Parafoudre

"Guins" a écrit dans le message de news: snipped-for-privacy@57g2000hsv.googlegroups.com... ..../...
Mais problématique pour mettre un parafoudre téléphonique avec un fil court le reliant à la barrette de terre, non?
RE : j'ai eu une installation % identique à la votre le parafoudre était placé à coté du tableau général elec juste séparé par une cloison platre ( trémies ) le PE de ce parafoudre relié à tous les PE dicisionnaires et au fond de fouille remontant par une liaison soudée ( quand vous coulez la dalle remontez sous la trémie electrique la boucle de fond de fouille en lyre en y glissant deux morceaux de tube de cuivre de 18 ou 20 Insérez tous vous PE divisionnaires dedans et soudez
Quand ils ont changé le central j'ai supprimé le PE
Attendez la réponse de FT ;-)
Dans mon cas, maison avec 2 fours, 2 frigo, 1 congélateur ("CE" = congélateur?), dans 2 cuisines séparées par un étage de chambres, 2 MAL, 15 radiateurs en fonte, ... donc encore plus difficile...
Sympa... Et je suppose que si on est dans sa baignoire à ce moment-là, ça chatouille un peu? RE: pas obligatoirement sinon nul ya plus de risque avec les effets electrodynamiques et la projection des matières sur un exemple de foudre en boule ( années 1960 ) traversant la cuisine d'une petite maison en hauteur non loin d'une ligne sncf elle est ( d'après la brave dame amie de la famille assise aux pluches à sa table ) entrée par une des fenetres a fait un tour en chamboulant tout sur son passage et est ressortie par la porte
Je suis alors surpris que les parafoudres soient si rarement obligatoires, si des vies sont en jeu. Les probabilités que cela se produise sont si ultra-négligeables que cela pour que ça ne justifie pas 100 ou 200 EUR d'équipement obligatoire? Quite à les subventionner au moins en partie... Quand on voit l'argent public consacré à signaler avec 15 panneaux à prix d'or le moindre virage sur un route communale empruntée par 2 agriculteurs en tracteur et un mamie en mobylette...
RE : non vous faites l'erreur classique accentuée par votre présence ici ;-) Il ne faut pas *uniquement *considérer la foudre comme une pertubation conduite * issue du réseau électrique*
Vous pouvez avoir amorcage direct ou par induction dans l'air à l'extérieur sur des structures du batiment, suivi de claquage de matériels positionnés en situation disruptive puis retour par le réseau électrique ... et "fusion" des éléments de comptage
( L'appareil de mesure complémentaire à utiliser en intérieur est le milliohmetre ou un ohmetre à generateur de courant constant travaillant à 2A )
Ca c'est fait depuis la semaine dernière. Mais en 2.5 mm2 jusqu'à la barrette de terre (utilisation du conducteur de terre repiqué dans la prise alimentant la chaudière (à mazout)). RE : pour les LES locales des conduites et des MAL et autres investissez plutot dans un petit rouleau de tresse plate 15 x 2 brasez etain si possible et un collier par dessus
À la rigueur je pourrais mettre du gros fil entre les différents tuyaux (arrivée/départ d'eau froide, d'eau chaude sanitaire, d'eau de chauffage), mais est-ce vraiment utile si ensuite c'est 2.5 mm2 jusqu'à la terre? RE : gros c'est inutile il y a une composante HF non négligeable dans le courant de foudre qui se concentrera dans la couronne extérieure préférez la tresse
Par expérience je peux vous dire qu'en domestique c'est l'appareillage de cuisson qui est le plus faible au choc de foudre L'encrassement des commutateurs accentue encore le phénomène
Une vieille cuisinère " sacrifiée " réservée au bricolage posées sur une estrade bois alimentée direct juste au cul du DB edf tressée à la boucle de fouille dans un local ne craignant pas l'incendie ca constitue aussi un parafoudre ...non normalisé mais si en amont .vous avez une boite de dérivation ouverte couvercle manquant dissimulée par le foin ...... la foudre, reine, allumera le foin et se signalera aussi en traceur marquant léchant la conduite descendant à la cuisinière
. V
.
Reply to
vocatus
Loading thread data ...
C'est bien pour cela qu'il faut s'en affranchir en prenant comme référence non pas la terre mais le point d'interconnexion des vert/jaune dans le tableau électrique.
Comme tout cela n'est en effet pas très équipotentiel dans le volume de la maison, il est recommandé d'utiliser en plus des blocs de prise parafoudre qui protègent à la fois la connexion énergie et la connexion télécom directement sur le modem.
Ca c'est vrai, quand on protège son installation on balance une partie de la perturbation chez le voisin connecté au même réseau.
Reply to
Philippe RAI
Ah oui, il semble que j'ai confondu avec la photo à 10 euros au dessus du disjoncteur avec un module différentiel.
