Que mesure la consomation ?

Je sais qu'il n'y a pas de question con, mais là j'ai un doute...
Puisqu'un différentiel en fonctionnement normal ne distingue pas de
différence entre "l'entrée" et la "sortie", d'où vient la
consommation ?
Reply to
siger
Loading thread data ...
Pourquoi parlez vous de consommation ?
Un différentiel ne fait que mesurer la différence de courant circulant dans un fil avec le courant circulant dans l'autre fil. S'il y a une différence, c'est la preuve qu'une partie du courant le plus élevé part vers la terre, plutôt que faire re retour par le fil dont le courant est le moins élévé. Si cette différence est trop importante, le différentiel disjoncte.
Reply to
Ray_Net
"siger" a écrit dans le message de news:
________________________________________________
Bonjour
Je ne suis pas sûr de comprendre votre question, mais il y a "en tête" d'installation deux appareils bien différents : - Le compteur, qui mesure l'énergie - Le disjoncteur (différentiel ou pas) qui protège l'amont.
@+ JC
Reply to
Jcde
siger a écrit :
Je vois que je me suis mal exprimé.
Si je parle du différentiel, c'est que grace à lui (entre autre) on voit qu'il y a autant de courant qui entre que de courant qui sort.
Je suppose qu'on pourrait comparer à une citerne d'eau en haut d'un toit, on fait passer l'eau dans un tuyau vertical, c'est la même quantité d'eau en haut et en bas du tuyau, mais on a perdu l'énergie potentielle de l'eau, c'est ça qui est consommé.
Mais dans l'électricité, qu'est-ce qu'on a perdu quand on utilise un appareil ?
Même en faisant l'association débit/ampères et pression/volts, je ne vois pas.
Reply to
siger
"siger" a écrit dans le message de news: >
_____________________________________________________
Bonjour
Si vous voulez vraiment comparer un différentiel à une citerne : il faut plutôt imaginer un circuit fermé d'eau, qui est pompée dans la citerne, et revient dans la même citerne après utilisation. Il suffit de mettre un contact à flotteur qui mesure le niveau de la citerne : s'il y a une fuite d'eau quelque part dans le circuit : le niveau baisse, le contact s'ouvre et arrête le pompage
@+ JC
Reply to
Jcde
Jcde a écrit :
Je propose qu'on oublie le différentiel :-) car ce n'est pas le sujet, je l'ai utilisé uniquement pour illustrer le fait qu'il y a autant de courant qui entre et qui sort. C'est ce dernier point qui est important.
La comparaison que j'ai fait n'est pas avec le différentiel, mais l'apport d'électricité dans une maison.
(Quant à ton exemple, il me semble qu'il est identique au mien, on mesure en haut et en bas et on compare.)
Ce que j'aimerai comprendre est vraiment ce qui est consommé en électricité, à l'image de l'énergie potentielle de l'eau dans mon exemple.
Reply to
siger
"siger" a écrit dans le message de news:
________________________________________________
Le courant électrique fonctionne en circuit fermé :
Pour faire ton analogie avec l'eau : imagine un circuit (fermé) avec d'un côté une pompe, et de l'autre un moteur hydraulique. L'énergie consommée par le moteur est celle que tu dois fournir à la pompe (en faisant abstraction des notions de rendement et de perte de charge) pour faire tourner le moteur.
En élec, c'est pareil : d'un côté une turbine alimentée par une chute d'eau actionne un alternateur qui "fait tourner" le courant dans le circuit pour mouvoir le moteur. La chute de l'eau sur la turbine représente l'énergie absorbée par le moteur (à l'exception des diverses pertes fer, joule, capacitives, etc. et du rendement mécanique pour les puristes !)
Contrairement à ton exemple initial où l'energie potentielle (haut du tuyau et bas du tuyau) suppose de l'eau perdue en fin de cycle, aucun courant n'est "perdu" en élec. Il suffit de mesurer son "passage" pour connaître l'énergie consommée
@+ JC.
Reply to
Jcde
Jcde a écrit :
Je ne supposais pas ça, je supposais un bac et une pompe qui remonte l'eau, mais si je n'en ai pas parlé c'est parce que ça me semble hors sujet dans cette discussion.
Mais qu'est-ce qui est consommé, puisque ce n'est pas le courant ? Y a t-il une chute de tension ?
Reply to
siger
Ce qu'il faut comprendre c'est que le neutre est à la terre. La valeur moyenne du potentiel du neutre par rapport à la terre est approximativement zéro. L'énergie potentielle à laquelle vous faites allusion est mise à disposition par la tension par rapport à ce neutre dont la moyenne est maintenue sur le conducteur de phase à par exemple 220V. Elle se met en évidence par un certain "débit" en Ampères dès que vous tenter de permettre l'écoulement de ce potentiel en connectant p ex une lampe entre phase et neutre. On consomme alors une énergie correspondant à la tension multipliée par le courant multipliée par le temps. En amont, évidemment, il y a le réseau interconnecté avec ses machines tournantes qui produit ce supplément d'énergie. (ou bien qui réduit légèrement la fréquence de rotation pour ne pas en produire plus... mais c'est un peu long à expliquer et hors sujet).
