Parafoudre

Ah... non, et =E7a va pas =EAtre facile =E0 faire :-( Je vais commencer =E0= y r=E9fl=E9chir...
OK
Car je les ach=E8te neufs, mais =E0 des particuliers (revente suite =E0 erreur d'achat, etc.), donc le choix est limit=E9.
Mais justement, en raccordant les 2 parafoudres directement =E0 la (m=EAme!) borne de terre principale, la r=E9f=E9rence est on-ne-peut-plus la m=EAme, non?
En reliant le parafoudre du tableau 2 directement =E0 la BTP, je ne rajoute pas pas de longueur totale de conducteur entre ce parafoudre et la BTP. Au contraire, passer par le bornier de terre du parafoudre du tableau 1 fait faire un (petit) d=E9tour par rapport au trajet direct.
Par contre, en reliant le parafoudre du tableau 2 directement =E0 la BTP, il est vrai que je rajoute de la longueur d'interconnexion entre les 2 parafoudres, puisque cette interconnexion passerait =E0 pr=E9sent par la BTP. Ca rajoute environ 10 cm.
Je remet les 2 sch=E9mas propos=E9s :
formatting link
Ou bien :
formatting link
Reply to
Guins
Loading thread data ...
Voilà ce qui peut être source de problème. La position du parafoudre à l'arrivée de la ligne sera primordiale, ainsi que la référence de terre qui doit absolument être commune aux 3 réseaux.
C'est le parafoudre avec le plus faible Up qui conduira en premier. Le deuxième conduira quand le courant dans le premier sera assez fort pour induire dans sa connexion un di/dt qui comblera la différence entre les deux Up.
Non, puisqu'un des réseaux aura les deux barrettes comme référence alors que le deuxième aura le piquet de terre. Il y aura donc une différence de potentiel (le Ldi/dt de la longueur supplémentaire) entre les deux réseaux, ce qui n'est pas grave s'ils n'ont pas d'installation commune. En fait il y en a une : le réseau télécom.
Bon, s'il n'y a que cela ne n'est effectivement pas grave !
Et dans le reste de la maison, les deux terres ont certainement d'autres points d'interconnexion, je pense aux tuyauteries par exemple.
Reply to
Philippe RAI
Non, pour l'instant les embryons de liaisons =E9quipotentielles que j'ai r=E9cemment r=E9alis=E9es arrivent toutes au bornier de terre du tableau 2.
Je dis embryon car il y a plein de tuyaux qui arrivent =E0 ma chaudi=E8re (eau froide, eau de chauffage, retour eau ti=E8de, eau chaude sanitaire, alimentation d'ajustement de la pression...) et je ne les ai pas tous reli=E9 =E0 la terre (je n'ai pas encore r=E9ussi =E0 savoir avec certitude lequel est lequel... Evidemment je suppose que la solution optimale est de tous les relier?).
De plus la liaison =E9quipotentielle en question arrive au bornier de terre via le PE d'un circuit prises, donc en 2.5 mm2 en non 6 mm2 comme il est recommand=E9 de faire).
Et pour finir de noircir le tableau, pour l'instant une des liaisons est faite d'un simple 2.5 mm2 enroul=E9 plusieurs fois (d=E9nud=E9 bien s= =FBr) le plus serr=E9 possible autour d'un des tuyaux, donc c'est pas g=E9nial. Il faut que j'ach=E8te d'autres colliers, mais chez Castomerlin, 10 EUR le paquet de 2 colliers de liaisons =E9quipotentielles, alors que c'est =E0 peu pr=E8s la m=EAme chose qu'un collier pour tuyau d'arrosage, j'avais trouv=E9 que c'est vraiment de l'abus, alors je n'en avais pris qu'un paquet de 2, pour essayer...
Reply to
Guins
Oui, se servir des tuyauteries comme maillage équipotentiel est une bonne pratique.
Vous devez certainement avoir des connexions de terre sur les tuyauteries dans la cuisine et la salle de bains.
Ah bon ? pourquoi 6 mm2 ?
Les colliers de plombiers et de tuyaux d'arrosage fonctionnent très bien!
Reply to
Philippe RAI
Je ne pense pas.
L'installation =E9lectrique de la maison avait 30 ans jusqu'=E0 ce que je m'y plonge il y a quelques mois. Il n'y avait pas de protection diff=E9rentielle 30 mA, aucune identification des 50 conducteurs qui arrivent aux tableaux de r=E9partition, donc des calibres de fusibles sans doute assez al=E9atoires (quand un grillait, je pense qu'on le rempla=E7ait avec le premier qu'on avait sous la main), certains circuits ont toujours beaucoup trop de points d'utilisation, et certaines prises n'ont pas de terre.
Alors les parafoudres et liaisons =E9quipotentielles, vous vous doutez que =E7a n'a pas du beaucoup pr=E9occuper les installateurs et utilisateurs pr=E9c=E9dents...
Moi aussi j'ai trouv=E9 =E7a bizarre. Je suppose que c'est pour pouvoir =E9vacuer un =E9ventuel courant de court-circuit sans s'=E9chauffer... Mais la protection diff=E9rentielle et/ou la protection contre les surintensit=E9s sont l=E0 pour couper l'alimentation en cas de court- circuit...
Voici une des sources qui m'ont dit =E7a :
formatting link