Reply to
Philippe RAI
Pas du tout !
Si vous mettez un parafoudre sur l'alimentation électrique vous devez en mettre un sur l'arrivée télécom quelle que soit la longueur de la ligne, aérienne ou enterrée.
La longueur de la ligne réduit le risque que la foudre tombe dessus ou à proximité immédiate.
Cela n'élimine pas le risque que la foudre tombe sur l'alimentation en énergie, ou dans le jardin.
Ce n'est pas bon. Il faut regrouper les connexions avec l'extérieur.
Oui, mais rien à voir avec la foudre en boule.
Il vaut mieux parler de champ électrique ... Mais le plus dangereux c'est le champ magnétique qui va induire de fortes tensions dans les boucles de câblage verticales.
Une bonne équipotentialité évite tout cela.
Reply to
Philippe RAI
"Philippe RAI" a écrit
Surtout si la terre est mauvaise (parce plus le potentiel grimpe, plus la "non-équipotentialité" devient toxique et nécessite la pose de rustines complémentaires). En domestique, si la protection est bien faite à l'arrivée, il faut vraiment avoir un modem pourri pour avoir besoin d'une protection terminale à ses bornes.
Au risque d'insister, je ne rappelais pas cette généralité sur laquelle tout le monde s'accorde, mais bien le fait que l'ampleur du phénomène dépend là aussi de la valeur de la terre (d'où découle ce qui reste à écouler chez les voisins...) Claude
Reply to
Claude
e c=F4t=E9 bruit=E9)
Et, ce n'est peut-=EAtre plus de l'=E9lectrotechnique, mais je suppose qu'il faut aussi =E9viter de faire passer le c=E2ble t=E9l=E9phonique trop pr=E8s des conducteurs "haute" intensit=E9 de l'installation (donc tout ce qui va de la ligne EDF (enterr=E9e) jusqu'aux disjoncteurs divisionnaires), pour =E9viter des pertubations sur le dit c=E2ble, afin de ne pas d=E9grader la qualit=E9 du son du t=E9l=E9phone ou surtout le d= =E9bit ADSL?
Auquel cas, =E7a devient compliqu=E9 : il faut faire passer le c=E2ble t=E9l=E9phone le plus pr=E8s possible de la borne de terre, elle-m=EAme sit= u=E9e quelques d=E9cim=E8tres en dessous du TGBT et quelques d=E9cim=E8tres =E0 c= =F4t=E9 des compteurs et disjoncteurs de branchement, mais sans reprendre le m=EAme trajet au retour, et sans passer pr=E8s des conducteurs "haute" intensit=E9...
Si oui, avez-vous un ordre de grandeur des distances minimales =E0 respecter entre mon c=E2ble t=E9l=E9phonique et mes conducteurs "haute" intensit=E9? Je pense qu'il arrive assez r=E9guli=E8rement que 50 A circulent dans les conducteurs allant jusqu'=E0 mes barrettes de phase et de neutre, donc il faudrait au moins que les perturbations ne g=EAnent pas jusqu'=E0 cette intensit=E9-l=E0.
Le c=E2ble t=E9l=E9phonique part je crois d'un bo=EEtier appos=E9 sur la fa= =E7ade de la maison, je vais voir si, plut=F4t que le couper pour lui faire faire un d=E9tour, je n'ai pas plut=F4t int=E9r=EAt =E0 le remplacer enti= =E8rement afin d'en avoir un en un seul morceau, qui prenne un chemin optimal pour passer pr=E8s de la borne de terre tout en =E9tant le plus court possible, et qui soit de la meilleure qualit=E9 possible : meilleur blindage autour du c=E2ble, section l=E9g=E8rement sup=E9rieure des conducteurs torsad=E9s, ...?
=C0 moins que dans le cadre de l'installation d'un parafoudre t=E9l=E9phonique, une am=E9lioration du blindage et/ou de la section des fils torsad=E9s puisse =EAtre n=E9faste pour le comportement du dit c=E2ble= en pr=E9sence de foudre?
Et pour fignoler, devrais-je aussi relier cet =E9ventuel blindage du c=E2ble t=E9l=E9phonique, =E0 la terre?
Reply to
Guins
Non, désolé, peu importe la valeur de la terre, de toute manière c'est l'ensemble de l'installation qui monte en potentiel, sauf si l'équipotentialité et mal faite, ce qui est le cas des maisons individuelles. D'où la nécessité de la deuxième protection pour rééquilibrer au niveau du matériel sensible à protéger.
Oui, les courants vont s'équilibrer, entre autres en fonction des valeurs des impédances de terre. Mais aussi des autres connexions, la terre n'étant qu'une connexion parmi d'autres.
Mais on s'en fout si les parafoudres ont les caractéristiques suffisantes et sont bien montés.
