générateur de fort courant ?

Le 04.10.2005 13:52, *seb* a écrit fort à propos :
L'aluminium est un très bon conducteur électrique, ce qui t'obligerait à travailler avec un courant de plus grande intensité encore. Par ailleurs, parmi les métaux courants, c'est celui qui possède la plus grande chaleur massique. Je ne sais pas si sa légèreté compenserait cette caractéristique désavantageuse pour ton application. Pour le cuivre, sa conductivité est encore plus grande. C'est pour cette raison qu'on l'utilise dans les fils et câbles électriques. Pour le bronze, j'en sais encore moins. Peut-être trouveras tu des informations ici (Le mot anglais est bronze mais il existe de nombreuses variétés de cet alliage.) :
formatting link
Mais es tu obligé d'utiliser une plaque aussi massive ? Une feuille mince ne conviendrait pas ? Ou deux feuilles séparées par un support isolant, plein ou ajouré ? Autre idée : Chauffer ta plaque le matin en arrivant et la maintenir chaude toute la journée dans une sorte de fourreau à base de laine de verre ou autre isolant thermique, histoire d'économiser les kWh ?
Reply to
geo cherchetout
Loading thread data ...
Pourquoi une pièce aussi massive, il faut que je fasse certains essais, mais j'ai besoin d'une certaine inertie afin de pouvoir réguler ( à qques degrés près) la température.
Si je suis fin, ça chauffe plus vite, mais ça va refroidire plus vite aussi. Par contre, j'ai été trop ambitieux sur le temps de chauffe, il apparait qu'en fait un temps de chauffe de 60 secondes conviendrait tout à fait.
C'est à mon avis la que je peux gagner beaucoup en puissance instantanée à fournir. Ca résoud du coup pas mal de problème.
Par contre en ce qui concerne le générateur de courant. Un simple transfo suffirait il ? ( avec bien sur un secondaire surdimensionné)
"geo cherchetout" a écrit dans le message de news: 4342854f$0$1748$ snipped-for-privacy@news.wanadoo.fr...
Reply to
seb
A la vus des puissances a mettre en jeux , je revoi à la baisse mon temps de chauffe.
J'envisage désormais un temps de chauffe de 1 à 2 minutes soit 60 à 120 secondes.
LA puissance alors nécessaire serait de 500 *5 * 1 , soit 2500 W pour 60 secondes et la moitié pour 120 secondes.
Ca devient très raisonnable ??
IL me suffirait donc de fournir 2500 W a la plaque pour la chauffer à 300 degrés.
"marco torreani" a écrit dans le message de news: 434269ee$0$7870$ snipped-for-privacy@news.wanadoo.fr...
Reply to
seb
Le 04.10.2005 16:36, *seb* a écrit fort à propos :
Je ne vois rien de mieux adapté qu'un robuste transfo classique. Le thermostat agissant au primaire, naturellement, par l'intermédiaire d'un relais statique de puissance.
Reply to
geo cherchetout
Le 04.10.2005 16:44, *seb* a écrit fort à propos :
Marco n'a pas tenu compte de la dissipation de la plaque, qui était négligeable devant la puissance nécessaire à une montée en température rapide. Si tu adoptes un régime plus tranquille, cette dissipation cesse d'être négligeable. Prévois donc un peu plus que tes 2500 W, ou arrange toi pour que ta lame soit isolée thermiquement quand elle est inutilisée.
Reply to
geo cherchetout
Oui, c'est en effet une solution assez simple au final.
Comment définir les caractéristiques courant - tension du secondaire du transfo?
J'ai la puissance à fournir 2500 VA ( à cos Fi près), la résistance: 0.01 si j'adapte la plaque ( 320 x 80 x 3mm).
Par contre V ete I ne sont pas fixés ? il me faudrait 500 ampères, donc une tension de 5 V.
Un transfo avec un courant secondaire de 500 ampèrs, ca existe ???
Quel serait la section du fil du secondaire ?
merci encore
"geo cherchetout" a écrit dans le message de news: 4342986c$0$27423$ snipped-for-privacy@news.wanadoo.fr...
Reply to
seb
Le 04.10.2005 17:45, *seb* a écrit fort à propos :
Tu as trouvé toi-même l'unique solution.
Je te suggère de t'adresser à une entreprise de bobinage qui te fera ça sur mesure sans aucun problème et à un prix raisonnable.
Quelque chose comme 100 mm², obtenue probablement par mise en paralèle de plusieurs conducteurs ronds ou méplats. Sur un transfo à colonnes, on peut peut-être admettre une plus forte densité de courant.
De rien, ce ne sont que les avis approximatifs d'un bricoleur.
Reply to
geo cherchetout
Pour commuter le primaire du transfo je vais sans doute utiliser un triac de puissance, par contre comment va se passer la mise sous tension d'un bronzin pareil, l'appel de courant va etre enorme et me faire claquer le disjoncteur ...
Faut il utiliser la même technique qu'en audio, c'est a dire mettre une resistance sur le primaire du transfo et la shunter au bout de 1 à 2 secondes ??
y a t il des produits existants pour l'alimentation de transfo de puissance ?
Merci
"geo cherchetout" a écrit dans le message de news: 4342b07f$0$1000$ snipped-for-privacy@news.wanadoo.fr...
Reply to
seb
seb a écrit :
Pour empecher l'appel de courant à la mise sous tension du transfo il est aussi possible de se synchroniser sur le passage a 0 de la tension pour enclencher le bestiau
Reply to
Yves-Laurent Allaert
