réseau de distribution électrique étrange

L'alimentation électrique de mon quartier (j'habite en Belgique) correspond-elle à un réseau de distribution basse tension "standard" ?
Pas vraiment je pense. En voici une description. Je suis connecté en monophasé.
- La distribution sur environ 150 m se fait en aérien avec un grosse torsade de 4 câbles noirs très esthétiques courant le long des façades sous les corniches à partir d'un boîtier situé en début de rue.
- L'éclairage public par lampes au sodium (haute pression ?) est attaché aux façades. Les luminaires sont reliés directement à la torsade courant sur la façade.
- Chaque maison est reliée directement au réseau au niveau de la corniche par un câble à 5 fils, dont trois seulement sont connectés du côté externe. Il s'agit ici de deux fils noirs (L2-L3 *théoriquement*) et d'un fil vert/jaune (terre théoriquement). Les 5 fils aboutissent dans un boîtier où 4 fils (brun-noir-noir-bleu) sont connectés à un disjoncteur 32 A et où le fil de terre est mis en contact avec la barette métallique suppportant le disjoncteur. Les 4 fils connectés partent ensuite vers un autre boîtier où seuls les 2 fils noirs sont connectés aux bornes partant vers le compteur monophasé. C'est la terre locale qui est connectée au compteur et au boîtier de dérivation principal (schéma TT).
Le fait que ce soient les 2 fils noirs qui soient connectés fait penser à un réseau triphasé 3 * 230 V + T où les connexions sont réalisées entre phases. Toutefois quelques mesures démentent cela.
- Aucune tension (continue ou alternative) entre la terre locale et le fil vert/jaune du réseau. Il correspond donc à la terre du réseau.
- Tension 50 Hz d'environ 230 V entre les deux fils connectés (ouf).
- Tension 50 Hz variable entre chaque fil connecté et la terre. La somme *ou* la différence des deux tensions donne toujours la tension entre les 2 fils connectés. Exemples de quelques observations brutes à divers moments :
C1, C2 : fils connectés 1 et 2 T : terre
VC1-C2 VC1-T VC2-T (tensions en alternatif) 225 213 12 231 115 116 228 68 160 229 236 7
note : tension en courant continu toujours nulle.
Aucun des deux fils n'est donc en général proche du potentiel de la terre. Comme VC1-C2 = VC1-T + VC2-T ou |VC1-T - VC2-T|, on peut en déduire que les deux tensions sont soit en concordance (différence) soit en opposition de phase (somme) (en triphasé normalement on aurait VC1-C2= racine(3) * VC1-T = racine(3) * VC2-T et donc un déphasage de +-1/3 tour).
En conclusion ce réseau de distribution n'est pas exploité en triphasé ! De plus la régulation a l'air d'être assez bizarre, avec des tensions très variables dans le temps par rapport à la terre sur les fils actifs.
Je ne sais pas si toutes les maisons sont reliées aux mêmes trois fils. Si c'est le cas, je pense que le 4e fil sert pour l'alimentation de l'éclairage public. En fait je me demande si le ballast n'est pas contenu dans le boîtier au début de la rue et commun pour tous les luminaires. C'est plausible car en général toutes les lampes de la rue sont en panne en même temps.
Quelqu'un saurait-il m'éclairer sur la rareté de ce genre d'installations, que ce soit en Belgique ou ailleurs ?
--
Lionel Van Leeuw

Add pictures here
✖
<% if( /^image/.test(type) ){ %>
<% } %>
<%-name%>
Add image file
Upload