Reply to
Philippe RAI
"Philippe RAI" a écrit
Guins disait "Je m'interroge sur l'intérêt, le choix et l'installation d'un parafoudre chez moi." Donc sauf s'il habite dans un bâtiment industriel, avec une équipotentialité bien faite, il doit normalement s'agir d'une maison individuelle ou d'un appartement. C'est dans ce cadre que je lui réponds depuis le début. Quand on protège des relais hertziens ou des raffineries, c'est différent, mais là Guins parle de son habitat perso, et il ne dit pas qu'il a un ceinturage des pièces en cuivre 3x20...
C'est vous qui voyez. Claude
Reply to
Claude
"Guins" a écrit dans le message de news: snipped-for-privacy@19g2000hsx.googlegroups.com... ..../...
Le câble téléphonique part je crois d'un boîtier apposé sur la façade de la maison, je vais voir si, plutôt que le couper pour lui faire faire un détour, je n'ai pas plutôt intérêt à le remplacer entièrement RE : oui si votre maison est ancienne
afin d'en avoir un en un seul morceau, qui prenne un chemin optimal pour passer près de la borne de terre RE : pas indispensable
tout en étant le plus court possible, et qui soit de la meilleure qualité possible : meilleur blindage autour du câble, section légèrement supérieure des conducteurs torsadés, ...? RE : . Pourtant on lui avait transmis toute la doc sur les protections ecréteuses ( SLI...) incorporées en sortie de central ...bon c'était en anglais mais facile à lire
La distance de protection .assurée par le central est bien supérieure à celle que vous nous indiquez par le relevé FAI he oui sur une ligne foudroyée le courant de foudre ne s'affranchit pas obligatoirement chez l'abonné :-)))))))))))))))))))))))))))))))))))
. Et pour fignoler, devrais-je aussi relier cet éventuel blindage du câble téléphonique, à la terre? RE : à vouloir jouer l'apprenti sorcier.... ==> attendez la réponse FT !!! vous n'êtes pas le seul sur le réseau
Reply to
vocatus
3. L'installation :
Si je veux protéger toute la maison avec un seul parafoudre, il faut le placer en amont des barrettes Phase et Neutre qui alimentent les différents différentiels. Or pour 60 A, je crois qu'en tête d'installation c'est normalement des câbles de 10 mm2. Vais-je (facilement?) trouver des parafoudres dans lequel je puisse brancher des fils de cette section? Et sinon, comment faire?
-------------------- Pour moi un seul parafoudre ne suffit pas car il en faut au moins 2 : 1 pour le tableau principal et 1 pour le tableau des courants faibles (tv - téléphone - etc)
---------------------- Merci d'avance.
Reply to
Thierry
"Guins" a écrit
Et, ce n'est peut-être plus de l'électrotechnique, mais je suppose qu'il faut aussi éviter de faire passer le câble téléphonique trop près des conducteurs "haute" intensité de l'installation (donc tout ce qui va de la ligne EDF (enterrée) jusqu'aux disjoncteurs divisionnaires), pour éviter des pertubations sur le dit câble, afin de ne pas dégrader la qualité du son du téléphone ou surtout le débit ADSL?
Auquel cas, ça devient compliqué : il faut faire passer le câble téléphone le plus près possible de la borne de terre, elle-même située quelques décimètres en dessous du TGBT et quelques décimètres à côté des compteurs et disjoncteurs de branchement, mais sans reprendre le même trajet au retour, et sans passer près des conducteurs "haute" intensité...
Si oui, avez-vous un ordre de grandeur des distances minimales à respecter entre mon câble téléphonique et mes conducteurs "haute" intensité? Je pense qu'il arrive assez régulièrement que 50 A circulent dans les conducteurs allant jusqu'à mes barrettes de phase et de neutre, donc il faudrait au moins que les perturbations ne gênent pas jusqu'à cette intensité-là.
