Rendement transfo MT/BT

Bonsoir,
En faisant une petite étude des pertes de nos installations je me penche sur
les pertes cuivres de nos transfos, et houlala les souvenirs théorique étant
loin et les restes du réveillon proche je me rappelle vaguement que pour
déterminer les pertes cuivres d'un transfo on réalise un essai en court
circuit. Pas de problème y'a ça de marqué sur la plaque du transfo et ......
paf , la claque : Un ucc de 4% , tout ça de pertes ? Y'a un bug .......
Après recherche sur les docs de constructeurs de transfos et je m'apercois
que si une valeur de ucc de 4 a 5 % est relativement constante les pertes
cuivres réelles sont de 3 a 6 fois inférieures a ce que cette valeur
pourrait laisser croire.
Donc mes questions aux spécialistes du genre :
A quoi correspond la valeur de ucc marquée sur la plaque a borne (
importante pour les mises en parallèle ? )
Comment retrouver les pertes fer et cuivre réelles si la doc du transfo
n'est pas dispo ( ou le constructeur disparu )
Merci d'avance et meilleurs voeux a tous
JP
Reply to
JP
Loading thread data ...
JP a écrit :
u1cc est la tension qu'il faut appliquer au primaire du transfo dont le secondaire est en court circuit pour obtenir le courant nominal ( c'est l'essai en CC ) Pour coupler des TR en // il ne faut pas que leur caratéristiques soient trop différentes sinon le plus petit va tout prendre .
Dans l'essai en CC la puissance dissipée par le TR est égale aux pertes cuivre ( la tension ucc est faible les pertes fer sont négligeables ) Si le transfo est un modèle courant et bien conçu il a son rendement max pas trop loin de son point de fonctionnement nominal, on peut donc dire qu'à ce point les pertes fer sont pratiquement égales aux pertes cuivre. Dont acte . ( nota : les pertes fer sont prop au carré de la tension ce qui permet d'ajuster un peu si le TR est sous ou sur alimenté )
Reply to
Itacurubi
Théoriquement oui, c'est la qu'est l'os
- Par exemple :
Transfo 20k/400v de 1000kVA => Ucc = 4.2%
Si ucc est de 4.2% cela implique que la part des pertes cuivres est de la même valeur : soit 40kva
Or le constructeur donne Pertes fer 2.4kw et pertes cuivres 12kw, donc ou est l'erreur de mon raisonnement
Autre constructeur , toujours 1MVA, pertes cuivre presque identique ( 13kw ) mais ucc de 6% !
- Autre exemple :
Toujours transfo de 1000kva
Ucc 4.5 % constant suivant le modeles
Pertes cuivre 15kw modèle eco, 12.5kw modele standard, 10kw modele performant La encore la théorie de ucc determinat les pertes cuivre est mise a mal.
Dans un vieux tome des techniques de l'ingénieur j'ai peut être trouvé l'explication , la valeur indiquée sur la plaque correspondrait bien a l'essai en cc mais la puissance mesurée étant Pcc = Pcc i + Pcc r ( en vectoriel bien sur ) avec pcc i la composante inductive et pcc r la composante resistive , et sur un transfo Mt la composante inductive ne serait pas négligeable. Remarque dans la série des choses qui peuvent étonner , toujours pour un transfo de 1Mva, chute de tension a pleine charge : 1.5 % a cos phi 1 et 4.7% a cos phi 0.8 ; sacré différence non ?
JP
Reply to
JP
Bonjour
heu.., je doute que les Pc soient proportionnelles à Ucc, mais c'est lié puisqu'on détermine l'impédance vu au secondaire du transformateur en utilisant Ucc :
Zt = U² x Ucc / P
et
Rt = Wc x U² /

Wc étant les perte cuivre
Reply to
David Crochet
Bonsoir,
Ok , la je comprend mieux les résultats constructeur. On a une partie inductive importante ( chose sue l'on néglige en disant ucc * I = wc ). Mais a partir de quel moment ou de quel type de transfo on oublie ucc=k Wc et en abusant pourquoi.
Et franchement je ne voit pas comment tu fait pour arriver a ces formules ( enfin si ) , surtout zt
Que représente P et U , P nominale du transfo et U secondaire , et Ucc sa valeur ou le pourcentage ( je penche pour le % )
JP
Reply to
JP
JP a écrit :
Théoriquement et pratiquement , la puissance dissipée en essai CC est n bien de : Ucc . In . cos Ycc ?
Reply to
Itacurubi
bien de : Ucc . In . cos Ycc
Ok, il a des moments ou ............ je me prenais un cos ycc proche de 1
Donc cela ne résout pas mon problème, impossible de trouver les pertes cuivres en ne connaissant que ucc .
Merci pour les coups de mailloche sur le crane ;>)
JP
Reply to
JP
JP a écrit :
Je dois te dire que j'avais aussi celà dans la tête :-))
non le ucc même si c'est bien la tension de l'essai en CC ne sert pas à évaluer les pertes joules :-(
J'ai cet extrait du FOUILLE
La tension de court circuit ucc qui peut varier suivant les transfos de 2 à 12 % est importante : - pour le constructeur elle est un indice de l'importance des fuites magnétiques. En effet il est plus facile de prévoir le côté résistif du triangle de Kapp que le côté lié aux fuites magnétiques . - pour l'exploitant la tension fixe l'ordre de grandeur du courant de court-circuit sous tension primaire nominale ( Icc = I2n x 100/ucc) . et la limite sup de la chute de tension : la chute de tension relative sera toujours plus petite que la tension de cc en % enfin cela conditionne la marche des TR en // .
( Fouillé tome 2 )
Bonne année :-))
Reply to
Itacurubi

PolyTech Forum website is not affiliated with any of the manufacturers or service providers discussed here. All logos and trade names are the property of their respective owners.