"Yves-Laurent Allaert" a écrit dans le message de news: dhufig$2n6$ snipped-for-privacy@lucas.luffy.cx...
OK, mais est ce que ça va limiter l'appel de courant car sur du 50Hz soit une période de 20ms le front montant dure 5ms , c'est peut être juste pour limiter l'appel de courant ?
Reply to
seb
Après toute ces réflexions, une simple plaque avec 'collé' dessous des résistances de chauffage. Il existe des quantité d'éléments chauffant dans le commerce. Voir un appareil de grillade de viande.
Car avec une résistance de 10 mOhm pour la plaque, on doit aussi ajouter la résitance des connexions aussi de l'ordre de 10 mOhm soit de l'ordre de 30mOhm -> les 'pertes' sont 2 fois la valeur de la puissance utile. De plus des cables de 100mm2 c'est facile à manipuler.
Bernard Geerinck
"seb" a écrit dans le message de news: 434177a9$0$8278$ snipped-for-privacy@news.free.fr...
Reply to
Bernard Geerinck
itacurubi a écrit :
au max de U le dU/dt est plus faible, mais il y a aussi le passage brutal de O à $ U_{max} $ qui lui va faire un zoli dU/dt et donc un fort appel de courant. l'avantage de la synchro à 0 c'est que l'on peut prédire la forme du courant.
Reply to
Yves-Laurent Allaert
seb a écrit :
je vois la chose comme cela aussi mais plutot a cause de la variation instantannée de U que cela impose et donc un LdU/dt qui va e consequence.
Reply to
Yves-Laurent Allaert
Ben je ne pense pas, au "démarrage" la Résistance du primaire étant très faible, l'appel de courant va être énorme, il vaut donc mieux que la tension d'alim parte de 0 en augmentant, plutot que de commuter le primaire directement avec la tension max du secteur ?? ai je tort ?
"itacurubi" a écrit dans le message de news: snipped-for-privacy@tiscali.fr...
Reply to
seb
"Bernard Geerinck" a écrit dans le message de news: E7-dnfLto8eARd snipped-for-privacy@scarlet.biz...
Le cahier des charges étant passé de moins de 5 secondes à une minute, il est clair que les solutions simples ne manquent pas. Claude
Reply to
Claude
Le 05.10.2005 09:14, *seb* a écrit fort à propos :
Ton raisonnement serait juste s'il n'existait le problème de l'induction rémanente. Le triac se désamorçant naturellement au passage par zéro (ou presque) du courant, les tôles du transfo conservent inévitablement une aimantation non négligeable. Selon la polarité de la tension à l'amorçage suivant, le courant atteint dans les 10 ms suivantes risque de saturer le fer, ce qui a pour effet de le faire croître encore plus, jusqu'à des valeurs considérables, (*) et ce risque est moins grand en un temps de 5 ms seulement. Je suppose que celà doit se résoudre automatiquement si le triac du relais statique est piloté de façon à fermer le circuit par périodes complètes en commençant toujours sur la même polarité, mais il existe probablement des solutions plus subtiles. Moyennant quoi l'amorçage au passage par zéro redevient une solution correcte. Assure toi avant d'acheter un relais statique qu'il est bien prévu pour commander une charge inductive.
(*
) Parce que la courbe d'aimantation n'est pas parcourue dans le même sens qu'en fonctionnement ininterrompu ? Toute explication complémentaire, y compris contradictoire, serait la bienvenue.
Reply to
geo cherchetout
"seb" a écrit dans le message de news:434225e1$0$20847$ snipped-for-privacy@news.free.fr...
RE ::
= = = = = = = = = bonsoir
version légère En calcul approché et ambiance de 20°C j'arrive à 32s ( y compris déperditions ) pour deux resistances plaque steatite de 2kw soit 4kw installé ( le plus simple ) apposées d'un seul coté de votre plaque celle-ci étant posée sur un support réfractaire
vous disposez aussi de resistances plaque alu 500W 300 x 100 ...mais ca porterait le temps à deux minutes au moins mais en multipliant les postes de chargement ( 4) c'est aussi jouable à comparaison de la solution précédente
version lourde : un bati- soudeuse " en bout " équipé de sabots ou roulettes contacts montés sur verins pneumatiques acostage direct ou plus souvent une petite presse hydraulique avec une tete de soudure
devriez trouver "tout fait" dans les 12KVA pour 8Kw utiles en production ( 15 secondes c'est correct ) refroidissement par eau
( prenez une marge de puissance car autant l'isolation est soignée au secondaire de ces transfos , autant ils présentent rapidement un isolement qui chute au primaire .... ne pas lésiner sur les securités de manque d'eau et controle de température )
hugh
victor
Reply to
victor
Il est toujours préférable d'alimenter les transfos sur un maxi de tension sinon la protection de tête trip.
"Yves-Laurent Allaert" a écrit dans le message de news: di05rf$gql$ snipped-for-privacy@lucas.luffy.cx...
Reply to
Philippe
C'est juste pour savoir, après chauffage, tu laisses la plaque sur le secondaire du transfo ou tu l'isoles?
"seb" a écrit dans le message de news: 43437d6c$0$14030$ snipped-for-privacy@news.free.fr...
Reply to
Philippe

Site Timeline

PolyTech Forum website is not affiliated with any of the manufacturers or service providers discussed here. All logos and trade names are the property of their respective owners.