===== Bonsoir from France , zone belge romaine
ca ressemble à du diphasé 220V + T + fil de commande des éclairages soit donc les quatre conducteurs de votre torsanyl de facade qui présenterait bien quelques perte capacitives , certainement par les éclairages publics ( un petit coup de pole test sur les masses des éclairages hors service juste pour voir )
Je serais moins catégorique sur le schéma TT Mes archives diphasés région parisienne ne sont pas accessibles mais il me semble que les générateurs sont "flottants " et que les courants de fuite fonctionnels suceptibles de déclencher un ddr en mode commun ne sont en fait que capacitifs ( il y a plusieurs types de générateurs diphasés ..c'est pas simple surtout lorsqu'ils sont mélangés avec d'autres sources dans une unité de fabrication ( souvent une fonderie )
Les tensions par rapport à la terre ne sont pas très représentatives car l'autre enroulement du générateur "travaille" aussi Ces réseaux sont controlés par un relais de tension de défaut qui peut générer des perturbations par modification de l'impédance globale du réseau ( pas simple à expliquer sans la doc schéma , disons que vous avez des tensions transverses d'autres réseau qui peuvent sensibiliser le relais .. <==> le technicien cemiste qui met son nez la dedans il sort vite du poste avec un coup de pied au c...:-) ne sait pas que toutes les tensions ne dérivent pas d'un potentiel le cemiste )
faites un essai de débit à la terre sur chaque phase ( sécurisé bien entendu ) plus représentatif que les tension s==> résultat vous avez un ddr 500mA ? je ne crois pas plutot un 30 mA qui doit etre bien suffisant
a+
Victor
Add pictures here
✖
<% if( /^image/.test(type) ){ %>
<% } %>
<%-name%>
Add image file
Upload
Merci pour votre réponse rapide. Toutefois mes connaissances en électricité sont relativement limitées, donc je n'ai pas vraiment tout compris...
> ca ressemble à du diphasé 220V + T + fil de commande des éclairages > soit donc les quatre conducteurs de votre torsanyl de facade > qui présenterait bien quelques perte capacitives , > certainement par les éclairages publics > ( un petit coup de pole test sur les masses des éclairages hors > service juste pour voir )
Dites-vous que l'écart entre phases du diphasé passe de la quadrature à l'opposition à cause des pertes capacitives ? Si oui, comment la tension est-elle contrôlée ?
> Je serais moins catégorique sur le schéma TT
Dans mon esprit le schéma TT c'est le fait que la terre du bâtiment existe et est indépendante de la terre ou neutre du réseau. Dans mon cas je suis certain de l'existence d'une prise de terre. Mais évidemment je n'ai aucune idée du schéma de connexion du fil jaune/vert du réseau, qui n'arrive pas plus loin que la réglette de support du disjoncteur d'arrivée en amont du compteur.
Si j'ai bien compris ce que vous me dites, vous pensez que comme le générateur fonctionne en "flottant", la terre du réseau n'en est pas vraiment une et ne permettra donc pas le passage de gros courants sans effondrement de la tension. Vous me suggérez de vérifier cela en testant le courant qui peut passer entre les phases et cette terre. Quelle terre ? Celle du réseau ou la prise de terre du bâtiment ? En effet si je prends la terre du réseau, je ne suis protégé ni par les disjoncteurs ni par le différentiel...
--
Lionel Van Leeuw


Add pictures here
✖
<% if( /^image/.test(type) ){ %>
<% } %>
<%-name%>
Add image file
Upload

Mea culpa j'ai confondu biphasé et diphasé... Mais pourquoi ne distribuer que deux phases sur quatre alors ?
Add pictures here
✖
<% if( /^image/.test(type) ){ %>
<% } %>
<%-name%>
Add image file
Upload
.../...>

RE : pourquoi ils vous envoient un vert/jaune ?ne serait-ce pas pas un PEN ? Donc il n'est pas connecté alors ce vert/jaune aux masses de votre batiment ?>
====> Si j'ai bien compris ce que vous me dites, vous pensez que comme le

Re : oui, mais je vois que je n'avais pas assimilé à 100% votre descriptif en ce qui concerne les terres donc essai phase et terre du batiment puis essai phase et PE(N)distribué
==> Une autre hypothèse ce sont peut-etre les "restes" d'une ancienne distribution en schéma TNC 220/127V

*** Mais vous n'avez pas de correspondant du fournisseur en Belgium ? ce serait plus simple pour tout le monde de lui demander le descriptif ;-) parce qu'on peut causer longtemps dans le vide
Victor

Add pictures here
✖
<% if( /^image/.test(type) ){ %>
<% } %>
<%-name%>
Add image file
Upload

Polytechforum.com is a website by engineers for engineers. It is not affiliated with any of manufacturers or vendors discussed here. All logos and trade names are the property of their respective owners.