et de garantir à leurs clients la qualité des produits qu'elles leur fournissent et des services qu'elles leur procurent.
Grosso merdo un piètre industriel qui fabrique des moteurs foireux pourra grâce à un Manageur de qualité àbout de papiers et de langue de bois faire croire qu'il vends de bon produits !!!!! expliquez moi !
Au sein de ces normes, un changement d'importance est apparu dans le courant de l'année 2000, qui a pris effet à la fin de l'année 2003 : les normes ISO 9001, 9002 et 9003 ont en effet été remplacées par une norme unique, baptisée ISO 9001 version 2000. Ce changement implique différentes évolutions dans le processus de certification. Pour être certifiées, les organisations doivent ainsi être beaucoup plus orientées vers la satisfaction du client que vers l'obligation de procédure, comme c'était le cas auparavant. En outre, l'exigence d'une bonne gestion des ressources humaines présentes au sein de l'organisation (facteur essentiel de la performance) est aujourd'hui renforcée. Enfin, les instances dirigeantes doivent s'engager fermement à inscrire la politique de leur organisation en matière de management de la qualité dans un cycle d'amélioration continue. La norme ISO 14 000, pour sa part, s'adresse aux entreprises qui souhaitent intégrer une dimension environnementale dans leur activité ou qui y sont contraintes par leurs clients et par leurs donneurs d'ordres.
Ben voyons ! EDF , GDF , ALSTOM , SNCM , NESTLE , SNCF .... etc ... carrément à côté de la plaque ! et ça se dit ISO ! ISO mescouilles !
En France, on recense une vingtaine d'organismes accrédités pour délivrer les certifications ISO, mais environ les trois quarts le sont par l'Afaq (Association française pour l'amélioration et le management de la qualité), premier organisme de certification français et l'un des tous premiers au niveau international. Les chiffres obtenus auprès de cet organisme peuvent donc donner une indication fiable quant à la répartition régionale des certificats ISO.
Un monopole en quelque sorte ! qui avait critiqué les monopoles de FT , EDF et GDF ?
Les concentrations de sièges sociaux assurent le succès d'ISO 9001 Pour l'année écoulée, ces données font apparaître une très large prédominance de l'Île-de-France dans la répartition des certificats ISO 9001 version 2000 (23 % des certificats). À cela, une raison majeure : c'est dans la région-capitale que l'on trouve le plus grand nombre de sièges sociaux. Rhône-Alpes arrive en deuxième position avec 12 %. Rien d'étonnant, là encore, car cette région rassemble elle aussi un grand nombre de sièges sociaux. À elles deux, ces régions réunissent quasiment le tiers des certifications ISO 9001 délivrées par l'Afaq en France.
En ce qui concerne les certificats ISO 14001, c'est Rhône-Alpes qui figure en tête, et pour cause ! Cette région est l'une des plus industrialisées de France. Or, ce sont avant tout les grands sites industriels qui sont concernés par cette certification. Ce sont d'ailleurs les régions les plus industrialisées qui comptent le plus grand nombre de certificats.
Tous en Corse ! on fera péter leurs merdouilles , sans morts ni blessés SVP !
48 % des certificats pour l'Union européenne À l'échelle européenne, les normes ISO tendent également à se développer. Au 31 décembre 2002, l'Organisation internationale de normalisation recensait 270 175 certificats ISO 9000 au sein des vingt-cinq membres de la nouvelle Union européenne, soit 48 % des certificats ISO 9000 délivrés sur l'ensemble de la planète. Mieux encore : sur les dix pays ayant enregistré en 2002 la plus forte croissance du nombre de certificats ISO 9000, quatre appartenaient à l'Union européenne, à savoir l'Italie (+ 13 103 certificats par rapport à 2001), l'Espagne (+ 10 941), la Hongrie (+ 2 892) et la République tchèque (+ 2 862).
Toujours selon l'Organisation internationale de normalisation, quatre des dix pays ayant enregistré en 2002 la plus forte croissance du nombre de certificats ISO 14001 appartenaient aux Quinze : l'Espagne (+ 1 164 certificats par rapport à 2001), l'Italie (+ 858), la Suède (+ 660) et la France (+ 375). Signe que les préoccupations environnementales ont fini par gagner l'Hexagone.
et tu t'étonnes que le capitaux partent en Chine ! qui paye ces cafards qui contrôlent la 9001 ? et les cloportes qui contrôlent la 14001 ?
