Pb de disjonction différentiel aléatoire.

Bonjour à tous
Je sollicite votre aide pour un problème qui traîne depuis plusieurs mois
dans une maison.
Données du problème.
- Maison individuelle 380 Triphasé.
- Le disjoncteur différentiel (500mA) saute de façon vraiment aléatoire,
hiver comme été.
Dernièrement j'ai débranché le ballon d'eau chaude. Cela a tenu une semaine
avant de disjoncter. Il peut donc être mis hors de cause, sauf si plusieurs
pertes en même temps.
Connaissez-vous une méthode qui permette de mesurer éventuellement les
pertes des appareils électriques. je n'ai à ma disposition qu'un multimètre
et un ampéremètre.
Autrement dit, comment pourrais-je m'en sortir sans être contraint d'isoler
les circuits les uns après les autres et d'attendre une éventuel coupure ?
Merci d'avance.
Reply to
af13
Loading thread data ...
af13 a écrit :
il vous faudrait un controleur d'isolement ou megohmmetre pour tester l'installation seule, et chaque appareil séparément
mais ce n'est pas un simple multimetre, ca se prete rarement...et les installateurs electriciens n'en possedent pas tous un...c'est plus un outil d'electricen maintenance d'usine .
Reply to
desilu
desilu a écrit :
j'avais un "truc" qui marche mais qui n'est pas autorisé ( pas assez cher mon fils ? ) deux ou trois spires en fil souple sur un multimètre de bas étage calibre A alternatif le plus bas possible , faut juste prendre dans la spire le neutre et la phase du circuit considéré . si deux ou trois spires ne suffisent pas on peut en mettre 12 ou 15 !
Reply to
Itacurubi
Itacurubi nous fait part de ce qui suit | | j'avais un "truc" qui marche mais qui n'est pas autorisé ( pas assez | | cher mon fils ? ) deux ou trois spires en fil souple sur un | | multimètre de bas étage calibre A alternatif le plus bas possible , | | faut juste prendre dans la spire le neutre et la phase du circuit | | considéré . si deux ou trois spires ne suffisent pas on peut en | | mettre 12 ou 15 !
Et qu'est ce qu'on lit comme valeur d'isolement ? Rien compris
Reply to
André
on ne lit pas une valeur d'isolement mais la resultante du courant qui rentre et qui sort de l'équipement en test quand celui ci est en fonctionnement : si l'équipement n'a pas de fuite la lecture sera 0 mA si l'équipement presente une fuite à la terre il y aurra plus de courant dans le fil de phase que dans le neutre et le courant sera de qqs mA... J'ai jamais testé la Itacurubi methode du fil bobiné, mais ça fonctionne tres bien avec une pince ampermetrique à 10 euros qui se branche sur un multi. Bien sur comme le dit Itacurubi il faut prendre phase et neutre en m^me temps et faire fonctionner la machine en test. Avantage par rapport au controleur d'isolement : ça permet de tester les fuite qui arrive en dynamique quand l'équipement fonctionne (vibration, dilatation) : exemple d'un four de cuisine qui faisait disjoncter parfois : le defaut n'était present qu'en charge quand il passé 240 °C pendant un certain temps et qu'une piece metallique se dilatée et produisé un cc phase carcasse.
Reply to
Frederic Salach
c' est le principe utilisé avec les appareils MESURISOL sur les tableaux TGBT aussi de la pince ampermétrique et de tout les TI quelques spires sur un câble avec ses conducteurs sans la terre ( puisque dans ce cas on mesure un défaut d' isolement) et l' appareil raccordé en milli-ampermètre bon, il faut faire quelques tests et réglages avant
"André" a écrit dans le message de news: 46f4d89a$0$27409$ snipped-for-privacy@news.orange.fr...
