Que mesure la consomation ?

Je sais qu'il n'y a pas de question con, mais là j'ai un doute...
Puisqu'un différentiel en fonctionnement normal ne distingue pas de
différence entre "l'entrée" et la "sortie", d'où vient la consommation ?
--
siger

Add pictures here
<% if( /^image/.test(type) ){ %>
<% } %>
<%-name%>
Add image file
Upload

Pourquoi parlez vous de consommation ?
Un différentiel ne fait que mesurer la différence de courant circulant dans un fil avec le courant circulant dans l'autre fil. S'il y a une différence, c'est la preuve qu'une partie du courant le plus élevé part vers la terre, plutôt que faire re retour par le fil dont le courant est le moins élévé. Si cette différence est trop importante, le différentiel disjoncte.
Add pictures here
<% if( /^image/.test(type) ){ %>
<% } %>
<%-name%>
Add image file
Upload
JC
Add pictures here
<% if( /^image/.test(type) ){ %>
<% } %>
<%-name%>
Add image file
Upload
siger a écrit :

Je vois que je me suis mal exprimé.
Si je parle du différentiel, c'est que grace à lui (entre autre) on voit qu'il y a autant de courant qui entre que de courant qui sort.
Je suppose qu'on pourrait comparer à une citerne d'eau en haut d'un toit, on fait passer l'eau dans un tuyau vertical, c'est la même quantité d'eau en haut et en bas du tuyau, mais on a perdu l'énergie potentielle de l'eau, c'est ça qui est consommé.
Mais dans l'électricité, qu'est-ce qu'on a perdu quand on utilise un appareil ?
Même en faisant l'association débit/ampères et pression/volts, je ne vois pas.
--
siger

Add pictures here
<% if( /^image/.test(type) ){ %>
<% } %>
<%-name%>
Add image file
Upload
JC
Add pictures here
<% if( /^image/.test(type) ){ %>
<% } %>
<%-name%>
Add image file
Upload
Jcde a écrit :

Je propose qu'on oublie le différentiel :-) car ce n'est pas le sujet, je l'ai utilisé uniquement pour illustrer le fait qu'il y a autant de courant qui entre et qui sort. C'est ce dernier point qui est important.
La comparaison que j'ai fait n'est pas avec le différentiel, mais l'apport d'électricité dans une maison.
(Quant à ton exemple, il me semble qu'il est identique au mien, on mesure en haut et en bas et on compare.)
Ce que j'aimerai comprendre est vraiment ce qui est consommé en électricité, à l'image de l'énergie potentielle de l'eau dans mon exemple.
--
siger

Add pictures here
<% if( /^image/.test(type) ){ %>
<% } %>
<%-name%>
Add image file
Upload
JC.
Add pictures here
<% if( /^image/.test(type) ){ %>
<% } %>
<%-name%>
Add image file
Upload
Jcde a écrit :

Je ne supposais pas ça, je supposais un bac et une pompe qui remonte l'eau, mais si je n'en ai pas parlé c'est parce que ça me semble hors sujet dans cette discussion.

Mais qu'est-ce qui est consommé, puisque ce n'est pas le courant ? Y a t-il une chute de tension ?
--
siger

Add pictures here
<% if( /^image/.test(type) ){ %>
<% } %>
<%-name%>
Add image file
Upload

Ben non, justement, c'est ce qui est le plus important : l'apport d'énergie.

C'est l'énergie qui est consommée. La tension, le courant, comme la pression et le débit dans l'analogie hydraulique ne sont que des vecteurs de cette énergie.
Remplacez la pompe électrique par une pompe à bras et vous allez tout de suite comprendre cette consommation d'énergie nécessaire pour mettre l'eau en mouvement.
Add pictures here
<% if( /^image/.test(type) ){ %>
<% } %>
<%-name%>
Add image file
Upload
Philippe RAI a écrit :

Ce n'est pas ma question. Je parle de ce qui est consommé à l'intérieur de la maison. La comparaison avec l'eau me semble claire : l'eau, une fois en bas, n'a plus d'énergie potentielle de gravité, peu importe l'énergie qu'il lui a fallu pour aller en haut : on peut constater ce qu'elle a perdu.
Les réponses qui parlent d'une baisse de tension me semblent cohérentes avec l'image de l'eau, même si j'ai du mal à visualiser ça dans ma tête. Est-ce que cette baisse peut se mesurer ? Si oui, à quel niveau ?
--
siger

Add pictures here
<% if( /^image/.test(type) ){ %>
<% } %>
<%-name%>
Add image file
Upload

Qui doit être égal à ce qui est produit ailleurs.

