[MECA] couple ???

Le couple *total* est nul. Si ce que je dis est faux il faut absolument remettre en cause le principe fondamental de la dynamique. Lorsqu'une roue subie un couple *total* non nul sa vitesse de rotation augmente ou diminue.
Si vous considérez chaque couple indépendamment vous trouverez bien sûr une puissance non nulle. Vous seriez gentil de bien lire avant de répondre.
Merci de redire exactement ce que j'ai dit au début. C'est gentil.
C'est bien vous avez fini par comprendre ce dont je parle.
Remarque hautement scientifique s'il en est. Je vais de ce pas chercher à savoir ce qu'est le "général" pour pouvoir à l'avenir être capable de le différencier du particulier...
C'est passionnant. Je vous remercie de me faire connaître vos "considérations" mécaniques...
Reply to
Gerard Menvussa
Loading thread data ...
Non. Du couple total. La somme de tous les couples qui s'appliquent.
Vous savez nous parlons de couple en général, pas forcement de celui que doit fournir votre moteur pour faire avancer votre voiture.
Reply to
Gerard Menvussa
Sans doutes parlez vous alors de la somme couple moteur + couple r=E9sistant, oui =E0 r=E9gime =E9tabli les deux s'annulent.
Vous savez, il n'y a pas que dans les voitures qu'il y a des moteurs.
Si il y a un couple, il y a forc=E9ment un moteur, quel qu'il soit, qui le transmet =E0 un r=E9cepteur via une m=E9canique. M=EAme sur le papier !
Reply to
bntncst
bntncst a écrit :
Non vous voyez je ne dis rien d'autre que ce que je dis. Il n'y a pas de message caché dans mon message. Je parle de la somme de tous les couples qui s'appliquent en fonction du cas considéré. Et ils peuvent être diverses.
Le couple n'est pas forcement moteur. Si je lance une roue de vélo elle ralenti sous l'effet du couple de frotement. La lune exerce un couple sur la terre ce qui la ralenti. Pas de moteur, pas de mécanique... On peut trouver encore de nombreux exemples : le couple exercé par le champ magnétique dans un moteur électrique ou une dynamo, le couple qu'exerce la simple gravité sur un solide en déséquilbre sur un pivot, etc, etc.
Ou encore plus fort le couple "virtuel" des forces d'inertie du à la rotation du reférentiel dans lequel on se place (en l'occurence la terre) : celui de l'accélération de Coriolis par exemple !
Reply to
Gerard Menvussa
Le moteur est le volant d'inertie qui a stock=E9 l'=E9nergie lors du lancement et la restitue lors de l'arr=EAt en "roue libre" qui dure plus ou moins longtemps en fonction des frottements.
Ce qui exerce un couple consomme de l'=E9nergie ou a stock=E9 de l'=E9nergie, lune ou autre, et la restitue par des forces (liaisons m=E9caniques ou attraction).
Reply to
bntncst
"Itacurubi" a écrit dans le message de news:469f3703$0$20975$ snipped-for-privacy@news.free.fr...
mais un couple divorcé est bien obligé de travailler 2 fois plus...
Reply to
vincent.thiernesse
...
Bon, alors le cas général, c'est que la vitesse de rotation de la roue est une fonction quelconque du temps, et le cas particulier, c'est que la fonction est une constante. Ce cas particulier là, il n'existe pas, il est seulement idéal (même à vitesse constante). Le vilebrequin produit en effet un mouvement acyclique (dans le jargon on parle des acyclismes de vilebrequin), qui induit donc des accélérations angulaires instantanées dans la roue.
J'espère que cette réponse ôtera toute ambiguïté dans mes propos antérieurs.
Reply to
Patrice

Site Timeline

PolyTech Forum website is not affiliated with any of the manufacturers or service providers discussed here. All logos and trade names are the property of their respective owners.