Faut surtout arrêter de se donner une bonne conscience en appliquant des normes idiotes , et commencer par comprendre et voir notre environnement , ce qui sera mieux qu'un CE ou une ISO 9001 . Vous roulez à quoi ? au gaz ouale , peut vous dire lorsque je marche le long des routes que vos accélérations produisent des nuages noirs qui nous empèste ! étes vous ISO 14001 ? Il y a 100 ans à peine les routes étaient faites pour les piétons , les ânes et les mulets , chevaux , aujourd'hui il faut marcher dans des fossés , place à la voiture qui pollue ( merci l'ISO 14001 )
élucubrations tirées de :
formatting link
je leur laisse la totale responsabilité de leurs écrits !
Reply to
itacurubi
Salut Olivier !
Ce qui n'empeche aucunement qu'on trouve des erreurs et des defauts grossiers sur des trucs fabriques selon les ISO machin truc ...
R
Reply to
R.Girard
Salut,
En admettant que ce soit un argument commercial d'être certifié ISO (tu mets ce que tu veux dans x), ce n'est pas non plus une garantie... D'ailleurs je me demande, une fois que la certification est passée, y'a contrôle après ?
a+, G.T 205 Diesel & turbo-Diesel :
formatting link

Reply to
G.T
G.T a écrit :
Salut Guillaume
c'est ce que je me dis : toute cette paperasserie et ces procedures tuent l'initiative personnelle et la conscience professionnelle = cela donne des erreurs dignes du premier apprenti venu, il faut s'avouer que c'est à l'encontre du but recherché !!! Mais entre temps on a fait chuter de quelques pourcent le chomage et pour finir on delocalisera ...
R
Reply to
R.Girard
Bonsoir Robert,
Faut croire que les gars se croient couverts. Maintenant, faire un travail & / ou des produits qui tiennent vraiment la route, c'est pas la certification qui le prouve... Mais faut encore le faire savoir, et p'têt que c'est le meilleur moyen (enfin j'écris ça, je n'en suis pas convaincu quand même).
Ben oui mon bon monsieur, parce qu'ici ça revient trop cher :-(
a+, G.T 205 Diesel & turbo-Diesel :
formatting link

Reply to
G.T
G.T a écrit:
On peut faire que ce soit une NON-garantie ; Coluche disait "suffit que les gens n'achètent pas pour que ça ne se vende plus ! " Disons "Ah! vous êtes ISO [mettre n'importe quoi dans XXX] ben bon passez votre chemin" ( c'est une boîte qui qui traîne 30 ingés qui tracent de l'ISO , et un technicien qui bosse ! au débriefing ils constatent que la CA diminue ... ils ont voté à l'unanimité le licenciement du technicien ! )
Oui , il y a des contrôles , faut bien payer les bons à riens ! c'est du genre ( grossi un peu mais c'est pas tout à fait faux )
Veuillez me montrer la demande de prestations pour la boite X : - Voilà classeur 1D de la colonne 3H "" Commande pour une installation en 1.5mm² du moteur de 130 kW d'exhaure ... "" Avez vous tracé ... ??? - Voilà classeur 350 gh colonne 570 K "" les travaux commenceront le mois prochain "" les travaux ont commencé "" les travaux sont finis
excelent votre certification ISO9001 est maintenue !
quand tu as des ingés qui t'affirment que le fil pour le continu n'est pas le même que pour de l'alternatif ! Car ils sont plus formé aux ?$ qu'à la technique ! il y a du soucis à ce faire !
Reply to
itacurubi
R.Girard a écrit :
Mouai bof. Le fait que l'on puisse sortir d'une grande ecole d'ingé sans savoir faire de technique n'est pas neuf. Vive les options de comme et autre trucs pour fan de pipo.