Reply to
willpot
Frederic Salach nous fait part de ce qui suit
OK vu Itacurubi repondait a un post de desilu ou il était question d'un controleur d'isolement ,et j'ai pensé que sa reponse avait un rapport avec ca Me suis mélangé les crayons
Reply to
André
André a écrit :
on ne lit rien comme valeur d'isolement , seulement un déséquilibre en courants . la pince ampéremétrique est plus sensible , mais quand on en a pas sous la main :-)
Reply to
Itacurubi
André a écrit :
désolé si je t'ai enduit avec de l'erreur , j'ai peut-être pas été assez explicite ou j'ai mal lu la question ;-)
Reply to
Itacurubi
IL y a au moins 2 autres autre approches :
La premi=E8re est dangereuse, car elle nescessite de travailler sous tensoin : Pour d=E9clencher votre disjoncteur d'abonn=E9, le d=E9faut constat=E9 est sup=E9rieur a 500 Ma.
-> Si vous avez une terre correcte, vous pouvez mesurer la fuite (en MA) sur l'ensemble de l'installation. Si elle est effectivement importante, vous pouvez r=E9peter cette mesure sur les diff=E9rents composants de cette installation :)
La seconde est plus s=E9curisante, mais couteuse : installez des disjoncteurs/ inters dif=E9rentiels haute sensibilit=E9 dans le tableau...
Reply to
Oo stephan oO
Meme un controleur d'isolement ne peut arrivé a bout de certains defaut surtout que rien n'indique que c'est un defaut d'isolement.
- Ton defaut apparait toujours au meme moment ? (genre la nuit, le matin, la journee,...) - Tous les combien de temps en general ? (1x par semaine, 1x par mois) - Quel age a ton disjoncteur 500mA ? - Concernant le disjoncteur 500mA : - tu a quoi comme abonnement ? (3x15A, 3x30A,...) - peut etre une surcharge sur une phase (probleme d'aquilibrage de phase) - As tu deplacer, remplacer,... une machine avant que ca commence ?
Ca aidera deja a cerner un peu mieux le probleme.
Reply to
Passé simple de l'i mparfait
Salut Merci de vouloir m'aider. La seule données manquante de mon 1er post est : disjoncteur 3x30A age 6 mois. Aléatoire = n'importe quand et à n'importe quelle fréquence. Pour ce qui est du déséquilibre, vous pensez que cela peut vraiment entraîner une disjonction ? Cordialement
"Passé simple de l'imparfait" a écrit dans le message de news: snipped-for-privacy@4ax.com...
Reply to
af13
L'appareil raccordé ne devrait pas être plutot en milli voltmetre ? Dites moi si je me trompe, mais il me semble qu'en cas de défaut il apparaitra une fem aux bornes des spires. C'est un peu le principe du disjoncteur differentiel ?
Reply to
Manu
Manu a écrit :
disons plutôt "le principe du transformateur" d'intensité ( TI ) dans l'ancien temps , ou de courant ( TC ) actuellement . D'ailleurs beaucoup ont répondu "pince ampèremétrique" à juste titre dans les posts précédents .
Reply to
Itacurubi
Ah oui exact! Et on peut faire débiter ces spires dans une resistance et y brancher un milivoltmetre aux bornes ( si on ne dispose pas d'ampere-metre de faible calibre ).
Reply to
Manu
Manu a écrit :
Pour résoudre un tel problème, le plus simple est de faire une ou des mesures d'isolement pour cerner le circuit en défaut. Cela évite d'attendre un éventuel défaut qu'on a toutes les chances de rater. Bonne soirée
Reply to
lobo
parce que un amperemetre digital n'est pas autre chose qu'un (milli)voltmetre équipée q'une resistance de shunt :-) le ti fabriqué avec les spires va constituer un generateur de tension qui s'in n'est pas mis en charge avec une resistance va voir la tension au borne devenir tres importante : en chargeant de ti la tension se casse la gueule et devient proportionelle (dans une certaine plage) a l'intensité qui circule dans le conducteur principale.
Reply to
Frederic Salach
J'aime pas les amperemetres :s
Non, je sais pas pourquoi. Aucune raison particuliere. En fait au départ je pensais à ces petites pinces amperemetriques qu'on branche sur un voltmètre.
Reply to
Manu
Manu a écrit :
Tu y tiens à ton millivolmètre :-) !!!!!
explique moi pourquoi ?
Reply to
Itacurubi

PolyTech Forum website is not affiliated with any of the manufacturers or service providers discussed here. All logos and trade names are the property of their respective owners.