C'est ce que je me suis dit en =E9crivant ma phrase! Je crois que je vais compl=E9ter mes =E9quipotentielles =E0 coup de collier de tuyau d'arrosage ;-)
Reply to
Guins
C'est obligatoire. Commencez donc par faire cela : une équipotentialité sérieuse de tous les locaux humides.
Ah oui, mais il s'agit de la liaison principale qui va du tableau au piquet de terre et qui relie entre eux tous les conducteurs de terre.
Vous n'allez tout de même pas paser des 6 mm2 partout ! Il faut mettre la même section que les conducteurs que la liaison de terre accompagne.
Reply to
Philippe RAI
C'est en cours...
Non non, pour celui qui va du piquet de terre (ou plus exactement de la borne principale de terre) jusqu'=E0 la (ou dans mons cas, les) barrette(s) de terre dans le(s) tableau(x), c'est du 16 mm2 minimum.
Voici d'autres sources qui disent que c'est 6 mm2 pour la liaison =E9quipotentielle principale :
formatting link
De plus, tout ce que j'ai lu ne parle pas de liaison =E9quipotentielle dans la cuisine. Ils parlent de liaison =E9quipotentielle principale, qui doit mettre =E0 la terre les canalisations le plus pr=E8s possible de leur entr=E9e dans le b=E2timent (avec du 6 mm2), plus une liaison =E9quipotentielle secondaire dans la salle de bain, qui elle peut =EAtre raccord=E9e au tableau en utilisant un PE 2.5 mm2 existant (par exemple le PE du circuit prises de la salle de bain).
Reply to
Guins
Bon, regardons la bible C 15-100 (faut dire que ce n'est pas clair clair...
411.3.1.1 Liaison équipotentielle principale
Dans chaque bâtiment, le conducteur principal de protection, la borne principale de terre et les éléments conducteurs suivants doivent être connectés à la liaison équipotentielle principale :
- canalisations métalliques, par exemple eau, gaz, canalisations de chauffage central et de conditionnement d'air ;
- éléments métalliques de la construction et armatures du béton armé ;
- gaines ou tresses métalliques des câbles de communication.
Lorsque de tels éléments conducteurs proviennent de l'extérieur du bâtiment, ils doivent être reliés à la liaison équipotentielle principale aussi près que possible de leur point d'entrée dans le bâtiment.
544 Conducteurs d'équipotentialité 544.1 Conducteurs d'équipotentialité principale
Les conducteurs d'équipotentialité principale doivent avoir une section non inférieure à la moitié de celle du conducteur de protection de la plus grande section de l'installation, avec un minimum de 6 mm2.
Toutefois, leur section peut être limitée à 25 mm2 s'ils sont en cuivre ou à la valeur équivalente s'ils sont en un autre métal.
En schéma TN ou IT, dans les bâtiments de grandes dimensions, soit du fait de leur hauteur, soit du fait de leur surface, il est recommandé, pour diminuer les tensions de contact, de compléter la liaison équipotentielle principale, par une liaison équipotentielle principale supplémentaire (appelée parfois locale), à chaque niveau pour un bâtiment élevé, au niveau de chaque tableau divisionnaire important pour un bâtiment de grande surface.
544.2 Conducteurs d'équipotentialité supplémentaire
544.2.1 Un conducteur d'équipotentialité supplémentaire reliant deux masses doit avoir une section non inférieure à la plus petite de celle des conducteurs de protection reliés à ces masses.
544.2.2 Un conducteur d'équipotentialité supplémentaire reliant une masse à un élément conducteur doit avoir une section non inférieure à la moitié de celle du conducteur de protection relié à cette masse.
544.2.3 Ces conducteurs doivent satisfaire aux conditions de 543.1.3. C C
543.1.3 Les conducteurs de protection qui ne font pas partie de la canalisation d'alimentation doivent avoir une section d'au moins :
- 2,5 mm2 Cu ou 35 mm2 Alu si les conducteurs de protection comportent une protection mécanique ;
- 4 mm2 Cu ou 35 mm2 Alu si les conducteurs de protection ne comportent pas de protection mécanique. 543.1.4 Lorsqu'un conducteur de protection est commun à plusieurs circuits, la section de ce conducteur de protection doit être dimensionnée en fonction de la plus grande section des conducteurs de phase.
---------------- Une robinetterie dans une salle de bains c'est de l'équipotentialité supplémentaire, donc le 2,5 mm2 ça va bien à mon avis.
Ceci dit si vous voulez faire un maillage équipotentiel pour la foudre, c'est du 25 mm2 minimum qu'il faut.
Reply to
Philippe RAI

PolyTech Forum website is not affiliated with any of the manufacturers or service providers discussed here. All logos and trade names are the property of their respective owners.