Reply to
Yves-Laurent Allaert
R.Girard a écrit:
oui , il y aura toujours un grincheux encravaté lèche-cul mondialiste qui bouffe des OGM et qui vénére le Bhusher de Bagdad ! pour dire que en fin de compte les ISO ne sont pas si mal ( puisqu'elle le nourissent )
Elles sont tellement bonnes les procédures ISO ( on se croirait revenir au temps du Stalinisme ) que les navettes explosent , les régulateurs de vitesses déconnent , les cuves explosent , les tunnels crament ! Les bagnoles poluent toujours autant ( elle n'ont pas de certif 14001 ! ) et pour cause !
Itacurubi en colère !
Reply to
itacurubi
"itacurubi" a écrit
Bonjour, Vous pouvez. Mais quel dommage que vous n'ayez pas su convaincre votre hiérarchie, il y a quelques années, quand les grands clients comme EDF, SNCF et quelques autres ne pouvaient plus passer une commande à un fournisseur non ISO 9001. On n'était pas nombreux, à l'époque, pour dire que l'assurance qualité n'était que la certitude de reproduire fidèlement sur la série les erreurs de conception du prototype, et pas du tout une assurance de la qualité du produit...
Claude
Reply to
Claude
Salut,
Boaffff les normes sont un mal nécessaire. Même que ça dépanne bien, genre en schéma. Le problème c'est de se mettre à normaliser tout et n'importe quoi, là effectivement ça devient au moins casse-pieds, au pire dangereux.
Maintenant je suis d'accord avec toi au moins sur un point : comment se peut-ce qu'un commercial ait depuis quelques temps maintenant plus d'importance qu'un bon technicien ? D'ailleurs vous conviendrez avec moi, messieurs, que ça me fait plutôt peur de voir que certains pensent que le rebond de notre économie viendra des services... A croire qu'on peut construire du solide sans industrie :-/
a+, G.T 205 Diesel & turbo-Diesel :
formatting link

Reply to
G.T
A l'origine l'assurance qualité avait un objectif légitime : faire écrire par les opérateurs leur propre procédure, en fait ce qu'ils font réellement. Avec plusieurs buts : assurer la continuité du service lors des départs, réfléchir sur le bien fondé de certaines actions (quand on décrit une action on trouve souvent des simplifications), assurer la traçabilité et une qualité constante.
Donc les acteurs de base devaient écrire ce qu'ils faisaient, puis bien sûr le respecter et le modifier au cas où.
Pour diverses raison on a vite dérivé vers l'inverse : des chefs ont écrit ce que devaient faire les acteurs de base.
D'où un fatras de papiers inutiles, pas adaptés et rejetés par ces acteurs de base.
Philippe RAI
Reply to
Philippe RAI
Philippe RAI a écrit:
Effectivement en 1978 quand je suis entré à EDF il existait la méthode MECEP ; qui était un peu ce que tu dis :
mais à l'époque il y avait du personnel , par exemple pour Serre Ponçon ( barrage sur la Durance , 4 groupes de 100 MW ) il y avait les exploitants ( service de quart avec un chef de quart et un machiniste ) Puis les services annexes ; les agents techniques , le service électrique et les mécanos : on pouvait alors détecter les problèmes avec la méthode MECEP , le quart détecte , les AT étudient , les mécanos ou les électraks interviennent . Aujourd'hui on a la ISO 9001 ya plus de quart , plus d'AT plus de service élec , et plus de service méca , juste des "surveillants" et qq OP , un CHEF et un sous CHEF ( Manageurs ) qui se perdent dans les méandres de l'usine ! La MECEP out , ISO 9001 ! résultat tout pête petit à petit ! sauf qu'on peut "tracer" ce qui a pété !
Quand mon mentor est parti il m'a laissé un petit cahier :-) mais sans son enseignement je n'aurais eu qu'un aperçu bref et inutile genre ISO9001 ! merci Dedé et que le Dieu de l'élec te garde !
là je suis d'accord avec toi à 500 % pour le balayeur des couloirs ça allait assez bien , ça àa été plus difficile pour les barragistes ( vu que nos ENArques , et autres , n'ont jamais balayé !!!
effectivement , et je les comprends
Zitoun
Reply to
itacurubi

PolyTech Forum website is not affiliated with any of the manufacturers or service providers discussed here. All logos and trade names are the property of their respective owners.