Reply to
siegberger
siegberger a écrit :
On cosomme de l'énergie, = U×I×T dont l'unité est VAS (Volt Ampère Seconde)
I est identique en entrée et en sortie (c'est en tous cas ce que j'ai compris).
V change t-il ?
Il reste T. Si V ne change pas, on consommerait donc une mise à disposition pendant T de U×I, mais si je compare à nouveau avec la citerne en hauteur, on consomme l'énergie nécessaire pour faire monter l'eau, ensuite l'eau tombe. Une fois arrivé en bas, il n'y a plus de hauteur ni de débit. Mais je n'arrive pas à faire le parallèle avec l'électricité : Volt = mètre (hauteur) Ampère = L/s T = nombre de L d'eau disponibles
Après je bloque.
Reply to
siger
siger a exposé le 23/01/2013 :
nombre de litres d'eau ou d'électrons. La pompe à électrons est l'alternateur de la centrale. Tu comsommes l'énergie nécessaire pour faire tourner cet alternateur.
Reply to
Denis CAMUS
Puisqu'il parait que la phrase parlant du différentiel n'a rien à voir avec la question, il ne reste que "Que mesure la consommation ?"
Je dirais juste que la consommation ne mesure rien vu qu'elle n'est pas un instrument de mesure.
Par contre le compteur électrique mesure la consommation électrique.
On aimerais bien savoir ce que vous cherchez à savoir ....
Reply to
Ray_Net
Ray_Net a écrit :
J'ai réexpliqué ça de différentes manières dans cette discussion, je ne vois pas comment le dire autrement, désolé.
Reply to
siger
Denis CAMUS a écrit :
Oui, ça d'accord, la force motrice pour faire tourner la pompe à eau est comparable à la force motrice pour faire tourner l'alternateur.
C'est peut-être que je cherche trop loin dans la comparaison avec l'eau qui n'a plus d'énergie une fois en bas.
Reply to
siger
"siger" a écrit dans le message de news:XnsA151962BC4AA5sigerfreefr@127.0.0.1...
De même qu'il y a une énergie potentielle de pesanteur, il y a une énergie potentielle électrique.
Les charges q qui rentrent dans un logement sont au potentiel V et quand elles repartent elles sont au potentiel 0
Chaque charge a donc abandonné une énergie q(V-0) = qV
C'est ça la "consommation"
Reply to
ast
L'équation de Bernouilli permet d'expliquer et de calculer la plupart des phénomènes liquides. Elle lie les pressions, les débits et les différence de hauteurs d'eau. Le paralléle avec l'électricité n'apporte rien à la compréhension. La comparaison qu'on peut faire est dans la notion de "potentiel" qui suggère effectivement qu'une hauteur de chute est une énergie utilisable, donc potentielle, de même qu'une différence de potentiel électrique l'est. On peut également s'amuser à comparer les pertes de charges hydrauliques dans les tuyaux aux pertes électriques en ligne, mais bon, la boule de bowling perd aussi une partie de son énergie en frottement avant le strike et vous n'auriez pas l'idée de vous comparer à une génératrice ou à une pompe.
Reply to
siegberger
C'est semblable avec l'électricité qui fait que la pile vous alimente en 1,5 volts et lorsque vous avez traversé votre moteur, il ne reste que 0 volts.
Vous allez me dire que la pile continue à vous fournir un courant et je vous rétorquerais que le ruisseau qui aliment votre chute d'eau continue à vous fournir un courant d'eau.
Reply to
Ray_Net
ast a écrit :
Oui, je sens bien que ça se situe au niveau de la tension, mais ici parlez vous de la tension au sens habituel ? Est-ce valable pour le 230V alternatif ?
Reply to
siger
"siger" a écrit dans le message de news:XnsA1536721C36D8sigerfreefr@127.0.0.1...
Peu importe si V est constant ou non. L'énergie potentielle électrique E d'une charge q placé au potentiel V vaut E=qV.
Ton analogie avec de l'eau qui tombe est correcte.
altitude tension débit d'eau courant électrique molécule d'eau charge électrique
altitude * débit = tension * courant = puissance = Energie / temps
L'eau qui tombe perd de l'énergie potentielle de pesanteur. On peut récupérer cette énergie dans les barrages hydroélectriques
Les charges qui circulent perdent de l'énergie potentielle électrique. Cette énergie sert à quelque chose et est facturée par EDF
Reply to
ast

PolyTech Forum website is not affiliated with any of the manufacturers or service providers discussed here. All logos and trade names are the property of their respective owners.