Cette analogie correspond à une pile qu'on use. Une fois utilisée l'énergie acccumulée dans la pile épuisée le courant s'arrête de circuler, exactement comme lorsque toute l'eau est passée en bas.

Il y a baisse de tension quand la source d'énergie s'épuise comme dans le cas de la pile ou de votre réserve d'eau (baisse de pression).
Dans le cas d'une source d'énergie stable comme le réseau par exemple il n'y a aucune baisse de tension, ni du courant à charge égale.
L'énergie dépensée (la consommation pour revenir à votre question initiale) correspond au temps d'application d'une puissance P égale au produit de l'intensité par la tension.
Add pictures here
<% if( /^image/.test(type) ){ %>
<% } %>
<%-name%>
Add image file
Upload
Philippe RAI a écrit :

C'est ce que je disais ici :
======================"On cosomme de l'énergie, = U×I×T dont l'unité est VAS (Volt Ampère Seconde)
I est identique en entrée et en sortie (c'est en tous cas ce que j'ai compris).
U change t-il ?
Il reste T. Si U ne change pas, on consommerait donc une mise à disposition pendant T de U×I" ======================Est-ce la même chose ?
Mais ça ne me semble pas compatible avec les réponses de ast.
--
siger

Add pictures here
<% if( /^image/.test(type) ){ %>
<% } %>
<%-name%>
Add image file
Upload

Oui, d'où les kWh sur la facturation.

Oui.

Non. U est imposé, c'est le courant qui varie en fonction de la charge que vous utilisez.
Sauf si vous utilisez une alimentation non plus régulée en tension comme l'est le réseau électrique, mais en courant. Cela s'appelle un générateur de courant, dans ce cas c'est la tension qui varie pour s'adapter à la charge.

Voilà, c'est cela.

Je ne vois pas d'incohérence.
Add pictures here
<% if( /^image/.test(type) ){ %>
<% } %>
<%-name%>
Add image file
Upload
Philippe RAI a écrit :

Je voulais dire : quand on consomme.

Possible, mais d'un côté il y a baisse de tension et de l'autre il y a un temps pendant lequel de l'énergie est fournie. Et je ne sais pas voir la cohérence entre les 2.
--
siger

Add pictures here
<% if( /^image/.test(type) ){ %>
<% } %>
<%-name%>
Add image file
Upload

De manière grossière .... Energie = "Baisse de tension" multiplié par "Courant" multiplié par le "Temps".
Add pictures here
<% if( /^image/.test(type) ){ %>
<% } %>
<%-name%>
Add image file
Upload
Ray_Net a écrit :

Est-ce que cette baisse de tension peut se mesurer avec un appareil ?
--
siger

Add pictures here
<% if( /^image/.test(type) ){ %>
<% } %>
<%-name%>
Add image file
Upload

Oui, avec un voltmètre entre les deux fils d'alimentation. Pour qu'il y ait une énergie, il faut une différence de tension, un courant et le temps (pendant lequel la puissance est utilisée)
Add pictures here
<% if( /^image/.test(type) ){ %>
<% } %>
<%-name%>
Add image file
Upload

Non, pas de baisse de tension. Sauf évidemment si la source est mal conçue ou inadaptée, mais c'est un autre sujet.
Votre formulation "différence de tension" prête à confusion. Utilisez soit "tension" soit "différence de potentiel (DDP).
Add pictures here
<% if( /^image/.test(type) ){ %>
<% } %>
<%-name%>
Add image file
Upload
freesurf.fr says...

Exact, différence de potentiel est nettement plus clair et peut s'appliquer à l'analogie avec la chute d'eau qui fait toutner la turbine et in fine l'alternateur.
Add pictures here
<% if( /^image/.test(type) ){ %>
<% } %>
<%-name%>
Add image file
Upload
NoSm-

l'alternateur.
En alternatif on parle de tension.
--
rsr.

Add pictures here
<% if( /^image/.test(type) ){ %>
<% } %>
<%-name%>
Add image file
Upload

Polytechforum.com is a website by engineers for engineers. It is not affiliated with any of manufacturers or vendors discussed here. All logos and trade names are the property of their respective owners.