*** Rép. Votre électricien, en tirant les conduits, n'a pas forcément pris soin (euphémisme) de séparer courants forts et courants faibles. Donc il ne faut pas non plus culpabiliser sur les trois mètres de câble téléphonique que vous allez ajouter. Ceci dit, une distance de 10 ou 20cm (moi je mets 20cm quand je peux) entre deux câbles évite bien le couplage entre eux. Ce qu'il ne faut surtout pas faire, c'est les réunir serrés. C'est tentant de profiter des points de fixation d'un gros câble pour accrocher son câble téléphonique. C'est exactement ce qu'il ne faut pas faire. De plus, c'est mauvais pour la sécurité à tel point que les normes interdisent le mélange secteur et télécoms dans un même conduit. Enfin, si on est dans le cas pathologique où les câbles sont forcément voisins, on peut au moins : ** éviter qu'ils restent voisin sur une trop grande longueur : le couplage entre deux câbles parallèles dépend de la distance entre eux, mais aussi de leur longueur ** au moins séparer la partie "propre" en sortie de la protection télécom, de la partie bruitée (côté surtensions de la ligne télécom, et câbles courants forts)
*
** Le câble téléphonique part je crois d'un boîtier apposé sur la façade de la maison, je vais voir si, plutôt que le couper pour lui faire faire un détour, je n'ai pas plutôt intérêt à le remplacer entièrement afin d'en avoir un en un seul morceau, qui prenne un chemin optimal pour passer près de la borne de terre tout en étant le plus court possible, et qui soit de la meilleure qualité possible : meilleur blindage autour du câble, section légèrement supérieure des conducteurs torsadés, ...? *** Rép. Oui
*
** À moins que dans le cadre de l'installation d'un parafoudre téléphonique, une amélioration du blindage et/ou de la section des fils torsadés puisse être néfaste pour le comportement du dit câble en présence de foudre? * * * Rép. Le blindage ou un écran est toujours un élément d'atténuation des chocs induits, mais il faut qu'il soit relié à un potentiel de référence (la liaison équipotentielle de terre PE) ***
Et pour fignoler, devrais-je aussi relier cet éventuel blindage du câble téléphonique, à la terre? *** Rép. Oui comme dit ci-dessus. Ne sourtout pas le relier en deux points, mais en un seul pour qu'aucun courant ne circule dans l'écran. Claude ***
Reply to
Claude
Non, justement il faut le raccorder aux deux extrémités par des connecteurs adaptés, des colliers ou des fils de moins de 5 cm de long.
Reply to
Philippe RAI
Comment =E7a?
Je rappelle que l'id=E9e envisag=E9e est de remplacer le c=E2ble t=E9l=E9phonique qui va d'un bo=EEtier sur la fa=E7ade de ma maison, jusqu'= =E0 la premi=E8re prise t=E9l=E9phonique dans la maison (en passant pr=E8s de la borne de terre pour y placer le parafoudre t=E9l=E9phonique).
Donc comment faire pour relier =E0 la terre l'extr=E9mit=E9 du c=E2ble t=E9l=E9phonique qui est hors de la maison, avec un fil de moins de 5 cm?
Et pareil pour l'autre extr=E9mit=E9, peut-=EAtre qu'avec de la chance la premi=E8re prise t=E9l=E9phonique se trouve =E0 c=F4t=E9 d'une prise =E9lec= trique avec terre, mais m=EAme en raccordant =E0 cet endroit le blindage du c=E2ble t=E9l=E9phonique avec le conducteur de terre de la prise =E9lectrique, =E7a ferait quand m=EAme un fil (ou plut=F4t une s=E9quence de fils) largement plus longs que 5 cm pour aller jusqu'=E0 la borne de terre principale...
Reply to
Guins
"Philippe RAI" a écrit
C'est une autre école, je ne le fais que quand j'ai affaire à un vrai réseau équipotentiel, pas en domestique où là c'est l'écran qui risque de servir à établir une équipotentialité (mauvaise). Mais je ne demande qu'à apprendre. Par contre, j'aime bien comprendre la raison des recettes des uns et des autres. Déjà, je sais expliquer les miennes ;o) Claude
Reply to
Claude
"Philippe RAI" a écrit
Non, à certaines non linéarités près (genre le claquage d'un diélectrique ici où là), le déséquilibre sera un pourcentage de la montée du potentiel du point de référence. Si ce dernier monte de 10 ou 100 kV, ce n'est pas la même chose. J'ai fait des essais en labo, on a vite la conclusion.
Mais je connais depuis longtemps la théorie des protections qui marchent avec n'importe quelle valeur de terre. Ça facilite les ventes, donc les commerciaux y croient. Plus que les techniciens. Mais si vous avez une publication qui appuie ce que jous dites, je suis preneur. Moi je n'ai là-dessus que des travaux non publiés. Claude
Reply to
Claude
Pour être pleinement efficace un blindage de câble doit être raccordé aux deux extrémités, c'est tout.
Mettre un boîtier métallique et y raccorder le blindage.
Evidemment, ça ne s'improvise pas ! Il faut comme pour le parafoudre créer une masse de référence et tout y raccorder.
Reply to
Philippe RAI
Ce n'est pas une autre école, c'est l'école maintenant acceptée par tous les professionnels du domaine.
Evidemment qu'il faut en parallèle un réseau de masse équipotentiel, ne serait-ce que pour éviter que des courants importants passent dans un blindage qui n'est pas fait pour cela.
Et il est certain que dans une maison où rien de tout cela n'a été prévu c'est difficile à mettre en place, il faut faire des compromis, tout dépend de la disposition locale.
Reply to
Philippe RAI

Site Timeline

PolyTech Forum website is not affiliated with any of the manufacturers or service providers discussed here. All logos and trade names are the property of their respective owners.